23 commentaires

  1. Bonjour Alex,

    Encore un grand merci pour tout ce travail.
    Je vous félicite pour la façon très pédagogique d’aborder les sujets et la générosité de le faire gracieusement.
    Je suis certain que beaucoup d’internautes musiciens en herbe apprécient de leur côté.
    Je ne peux que vous encourager à poursuivre.
    Encore Merci et bon courage.
    Daniel

  2. Bonjour Alex,

    Merci pour cet article très intéressant qui m’a enfin permis de comprendre ce que signifient certains termes du jargon musical que l’on entend constamment.
    J’ai cependant une question concernant les tons et demi-tons.
    Tu as précisé qu’il y avait un demi ton seulement entre mi fa et si do . Est-ce que cela signifie qu’entre mi# et fa et si# et do il n’y a qu’un quart de ton ? Ou le calcul des tons se fait-il autrement pour ces 2 exceptions ?
    merci

    • Bonjour Gym 3000. C’est une très bonne question, tu as bien fait de la poser :) . Comme je l’ai dit dans la vidéo, le demi-ton et la plus petite distance qui existe entre deux notes. Il n’existe donc pas de quart de ton. Un “Mi#” correspondra donc à un Fa (c’est à dire la note se situant un demi-ton directement au dessus du mi), et de la même façon le si# au do. Si tu as bien compris ce principe, je te laisse donc deviner à quoi peut correspondre un Dob et un Fab. ;)

  3. Bonsoir Alex,
    Mille fois merci. Je crois avoir enfin compris ce qu’étaient les intervalles et surtout leur calcul grâce à la simplicité de vos explications et votre patience dans vos démonstrations.
    Vous êtes plus explicite que le livre “le solfège pour les nuls”. Merci encore

  4. Pingback: Cours de solfège: Tout savoir sur les gammes

  5. Alex, pour résumer mon appréciation je dirais: Merci! Merci! Merci!
    Pour la pédagogie, pour les explications sur l’utilité des différentes notions de solfège,…
    J’ai enfin compris à quoi servent les intervalles et comment on les qualifie pour aider ma fille à préparer son exam de 2ème année. Son livre de solfège omet juste de mentionner que pour qualifier les intervalles, il faut se référer à la gamme de Do Majeur. Du coup, difficile de comprendre la logique. Nous avons donc suivi ce tutoriel ainsi que celui sur les tonalités.
    Now, tout est clair.
    Merci encore – Christine

  6. Bonjour !

    Tout d’abord, merci beaucoup pour cet article ! J’ai juste une petite question – si l’on s’amusait à bémoliser le do, et diéser le mi, quelle appellation obtiendrions-nous ? (je suis tordue, je sais :( ) En pratique, cet accord est une quinte diminuée, mais théoriquement l'intervalle reste une tierce.

    Merci d'avance !

    • Oh, j’oubliais, je voulais poser la même question lorsqu’on ajoute un double-dièse ou un double-bémol à une note.
      (désolé d’embêter avec mes questions ^-^”)

    • Salut Asphodel,

      Avec un bémol au do tu l’abaisses d’un demi ton donc tu te retrouves avec un Si (car il n’y a qu’un demi ton entre ces deux notes à la base). Ça marche aussi dans l’autre sens: si# = Do. Et c’est exactement la même chose avec mi et fa. Mi# = Fa et Fa bémol = Mi. Quant au double dièses et bien il ajoute un ton à la note. Donc Mi double dièse = Fa# ;)

  7. Certes, mais je me demandais juste si cela était considéré dans le cas de figure de dobémol – mi dièse, si ça s’appelait toujours une tierce ou si l’on devait changer le nom en quinte, même si ça “s’appelle” une tierce (et pareil pour les doubles-dièses/doubles-bémols). ^-^ (je suis pas très douée pour m’exprimer clairement, désolée)

  8. Un petit message pour rendre hommage à votre travail et vous remercier de mettre un guide aussi complet et simple à disposition gratuitement. Cordialement.

  9. Salut Alex,

    Je suis Novice de chez Novice en la matière, je me suis donc procurer, le coffret (le piano pour les nuls).
    Voila 3 jours, j’ai télécharger votre book ( L’essentiel du Solfège pour composer) ;-)
    Et aujourd’hui j’ai télécharger le livre ( Composer sa musique de A a Z)

    Tous ça pour en arriver a dire, que j’ai appris 10 fois plus et 10 fois plus vite avec vos explications, qu’avec un livre réputé dans le monde entier (voir ci dessus).

    Je vous encourage donc a continuer et vous souhaite bon courage.

    Ps: il me reste énormément a apprendre, mais c’est déjà un bon début.

    Merci

    Oly

  10. Pingback: La modulation, ou comment changer de tonalité au cours du morceau (1/2)

  11. Pingback: La modulation, ou comment changer de tonalité au cours du morceau (2/2)

  12. Merci Alex, c’est super. J’avais appris le solfège en pension (et on rigolait pas avec ça) mais je n’avais jamais envisagé que je comprendrais quelque chose à l’Harmonie. C’est presque chose faite avec tes explications (enfin jusque là). Je file lire la suite. Merci pour le temps passé à nous rendre moins ignorants!

  13. bonjour Alex
    C’est presque parfait.
    Pour tes vidéos, manque une bonne carte son , t’isoler du bruit de fond et certaines explication me semblent un peu laborieuses (en autre en fin de session vidéo; sur le sujet des intervalles seconde , tierce, sixte et septième diminuer ou pas en plus du mode majeur et mineur)
    Le doute peut persister autrement. Et comme le sujet est essentiel pour la suite !-)

    Merci pour le temps que tu passes à transmettre ce savoir musical .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *