53 commentaires

  1. Pour moi c’est l’inverse du commentateur précédent : j’écris des textes depuis longtemps, mes connaissances en musique n’ont rien d’académique et ressemblent à une carte du monde rongée par des souris, et je n’ai décidé qu’assez récemment de mettre mes textes en musique moi-même. Ça nécessite un boulot assez titanesque pour moi parce que je n’ai absolument aucune formation musicale classique : je dois mieux maîtriser les instruments dont je connais les bases, m’améliorer en chant, combler mes lacunes géantes en batterie/rythmique, les moins grandes que j’ai en solfège et étendre ma culture musicale.
    Donc avant tout : MERCI pour ton site, c’est une mine de conseils utiles, même si je regrette parfois que ça ne soit pas un peu plus technique – il me manque parfois des notions pour tout comprendre, mais j’imagine que c’est à moi de combler ce manque avant tout, pas vrai ? ;)
    Pour répondre à ta question, forcément, je commence par les textes – d’abord le texte qui m’impose une rythmique, puis la mélodie avec les idées d’accompagnement qui vont avec. Pourquoi, parce que justement, pour moi, la musique est le véhicule d’une histoire que je raconte ; impossible de faire un texte insatisfaisant.
    Le phrasé de voix, je fais ça complètement instinctivement. Mais je dois bien avouer que ça marche pas toujours ; j’ai un texte sur lequel je galère, à cause du rythme poétique complètement tordu que je lui ai imposé à cause des assonances.

    • Une bonne chanson est un miracle, et un miracle se constate il ne s’explique pas.”Claude auteur français”. Merci pour vos merveilleux articles,vous êtes un génie.

    • Je te le confirme, avoir une formation musicale classique n’aide absolument pas à la composition. Toi qui est capable de ne pas trop savoir ce que tu joue, tu auras forcement plus de facilités à “oublier” le solfège profond et donc à faire ce que tu veux.
      Après 10 ans de conservatoire, j’ai du tout réapprendre d’une façon différente, rien que pour jouer en groupe…

  2. Bonjour,

    Merci pour cette article, c’est vrai, la sempiternelle question de commencer par quoi, la musique ou les mots. Je pense que pour débuter, c’est pas mal de prendre un poème d’un poète réputé et de s’impregner du rythme des mots, enfin, c’est juste une idée, que je dois moi-même exploiter, d’ailleurs… :o )

    Sinon, je voulais dire
    1) je n’ai pas vu passer le sondage, donc peut-être que je ne suis pas la seule, et c’est pour cela qu’il y a eu si peu de votes ?
    2) la vidéo yaourt, trop fort!!!

    Bon week-end de Pâques, attention au chocolat, il paraît que c’est pas bon pour les cordes vocales… (si seulement c’était vrai, peut-être que j’arriverais à en manger moins…)

  3. Ah pour moi (dans ma carrière amateur où j’ai rempli des salles légendaires comme…ma chambre ^^ ) je dirais que pour composer (et ça c’est un secret gardé pas les chevaliers de la tables rondes et moi) je me fis à mes impressions.
    Ma Philosophie: pour moi le style de peinture le plus réaliste c’est l’impressionnisme, pourquoi? Parce qu’il reconnait que la perception de l’Homme est abstraite. A mes yeux c’est la même chose pour la musique.

    C’est aussi pourquoi je pense qu’il est néfaste de séparer volontairement l’écriture et la composition. Il arrive que l’on ait déjà un texte ou plus vraisemblablement que pousser par son inspiration on ait terminé une composition d’un trait, mais si on par du fait que la musique comme tout art joue sur les impressions, il n’y a donc rien de figé, on dépend de la contingence, de l’inexactitude de notre perception. Alors séparer par méthode annihilerait toute la dialectique entre la musique et les mots. Vous donnerez peut-être un bon message avec vos mots ou vous ferez peut-être ressentir ce que vous voudrez avec la musique, mais un morceau c’est quelque chose au-delà des mots ou de la composition, c’est donner une impression à l’auditeur, un plaisir qu’il ne pourra pas expliquer, des sensations des sentiments qu’il ne peut pas en réalité retranscrire.

    I / COMPOSER LES PAROLES ET LA MUSIQUE EN MÊME TEMPS

    Il y a plusieurs cas de figures, je dis composer en même temps mais très souvent, c’est la mélodie que l’on a en tête premièrement. Dès lors, j’associe cette mélodie avec une couleur dans mon esprit, des impressions. Ma technique de composition est très visuelle puis qu’après je me demande “quelles images je veux transmettre/partager? Qu’elle impression aimerai-je donner à l’auditeur?” Je me fais un clip dès les premières notes (d’ailleurs ça ne m’étonne pas que la baisse de qualité de la musique va de paire avec la la baisse de qualité des clips). De cette manière des thèmes et des mot-clefs me viennent tout seuls. Pour résumer je pars d’une impression jusqu’au concret.

    Pour illustrer mes propos, imaginons que je joue une suite d’accords mineurs. Par la contingence de mon esprit cette mélodie me fait penser à du bleu et à du gris. J’imagine alors un clip où je serai en contact avec ces couleurs que je peux transformer en matière, par exemple le gris peut devenir du bitume, le bleu du métal, ou quelque chose comme ça. Toutes ces impressions me donnent des informations sur les thèmes que je veux traiter, j’imagine vraiment un clip associé à mes souvenirs, je m’imagine chantant dans une voiture sous la pluie en panique en pensant à ma famille comme un Jack Bauer poursuivi par la mafia (il faut absolument imaginer plusieurs plans, c’est le mouvement, cet exercice mental donne une consistance à l’impression et nous force à imaginer plusieurs situations, plusieurs lieux et donc nous offre plusieurs mots clés ). Des mots-clefs associés aux images qui viennent par la suite toutes seules. Je vois “ma cravate détachée” ,une “orchidé” pour le bleu, le mot “mission suicide” me vient à l’esprit pour le coté dramatique de la scène, et parfois des phrases viennent toutes seules ” personne dans le rétro mais pour se réjouir il est trop tôt” xD ( maintenant dans mon clip je suis un mafieux qui veut tenter d’arnaquer le boss, un peu comme Johny dans le film Kansas City).

    Avec toutes ces impressions je couds,je mélange, il ne faut pas avoir peur de supprimer certains passages ou écourter certaines strophes. Voilà pourquoi il est intéressant d’écrire et de composer en même temps: dans l’art rien n’est figé et il ne faut pas avoir l’arrogance de se dire “ça y est c’est fini, je n’y touche plus” dès le premier jet. Il est même au contraire plus productif de faire ce va et vient entre les paroles et musique puis qu’à la fin les deux ne feront qu’un. Le plan, c’est de partir de l’impression au concret. Voici ma démarche en général.

    II / ÉCRIRE LES PAROLES AVANT LA MUSIQUE

    Et là vous me direz: “Mais n’as-tu pas dis qu’il ne fallait pas séparer? Je vous répondrai: Si, mais dans mon esprit composer c’est écrire, écrire c’est composer. Grâce aux mécanismes que j’ai donné tout à l’heure, vous pouvez voir que l’un active l’autre. Quand je compose, j’ai des mots qui me viennent, quand j’écris j’ai des couleurs musicales qui me viennent. Et commencer par les paroles est intéressant puisque l’on donne directement un sens à la chanson. Il arrive que volontairement on oriente une chanson dans une direction ou dans l’autre parce que l’on veut retranscrire une situation précise en musique. Mais dans 75% des cas, s’il on écrit les paroles avant d’avoir la musique, pour avoir des paroles pertinentes l’écriture doit venir d’un élément extérieur. Comme le disait Michael Jackson (et je crois qu’il a raison) “je ne peux pas m’assoir et composer, il faut que Dieu me donne une mélodie”.

    L’inspiration est en réalité quelque chose d’extérieur à nous. Pour moi la musique (qu’elle soit revendicatrice ou lyrique) vient d’une réaction a quelque chose, à une situation révoltante, à la beauté, à un besoin de s’exprimer etc… Je pense que l’artiste est un traducteur de ce qui l’entoure, il transforme l’énergie du monde en poésie, c’est la définition du vitalisme. Comme je suis inspiré par quelque chose, les idées ont déjà un champ lexical, par exemple une rupture. Il n’y a rien de plus simple. Souvent il suffit d’utiliser ça mémoire, mais le challenge c’est de styliser des faits commun à tous. Dans un groupe, personne n’a honte de montrer ses riffs, mais lorsqu’il s’agit des paroles on se sent gêné, et c’est normal. Au contraire c’est bien si l’on ne se sent pas nue devant ses paroles c’est que l’on a pas découvert son âme. Pour moi la création de paroles est liée à la sensibilité de l’auteur.

    Comme je l’ai précédemment dit tout commence par l’impression. Lorsque la sensibilité est interpellée, j’ai alors un champ lexical, des images, et des mots-clés. Très souvent je commence par écrire le 1er couplet et le refrain. Et puis j’attends. Pourquoi est-ce que j’attends? J’attends car il faut que je reprenne l’énergie du monde avant de pouvoir continuer, et surtout j’attends de m’être bien imprégné de ce que je viens d’écrire comme un forgeron qui laisse le métal refroidir. Je m’imprègne du style. Quels types de rimes? Quel schéma de rimes AA BB? AB AB CC? Quel est le champs lexical? Quelles sont les figures de style que j’ai utilisé et quelles sont celles que je souhaiterais retrouver dans mon texte?

    Il va de soit que pour bien écrire des paroles, il faut bien écrire tout court. Beaucoup d’artistes n’ont pas de réel don d’écriture mais arrivent à sortir des paroles qui on de l’impact. Mais mon avis sur la question est que la satisfaction du musicien est primordiale. A quel point ce que je viens d’écrire est-il fidèle à l’idée que je veux véhiculer? Je pense que c’est une question que tout le monde doit se poser, et pour ma part je crois fermement qu’il faut raturer moult brouillons sans se plaindre si l’on veut donner un caractère authentique à ses paroles.

    Maintenant abordant un aspect capital de la composition: Le TITRE. Vos paroles peuvent être moyennes mais le titre se doit d’être excellent. Le titre c’est la clé vers toutes les images associées a celui-ci. C’est la clé vers l’univers que vous avez crée pour ce titre. Un raccourci, qui peut aussi être une énigme si le sens résiste à l’auditeur. Le titre peut attiser la curiosité ou interpeller, choqué la personne etc… Le titre, c’est l’identité d’une chanson. Donc très tôt je trouve un titre, qui devient le fil conducteur qui relie toutes mes mots-clefs et impressions.

    III / CAS PARTICULIERS

    Il arrive que l’on ait une compo déjà finie ou des paroles déjà prêtes. J’appelle ça une réserve. Voilà pourquoi il est important de ne rien considérer comme figé. Il m’ait très souvent arrivé d’inter-changer des paroles avec celles d’une autre composition. J’ai une réserve de compos et de paroles et j’associe celles qui collent le plus. Vous me direz alors que ça a un côté artificiel. Je vous répondrai que non car c’est ma musique et tout dépend de ma perception. Tout comme Monnet qui peignait 20 peintures différentes d’un même lieu, nôtre perception évolue. Il n’y a rien de plus subjectif. Et si vous décidez qu’une chanson mérite le titre “Crossing” plutôt qu’une autre, c’est vôtre choix. Ayez le courage d’assumer vôtre propre entêtement. Et surtout, n’oubliez pas qu’au fil des semaines votre style musical s’affine et se perfectionne. Vous arriverez donc de plus en plus à retranscrire fidèlement vos impressions par la musique. S’il vous semble plus adéquate de donner tel titre ou telles paroles à une compo, c’est un signe de progression, vous devriez être fier de vous. “Comment ai-je pu associer des paroles au titre si percutant à une compo si pâle? Je vais donner ce titre à ma nouvelle compo jazzy ça colle mieux avec l’idée que je voulais transmettre”. Telle devrait être votre réaction.

    Dans tous les cas vous avez un catalogue de riff orphelins, il faut être patient et comprendre avec quelles paroles ce riff va coller. Voilà pourquoi je n’ai pas rédigé de partie “Commencer par la compo” puisque vous composer en réalité, tous les jours, ça n’a rien d’exceptionnel. Ce qui n’est pas naturel (pour beaucoup), c’est l’écriture des paroles. Voilà pourquoi je me suis attardé dessus.

    Quelques conseils:

    Je pense qu’il est impératif de bien savoir écrire. Aussi pour bien écrire des paroles il vous faudra lire des bouquins, et si vous pouvez de la poésie. On peut aussi être inspiré par des discours, des citations historiques etc… Tout ça pour dire que les paroles sont définitivement liées au langage. Mais malgré tout ce qu’on peut dire, les paroles sont liées à la poésie par l’intermédiaire des rimes. Mais il y a plusieurs types de poésies: classiques, modernes, avant-gardistes, en prose libre etc… Trouvez ce qui vous intéresse le plus.

    Si beaucoup de chanteurs pop utilisent des schémas de rimes empruntés aux sonnets Shakespiriens, on peut dire que des groupes comme Radiohead sont très inspirés par la poésie d’avant-garde déstructurée et provocatrice.

    Il vous faut également choisir vos figures de styles. Métaphore, litote, oxymore, antithèse… je vous le dis personnellement ma figure de style préférée est l’allitération. Un style utilisé à foison par les auteurs de la Renaissance Américaine et par Hemingway, un de mes auteurs Américains préférés. Exemple: (j’écris en anglais, je demande pardon à Molière, à Rousseau et à Jacques Chirac) dans une chanson sur une rupture j’avais écrit ” nNw you’ve got nothing up your sleeve, I hope you’ll feel what you deserve. Il y a une allitération en “V” (il y en a aussi avec le son “I” nothing, sleeve, feel.) et sleeve et derserve en fin de section forment une assonance.

    Tout comme vous devez vous constituer une réserve de riffs, il vous faut une boite à mots. Des rimes déjà préparées, des mots que vous affectionnez plus que d’autres, un thème que vous voulez aborder etc… De telle façon, vous allez rencontrer des situations comme: “Ah j’ai progressé c’est la première fois que j’arrive à faire juste ce que je voulais niveau émotion, je vais lui donner le titre Boston ça fait un moment que je rêve d’associer ce titre à un riff comme ça.!” Vous gagnerez alors beaucoup de temps en aimant d’abord les mots avant d’aimer les paroles.

    Pour avoir des images en têtes il est très vivement conseillé de regarder des clips, des films, des séries. Mais aussi de la peinture ou des bd, et même des jeux-vidéos. En fait tout peut vous inspirer. Il faut essayer d’avoir des sources les plus divers possibles.

    Et finalement, il vous faudra attendre. Eh oui, il est parfois mieux de poser son instrument et de ne rien faire, ou alors de se promener, parler à quelqu’un, car l’inspiration est quelque chose d’extérieur à vous.

  4. Merci pour ces excellents conseils !!!!!… J’ai écris les paroles de ma chanson avant la mélodie et maintenant je galère .. Impossible…. grrrr… J’espère qu’avec tes précieux conseils je vais enfin pouvoir mettre une mélodie à “notre rencontre” !!!!!!! bon week end.. pluvieux pour le moment dans le Sud !!!

  5. Bonjour et merci à tout le monde. Je joue à un peu à la guitare.
    Je me suis posé la même question de savoir ce qui devait précéder dans la composition musicale mais trouvé la réponse dans la pratique des deux méthode.
    - Ceux ou celles qui ont un peu de connaissance sur un instrument doivent essayer de maitriser les accords de bases, une dizaine maximum. En enchainant ces accord dans un ordre quelconque, on remarque qu’en jouant on suscite toute sorte de sentiments: tristesse, mélancolie, joie etc… On peut ainsi créer une mélodie suivant ce que l’on veux transmette et y joindre ses parole tristes sur les accords de tristesse, gaies sur les accords de joie etc…
    - Ceux ou celles qui n’ont aucune connaissance instrumentale peuvent travailler leur texte en fredonnant des chansons et se faire ensuite accompagner par un musicien.

    PS: Les plus grandes chansons ont été composé sur 3,4 ou 5 accords
    - Talking About Revolution ( TRACY CHAPMAN)
    - Alleluia ( LEONARD COHEN)
    - Don’t stop believing (JOURNEY)
    - You’re Beautiful (JAMES BLUNT)
    - Forever (ALPHAVILLE)
    - I’m Yours (JASON MRAZ)
    - Happy Ending (MIKA)

    Il ne faut surtout pas attendre de devenir un as de l’instrument ou du chant pour composer. En apprenant,il faut noter, chanter et jouer tout ce qui passe par la tête.

    Je m’éclate ainsi depuis un an.

    Salutations misicales

    BATH

  6. Excellent article, je suis tout à fait d’accord avec toi et ma manière de procéder est la même! Je fais un bout de musique en boucle au piano et puis je chante ce qui me vient à l’esprit.

    Au passage, pour répondre à Bath, il y a une bonne centaine de chansons composées sur ces même accords (Can you feel the love et bien d’autres).
    Je joue du piano et je suis passionnée par ce que je fais, c’est pourquoi cet article m’a interessée et servie pour modifier et perfectionner mes bouts d’invention.

    Bonne fin de semaine à tous.

    SANDRA.

  7. j`ai 5 année d`etude pour le clavier. j`ai seulement 5 chansons de fait parole et musique je fait de la musique en boucle et j`ajoute des paroles .j `adore composer quand je la repete dans ma tete j`ecris les notes et les paroles sur une feuille pour le moment ca vas bien avec vos conseils je vais allée plus loin merci

  8. Merci pour cet article, il est formidable.Moi, j’aime la musique et j’aimerais être une chanteuse. J’ai composé une chanson mais il y a des fautes car je ne suis pas anglaise ;-)

    Everyone looks . I want to be heard and listened to.
    I try I fail. I hope I’ll be famous one day. I think I will. I dream that I’m a singer. But I’m not me. I want to be Superman or the hero of the day can be a singer.

    I try but I fail I rekeying. I succeeded but too happy I forget I fail. I have once again I think I think to succeed but I can not succeed.

    They told me to continue, but I do not know if I have to, I listen and I get to my appuiller Bonheur button. I’m glad I did not forget and I am forever celebrated

    Avoue qu’elle n’est pas si belle que ça. J’essaie d’en composer de plus belles mais je n’y arrive pas :-(

    Ps: Désolé encore pour les fautes dans la chanson

  9. Coucou Alex

    Merci pour les conseils, j’essaye de composer des chansons mais je n’ai pas vraiment de chance.
    Cependant avec tes conseils je vais m’améliorer un petit peu plus !

    Ps: la vidéo est trop forte, c’est génial.

  10. Hello, je n’ai que 12 ans mais la musique tien déjà un place très importante dans ma vie, surtout le chant … J’aimerai composer une ou deux chanson mais je ne sais pas ou commencer ^^
    pourrais- tu m’aider???

    • Bonjours je m’appelle Tessa , j’aimerai beaucoup t’aider mais moi aussi je cherche des paroles et certaines me viennent mais ne vont pas avec le début que j’ai commencer , donc je ne peux pas t’aider … Mais je te souhaite bonne chance quand même ! ❤️

  11. Pingback: Analyse musicale : Yesterday des Beatles

  12. Bonjour Alex,
    Grâce à cet article j’ai découvert ton blog.
    Et quelle suprise…
    Je joue batterie, piano, guitare et je me mets au chant tant bien que mal.
    Pour moi la zik ça passe par les compos (je n’ai pas de plaisir particulier à faire des reprises).
    Et aujourd’hui, je m’attaquais à la problématique des paroles. Voilà comment je suis tombé sur ton article.
    Autant, trouver une mélodie à la voix ne me pose pas de problème, autant trouver des mots à poser dessus… plus compliqué pour moi!
    Du coup tes conseils de poser certains mots pivots et écrire le reste en respectant un thème me semblent être de très bon conseils!
    On m’a conseillé par ailleurs de préparer une histoire et d’écrire les paroles grâce à cette histoire.
    Allez, je vais essayer tout ça.
    Bravo pour ton blog, je m’y abonne et te dit à très bientôt !
    Laurent

  13. Pingback: fichier écrits segpa | Pearltrees

  14. Bonjour Alex !
    Je suis vraiment contente d’être tombée sur ton site parce que je monte un groupe avec des amis : je joue de la guitare et j’ai quelques notions de piano mais le chant… Mieux vaut éviter ^^ ‘ Donc devant l’hésitation des autres je me suis mise à essayer de composer mais le problème c’est que pour les paroles, je suis toujours devant ce dilemme : anglais ou français ? Pour l’inspiration j’ai déjà vécu pas mal de choses pour une gamine de 14 ans donc le problème ne se pose jamais. Je n’arrive juste pas à exprimer simplement ce que je veux dire :/ En tout cas tu es toujours de bon conseil et je t’en remercie :)

  15. Je trouve se site top. Merci pour tous ces conseils.
    Moi je ne joue d’aucun instruments mais mes grands parents mon donné leur piano (miniature):-)
    et…ça ne donne pas grand chose du coup j’ai que les paroles.
    Peux tu m’aider à trouver une solution

    Merci d’avance.

  16. je n’ai jamais pratiqué un seul instrument, et n’ai jamais appris le solfège, donc la musique ce n’est pas pour moi. Par contre j’arrive sans problème à mettre des paroles sur des musiques que d’autres ont déjà composé, et je me demande si j’ai le droit d’emprunter leur musique pour en faire des chansons.

  17. Pingback: Writing | Pearltrees

  18. Bonjour à tous. Voilà, moi j’ai un petit problème. Ma prof de Musique au collège nous a demandé d’écrire des paroles sur une musique qu’elle nous a donné. Or, même si je joue de la musique depuis longtemps, le fait est que je n’aime pas la mélodie de son morceau. Et à cause de ça, j’ai une sorte de blocage lors de la création des paroles. Auriez vous une solution, car c’est pour lundi?

    Merci d’avance à tous! ;)

    • Salut, j’ai aussi été confronté à l’exercice des paroles avec une musique qui ne m’inspirait pas bcp.
      J’ai fermé les yeux et me suis mis dans l’ambiance de la musique (triste, joyeuse, rebelle…) et je me suis imaginé une scène de cinéma avec cette musique en fond. Apres tu décris un peu plus poétiquement ce que tu imagines comme scène et le tour est joué.

      Par exemple, on m’a filé un morceau très doux, lent avec du glockenspiel, du xylophone, une petite mélodie de piano, quelques passages tristes de violons. Un peu chant de noël.
      j’ai fermé les yeux et je me suis imaginé une famille a noël dans le Connecticut, sous la neige, avec une jeune fille tasse de chocolat à la main qui guette par la fenêtre l’arrivée d’un parent alors que tout le monde fête noël autour d’elle. Du coup paroles et textes sur attente (viendra t-il?), solitude sans lui, isolement par rapport à l’ambiance environnante…et la neige…Résultat : c’était pas trop mal, mais….qu’est ce qu’elle fait chier cette prof lol !

  19. Salut Alex :)

    J’ai bien apprécier ton site, il est rempli de bons conseils qui me seront sûrement très utiles pour mon projet d’école. Je lisais les commentaires et beaucoup trouvent ça facile de composer une chanson. J’ai mes bases au piano et un peu à la guitare, je passe ma vie à chanter et je sais sur quel sujet va être ma chanson, mais je trouve ça quand même difficile. C’est sûr que ton site va m’aider, merci.

    Tu veux sûrement rester anonyme, mais si j’utilise ton site comme source dans mon projet, j’aurais besoin de ton nom de famille… C’est peut-être écrit en quelque part sur le site, mais je n’ai pas vraiment cherché. Si tu veux pas l’écrire dans les commentaires, tu pourrais peut-être me le dire autrement.

  20. Personnellement, ca dépend vraiment du contexte dans lequel ma chanson va être utilisée et selon ma “forme” du moment.
    Par exemple, en ce moment, j’écris une comédie musicale. J’ai d’abord créé le scénario et l’enchainement des différents tableaux. je sais donc quelle ambiance et quel style de musique seront utilisés par tableau. Et comme je sais quel message, quel thème et donc tout le champ sémantique (par rapport au scénario) à chaque scène, je compose d’abord la mélodie de base pour m’adapter au rythme de la scène…ensuite les mots viennent tout seuls.

    Par contre, il est vrai qu’il m’est également souvent arrivé de composer des chansons d’abord avec le texte. Une fois le texte écrit, je le lis plusieurs fois en le mettant en scène. de là découlent des intonations, des rythmes mais aussi les accords de base qui découlent de l’intonation.
    Ensuite j’enregistre acapella, je passe en boucle et je fredonne des mélodies d’accompagnement. je garde les plus accrocheuses selon l’émotion voulue et je bosse l’instrumental en fonction de simples fredonnements.
    Enfin vient la technique, les reverb, chorus, effets, petits samples, les chœurs…

    Pour finir, j’ai lu un jour une interview d’un patron d’une maison de disque qui disait que pour choisir une nouvelle chanson qui allait marcher, il faisait tourner avec un bon volume toutes ses maquettes dans son bureau, la porte ouverte et ensuite il se baladait dans les couloirs pour entendre siffloter les collaborateurs : la mélodie la plus sifflotée (qui a le plus marqué les esprits) sera la maquette retenue…pour preuve toutes ces daubes qu’on entend à la radio avec une mélodie minimaliste et des refrains en yaourts…pourquoi ca marche? Parce que c’est simple à retenir et que ca tourne rapidement dans nos petites têtes de gens pressés. Bonne compo a tous..

  21. Salut Alex :)
    Je suis intéressée par tes conseils mais j’ai une question:
    Après avoir écrit les paroles, est-il nécessaire d’obtenir un instrument de musique pour créer une mélodie ou pas ? :p
    Sachant que je n’ai pas d’instrument de musique malheureusement :(…

    • Salut Zaho,
      C’est vrai que dans l’absolu, pour faire de la musique mieux vaut avoir des instruments de musique. :) Maintenant tu peux quand même t’en sortir grâce aux instruments virtuels inclus dans les séquenceurs !

  22. je trouve que stromae est un bel exemple; il compose une musique electronique qui est plutôt riche contrairement aux autres(david guetta etc…) avec du solfège si je peux le dire ainsi. puis ecrire des textes bien structurées racontant une histoire emotionnelle, intriguante et même humoristique. ce gars est trop fort; qu’en penser vous?

  23. Pingback: Musique | Pearltrees

  24. article très intéressant !
    je ne connais pas la musique mais je commence à avoir quelques “connaissances” qui se sont peaufinées depuis que j’écris des textes
    … quand on dépose des mots, leur suite doit comporter une certaine musicalité pour aider le compo à déposer ses notes
    ce n’est pas simple, mais avec beaucoup de travail, on avance !
    merci pour ton article
    Bernard

  25. Bonjour,

    Merci beaucoup de vos conseil car cela ma énormément aidé.J’ai composer ma mélodie et voila maintenant j’ai une vraie chanson car j’avais juste les paroles.J’espère qu’un jour je pourrais la montrer à tout le monde.

    Merci encore mille fois!!!

  26. Ce que j’écris de mieux, c’est la prose, ce pourquoi j’écris tout en prose avant de “retravailler” mon texte, remplacer des mots de d’autres, trouver des synonymes, etc. Ainsi, je sépare le travail : écrire d’abord le sens, peaufiner ensuite les sonorités.

  27. Bonjour,

    Je suis très flattée de retrouver la photo que j’ai prise il y a des années sur votre site, mais pourriez-vous préciser votre source (Marin Henrot) ?

    D’avance merci.

    Marine

  28. Bonjour Alex, je viens de découvrir ton blog et je me régale déjà d’informations !
    Félicitation pour cette réussite.

    Je viens de commencer à prendre des cours de chant, je ne suis pas musicienne et ne connais rien à la musique pourtant j’ai envie d’écrire des paroles de chansons.
    J’aimerais savoir si c’est possible et surtout si ça se fait dans le monde de la musique. Y a-t-il vraiment des personnes qui ne sont qu’interprète, qu’auteur ou que compositeur ou c’est forcément mêlé ?

    Merci pour ta réponse!

  29. Moi je crée mes beats moi même et mes sons. Vous allez me dire comment ou quelle formation j’ai, bah j’ai rien eu comme formation et tout se joue avec mon ordi. Je me suis donné corps et âme pour maitriser un logiciel que bon nombre de gens connaissent Fruity loops et Cubase, et moi je peux vous dire que composer la musique avant les paroles a toujours été ma méthode. Ca me permet de mieux connaitre mon instru en profondeur et savoir comment, et ou mettre chaque mot.

  30. Bonjour Alex! Merci pour ces précieux conseils, j’ai 12 ans et je suis au conservatoire ou j’apprends le piano, avec quelques amies du conservatoire, je compose des chansons où j’accompagne, le problème, c’est qu’une fois l’accompagnement trouvé, le premier couplet me viens, mais je n’arrive jamais à finir une chanson, je la laisse de côté car je ne sais plus quoi écrire et me lance dans une nouvelle chanson que je laisse aussi au bout du premier couplet. Pourrai-tu m’aider à terminer mes chansons? Merci ;)

  31. baaa bonjour moi depuis tout petit j’aimais la musique et j’imitais des chanteurs et des rappeurs mais maina j’sui à la faculté et je viens à peine de commencer à écrire donc j’aurais bien besoin de beaucoup de conseil et de coaching merci.
    Et surtout un merci pourquoi par ce que à travers cet article je me redonne espoir de bien faire de la musique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>