14 commentaires

  1. salut alex et martin j ai bien aimé la video sur le sampling, pourrais tu faire une video de comment faire un remix? merci a vous autant pour les tutos piano que la mao. bon courage

    • Salut Pascal et merci pour ton commentaire qui nous a fait très plaisir :) . Et c’est une bonne idée le tutoriel sur le remix, je vais faire ça prochainement. Mais encore un peu de patience car j’ai déjà d’autres articles sur le feu :)

  2. Je vous copie – colle un commentaire très pertinent que Franck a envoyé sur la messagerie de Composer Sa Musique :

    “Bon article sur le sampling, et pour info :

    Le premier “hit” dance en 1987, (qui n’a pas fait exprès de cartonner), construit uniquement à partir des samples de Eric B & Rackim, a vraiment changé la façon de créer les morceaux depuis 1988 et encore aujourd’hui.

    Cela a permis aux djs, ou à des gens qui ne connaissent pas le solfège de s’exprimer, de créer, en inventant des nouveaux courants musicaux grâce au mariage des styles : r&b + house, rock+ electro, etc …

    – La petite histoire du hit :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pump_Up_the_Volume_%28MARRS%29

    – Le lien audio du hit :
    http://www.youtube.com/watch?v=B87snXgV7Pg

    – Le disque original ou ils ont tout piqué :
    http://www.youtube.com/watch?v=E7t8eoA_1jQ

    Par contre, si tu refais un article sur le sujet, je pense qu’ il faudra aussi aborder rapidement l’aspect juridique du sample (lui aussi né en 1987 du coup) car on ne peut pas tout “emprunter” comme ça ! wink

    Ceci dit, puisque tout le monde sait sampler aujourd’hui, la mode est maintenant au maniement du “filtre”, des plugs, et d’autres techniques pour “masquer” ou créer de nouveaux sons depuis la fin des années 90 !

    Le prochain article de la rubrique “technique de compositions” peut-être !” :D

  3. Hey hey pas mal cet article sur comment sampler ! Tout est bien expliqué, c’est plutôt cool, mise à part une question que je me suis toujours posé, et à laquelle j’ai essayé de chercher du réponse sur le net, qui n’a hélas pas été traitée ici.

    En fait, l’exemple commence avec des boucles déjà “pré-découpée” provenant d’un autre morceau. Ma question à moi (ou interrogation que j’ai,pas grave s’il n’y a pas de réponse !) c’est comment les avoir ces boucles ? Lorsqu’on a un morceau, comment isoler précisément une boucle de 4 temps (ou 3 temps, peu importe, ça c’est plus rare) qu’on a repéré en l’écoutant.

    Je m’explique : Ma question ne concerne pas “isoler tel ou tel instrument”, ce qui a très bien été traité ici, mais plutôt :

    Imaginons que j’aie un morceau au tempo 120 bpm (encore faut-il le connaître ce bpm ! y-a-t-il des registres avec les morceaux écrits en partition et toutes les notions solfègiques genre bpm, ou bien existe-t-il des ” calculateurs de bpm sur le net pour l’obtenir ?).

    Bref donc, comment fait-on pour découper, à la milliseconde près la fameuse boucle de 4 temps, de manière à ce qu’en collant plusieurs boucle de 4 temps à la suite, elle s’enchaîne parfaitement comme si on appuyait sur “jouer en boucle” ? … vous voyez le genre ?

    Je suppose qu’il s’agit d’un rapport entre les BPM, la durée totale du morceau et les millisecondes… bref tout un foutoir de matheux haha.

    Désolé pour la pavé ! Il fallait que je précise bien mon interrogation.

    • Bonjour,

      Pour définir le tempo du sample que souhaite utiliser il existe des logiciels qui le calcul.
      La plupart des gros logiciels MAO payants le font il me semble.Le mien doit surement le faire mais je n’ai jamais chercher ou cela se trouvais.

      Autrement, ma technique est de d’abord découper la partie qui m’interresse. Donc de choisir mon sample. Ensuite je rentre le sample dans mon logiciel MAO qui dispose d’un métronome.
      Je cale mon sample sur le premier temps d’une mesure.(Le logiciel dispose d’une grille magnétique pour cela)
      Et enfin je tape différents tempo en affinant au fur et a mesure pour que le métronome soit calé avec la musique. Et le tour est joué.

      Pour faire tourner le sample en boucle, je rentre le tempo du sample dans le logiciel et je duplique le sample autant de fois que je le désire.
      Par contre en faisant comme ça le tempo sera le tempo de la composition complète.

      EDIT: Je n’avais pas vue la réponse de Martin.

  4. C’est une bonne manière de présenter ta question.

    Le logiciel que je présente ici, Ableton Live, reconnaît automatiquement le bpm d’origine de ton morceau et le découpe automatiquement par doubles croches (il me semble). D’autres samplers gratuits en freeware peuvent te proposer la même option.

    Sinon, sur des logiciels type Audacity où ce découpage n’est pas présent, tu peux déterminer l’espace de ton sample à l’oreille et à la vue. À partir de ce repérage tu peux le découper en prenant soin de choisir ton départ et ta fin de sample sur le tempo (en t’aidant des graphiques de représentation du son pour déterminer le début des temps). À ce moment là tu dois te repérer plutôt sur ton oreille et l’image de ta coube sonore par piste que par les millisecondes, qui ne te servent pas beaucoup pour te repérer du point de vue du solfège si tu ne connais pas ton bpm de base…

    Dis moi si je dois éclaircir des trucs !

  5. Pingback: Top 10 des meilleurs VSTi gratuits

  6. Hello,

    Moi j’aimerais savoir si sampler est légal ou pas.

    faut il avoir l’accord de l’artiste ? ou lui payer des commission si le morceau qui contient son sample fait un carton ?

    Nice video!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *