27 commentaires

    • Bonjour,
      En tant que musicien assez expérimenté je pense (DEM dans ma poche, je vais me mettre à tenter les CNSM) je trouve ça quand même un peu étrange de proposer seulement de commencer avec la grille d’accords. Soit tu t’imagines être un génie comme Bach et tu commence avec la ligne de basses, soit tu fais comme toi tu proposes, soit tu commences avec la mélodie. Tout est possible.

      • Bonjour Filip,

        Je pense qu’il faut faire la distinction entre l’écriture lorsqu’on a une formation musicale avancée, et la composition de musiques actuelles commerciales. Il y a également tous les panachés entre les deux, mais les finalités peuvent être très différentes. N’oublions pas qu’Alex, l’auteur de cet article, parle de musiques actuelles.

        La méthodologie classique dans les cours d’écriture est surtout d’écrire à partir d’un chant donné (que le compositeur écrira lui-même souvent dans un premier temps). Après, quand je pense à une mélodie, j’ai souvent une harmonie en tête s’il s’agit de musique tonale.
        Rameau, de son côté, écrivait la basse d’abord (paraît-il). C’est une des raisons pour lesquelles sa musique est très structurée…
        Il y a donc de tout !
        Ne pas oublier que le livret (les paroles), lorsqu’il y a du chant, détermine beaucoup dans les rythmes de la prosodie. Pour cette raison, quand j’écris les paroles, je pense souvent déjà à un rythme et une façon de dire le texte.

        Pour moi, la meilleure méthodologie en termes de discipline est de s’astreindre à composer une heure par jour, le matin par exemple. On a vite fait de lâcher un projet pendant plusieurs jours, semaines, …

        • Personnellement, je dirais qu’il ne faut pas s’arrêter d’écrire tant qu’on n’a pas un morceau achevé à faire écouter aux autres… et il faut écrire selon sa propre idée… de toute façon quand on repique des trucs, on est vite limité par un plafond de verre du fait qu’on ne peut plus déposer ce qu’on a fait en son propre nom.

      • on a pas besoin d’être un génie pour composer en 1er la ligne de basse… c’est une méthode comme une autre, peut-être moins abordable mais c’est pas hors de portée, loin de là…
        il propose aussi de commencer par la mélodie… vous pouviez juste apporter votre expérience en + au lieu de critiquer négativement (juste après vous être fait mousser…)

  1. I totally agree! The jam session is important, however, I would rate it higher. It might even be safe to say that in my experience as a composer this step is the most important. I can see though that you know what your talking about and I will suggest this web site article to my foreign exchange students.

    cheers!

  2. Pingback: 10 façons d’enrichir votre culture musicale | Composer sa musique

  3. Pingback: Comment sampler ?

  4. Pingback: Pourquoi vous utilisez toujours les mêmes accords (et comment y remédier)

  5. Pingback: 5 méthodes pour composer une mélodie

  6. Merci pour cet article !
    Personnellement, je compose d’aord une mélodie à la basse, vu que c’est le seul instrument mélodique que je joue et qu’on ne fait pas souvent d’accords à la basse.
    Ensuite je compose la batterie dessus, et je dis à mon guitariste “Hé, faudrait que tu me trouves quelque chose là dessus”.
    C’est ma méthode à moi, mais si vous avez des conseils à me donner là dessus, n’hésitez pas.

  7. Très bonne idée que d’avoir créé ce “post”. Je suis tombé dessus en tapant : “methodes de compositions musicales”.
    Pour ma part j’utilise alternativement plusieurs des méthodes citées. Le plus généralement je pars sur une base d’accord à faire tourner. Parfois c’est une mélodie au piano, d’autres un riff de basse…
    Mais si j’ai tapé cette requête dans google (“methodes de compositions musicales”) c’est parce que je me pose la question des méthodes de composition de l’artiste Jeff Buckley. Ses textes sont très riches, et je suis pratiquement sûr qu’il commence d’abord par écrire les paroles (chose que je ne sais pas faire).
    Quelqu’un a une idée de la méthode de composition de Jeff Buckley ?
    N’hésitez pas à m’envoyer un mail pour échanger à ce sujet si ça vous intéresse.

  8. Pingback: MusiqUE | Pearltrees

  9. Pingback: ACCORDS PIANO | Pearltrees

  10. voilà, tout est dit … j’ai utilisé instinctivement toutes ces méthodes
    personnellement, il m’arrive souvent de fredonner sous la douche, à voix haute ou dans ma tête … et le problème quand on trouve une mélodie qui nous plait c’est qu’il faut avoir la possibilité de la sauvegarder et il suffit de quelques mns pour oublier totalement la mélodie … vive les smartphones pour ça, véritable couteau suisse technologique, j’ai pris le reflexe, quand ça arrive, d’utiliser la fonction dictaphone

    • Hihi, moi aussi quand j’étais jeune, pas de pc, pas de portable, j’avais composé une vingtaines de musiques que j’ai oubliées avec le temps (ça m’arrive même de pleurer en pensant à ces malheureux morts-nés)… ça a été un vrai traumatisme pour moi cette perte au point qu’aujourd’hui, à la moindre inspiration, je dégaine mon dictaphone et j’enregistre avec moi voix horrible ces jolies notes, J’ai presque 200 mélodies…
      Je suis entrain de les mettre en midi dans l’urgence pour éviter que ma voix ne blesse ou ne tue quelqu’un par accident ^__^

  11. Pingback: CRÉATIONS MUSICALES EN LIGNE | Pearltrees

  12. Je compose au piano musique romantique mais j’aimerais savoir comment faire pour faire du rytmique pouvait vous me donner des exemples de morceaux rytmique au piano. Car je ne sais pas. Merci de me repondre

  13. Bonsoir !

    Je m’appelle Florian, j’ai 26 ans et j’habite Eybens.

    A propos du sampling, notamment quand il s’agit d’emprunter un extrait musical très cours d’une chanson déjà existante pour en créer une nouvelle, comme par exemple “Highway to Hell d’AD/DC.

    Il est effectivement très utilisée en EDM.

    La question que j’ai à vous poser à ce propos, est de savoir combien les compositeurs doivent-ils payer protéger leur nouvelle œuvre après avoir utilisé un sample de ce genre ?

    Merci par avance!

    Florian

  14. Pingback: Musique - Etudes - recherches - théories scientifiques | Pearltrees

  15. Merci Alex, encore un article au summum de la simplicité
    Ma façon à moi est beaucoup plus émotionnelle et intuitive et c’est peut être lié au fait que je ne joue (ne sais jouer) d’aucun instrument…

    C’est toujours la mélodie qui me vient en premier, et je confirme, c’est très dur d’avoir la suite après coup, pour moi en tout cas, car je ne connais rien à la théorie, quand on a l’essentiel et qu’on n’a pas le reste, on se rend vite compte qu’on n’a pas grand chose non plus :)
    Mais j’ai trouvé la parade :
    Je prends une idée incomplète d’il y a un an, je prends une autre de mes mélodies récente, et je les mets en boucle et j’écoute, et 9/10 c’est le déclic instantané !
    Et c’est au final un peu comme le Jam session que tu nous explique ici, mais en solo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *