5 astuces pour mieux lire les notes en clé de fa

Lire les notes en clé de Fa, ce n’est jamais évident… Mais dans cette vidéo, vous découvrirez 5 astuces toutes simples à mettre en pratique tout de suite, pour vous aider à mieux lire la clé de Fa.

Introduction

Tant bien que mal, vous avez fini par réussir à lire les notes en clé de Sol. Bravo ! Mais à peine le temps de savourer votre victoire, qu’un nouvel adversaire fait son apparition : la terrible clé de Fa.

Et souvent, c’est là où les choses se compliquent parce que maintenant que votre cerveau a imprimé la position des notes en clé de Sol, il peut s’embrouiller avec la clé de Fa.

Alors comment faire pour réussir à bien lire la clé de Fa ? Est-ce qu’il existe des petites astuces pour la déchiffrer plus facilement ? Bien sûr que oui, et je vais justement vous les partager aujourd’hui.  ;)

Utilisation de la clé de Fa

Alors déjà pour commencer, qui est concerné par l’apprentissage de la clé de Fa ?

La clé de Fa est une clé qui est principalement utilisée pour retranscrire sur partition les notes des instruments à la tessiture grave. C’est-à-dire des instruments qui produisent naturellement des notes graves, comme par exemple le violoncelle, la basse, le trombone ou le tuba.

Mais si la clé de Fa est aussi connue, c’est bien sûr parce qu’elle est aussi utilisée par le piano. Les partitions de piano sont formées par ce qu’on appelle « un système de portées ».

Généralement, on a une portée en clé de Sol qui permet de retranscrire les notes plutôt aigues du morceau (et qui vont être souvent jouées par la main droite) et une portée en clé de Fa qui permet justement de retranscrire les notes plutôt graves du morceau (et qui vont être souvent jouées par la main gauche).

Alors je ne vais pas rentrer ici dans les détails sur le rôle des différentes clés, et pourquoi est-ce qu’il en existe plusieurs, mais si le sujet vous intéresse, je vous renvoie à mon article : « Les clés en musique ».

Ici retenez juste que la clé de Fa est utilisée seulement par certains instruments, et en l’occurrence par ceux qui possèdent une tessiture grave. Du coup, si vous ne jouez pas de l’un de ces instruments, vous n’aurez pas à apprendre la clé de Fa.

Mais bon, si vous lisez ces lignes, j’imagine que c’est parce que vous êtes concernés par son apprentissage. Du coup, c’est parti pour les 5 astuces du jour.  ;)

Astuce n°1 : La clé de Fa indique le Fa

La première astuce, c’est que la clé de Fa indique le Fa.

L’un des rôles d’une clé en musique, c’est de déterminer le nom qu’auront les notes sur la portée.

Par exemple, on a ci-dessous a des notes en clé de Sol et des notes en clé de Fa. Si on se contente du visuel, on se dit que c’est la même chose.

Mais en fait non. En clé de Sol, ces notes correspondent à Do, Si, La alors qu’en clé de Fa il s’agit des notes Mi, Ré, Do.

Ce qui montre bien que c’est la clé qui fixe le nom des notes sur la portée.

Et comment est-ce que la clé détermine le nom de ces notes ? C’est très simple : une clé donne toujours son nom à la ligne de portée qu’elle pointe.

Par exemple, la clé de Sol entoure la deuxième ligne de portée. Elle va donc donner son nom (Sol) à la note située sur cette ligne.

De la même manière, la clé d’Ut 3 pointe la troisième ligne de la portée, elle va donc donner son nom (Do car clé d’Ut c’est clé de Do) à la note située sur cette ligne. Idem pour la clé d’Ut 4 : puisqu’elle pointe la quatrième ligne de la portée, elle va donner son nom à la note située sur cette ligne.

Et vous l’aurez compris, pour la clé de Fa c’est pareil : on voit que les deux points de la clé entourent la quatrième ligne de portée, du coup on sait que la note située sur cette ligne sera un Fa.

Du coup, ça doit être automatique dans vos têtes : dès que vous voyez en clé de Fa une note sur la quatrième ligne, BIM c’est un Fa.

Astuce n°2 : Les notes se suivent toujours dans l’ordre

Comme vous le savez, il existe sept notes différentes en musique : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si. (Voir mon article « Les notes de musique : tout ce qu’il y a à savoir dessus »). Et ces notes se suivent toujours dans l’ordre.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que si on transcrit ces notes sur la portée, elles vont aussi se succéder.

Du coup, si vous avez par exemple la note Fa sur la portée, la note qui arrive juste après sera toujours la note suivante de l’ordre, c’est-à-dire le Sol.

Idem, la note qui est juste avant sur la portée, sera toujours celle précédent le Fa dans l’ordre, c’est-à-dire le Mi.

Donc vous voyez qu’avec ces deux astuces, vous pouvez déjà repérer sans effort trois notes sur la portée en Clé de Fa : le Fa que vous repérez automatiquement, le Mi situé juste en dessous, et le Sol situé juste au-dessus.

Astuce n°3 : Les notes repères

Tout à l’heure, on a appris à repérer automatiquement la note située sur la quatrième ligne : le Fa. De la même façon, on va définir d’autres notes à repérer automatiquement.

Je vous conseille d’en retenir trois de plus : la première c’est le Do aigu. Il est facile à retenir car il est en dehors de la portée (donc il a une forme atypique), et en plus c’est le même Do que celui situé sous la portée en clé de Sol.

C’est le Do qui permet de faire la jonction entre les deux clés. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on l’appelle « le Do central » (et aussi parce que sur le clavier, il est situé au milieu des touches).

La deuxième note repère que je vous conseille de retenir c’est le Fa grave qui est juste en dessous de la première ligne. Lui aussi il est facile à retenir parce que c’est la première note qui touche la portée en clé de Fa.

Et enfin la troisième note, c’est le Do grave situé dans le deuxième interligne.

Pourquoi retenir ces 4 notes-là précisément ? Déjà parce que comme on l’a vu elles sont faciles à repérer, et ensuite parce qu’elles ont des positions stratégiques sur la portée. On voit qu’elles sont éparpillées sur la portée.

Or, est ce que vous vous souvenez de la technique n° 2 ? Eh oui, les notes se suivent toujours dans l’ordre. Donc en vous appuyant sur ces notes repères, et en déduisant leurs notes voisines, vous pourrez déchiffrer presque toutes les notes sur la portée.

Astuce n°4 : +2

On va reprendre les groupes de notes que je vous avais présenté tout à l’heure. En clé de Sol, je vous avais dit que ces trois notes correspondaient à Do, Si, La et en clé de Fa, à Mi, Ré, Do.

Comme vous le voyez, il y a un lien entre les deux clés. Le nom des notes en clé de Fa correspond au nom des notes en clé de Sol auxquelles on a ajouté deux notes.

Par exemple, la première note en clé de Sol c’est un Do. En clé de Fa c’est donc Do + 2 notes soit Mi. Pour la note suivante c’est la même chose : en clé de Sol c’est un Si, donc en clé de Fa c’est Si + 2 notes soit Ré.

Conclusion : pour lire des notes en clé de Fa, faites comme si vous étiez en clé de Sol, et ajoutez 2 notes.

Alors petite mise en garde concernant cette technique : je vous la partage parce qu’elle peut dépanner de temps en temps, mais je ne vous conseille pas de l’utiliser comme seul moyen de lire la clé de Fa. Pourquoi ? Parce que ça risque de freiner votre progression sur le long terme.

Avec cette technique vous devez à chaque fois passer par la clé de Sol pour lire la clé de Fa. Donc ça prend un petit peu de temps. Or, si vous apprenez à lire directement les notes en clé de Fa, vous irez beaucoup plus vite.

Pour vous donner un parallèle, c’est comme lorsque vous parlez une langue étrangère. Plutôt que d’essayer de former une phrase en français dans votre cerveau, et de la traduire ensuite de façon littérale, vous irez beaucoup plus vite (et en plus vous ferez moins de fautes) en vous exprimant directement dans la langue souhaitée.

Astuce n°5 : La ligne supplémentaire invisible

Et enfin, la dernière astuce que je vais vous présenter, c’est celle de la ligne supplémentaire invisible. C’est une petite astuce maison dont je suis assez fier.  :)

Cette astuce est surtout utile pour lire les notes graves en clé de Fa, c’est-à-dire les notes basses de la portée.

Le principe est le suivant : dans votre esprit, il faut que vous traciez une ligne supplémentaire en bas de la portée. Et ensuite, vous lisez les notes en prenant en compte cette ligne et en faisant comme si vous étiez en clé de Sol.

En fait, ça se rapproche pas mal de la technique précédente du +2, mais la différence c’est qu’en visualisant directement la ligne dans votre esprit, vous évitez la conversion. Donc même si c’est un petit coup à prendre, la lecture de notes se fait en instantanée.

Conclusion

Pour terminer j’aimerais vous partager quelques conseils plus généraux : bien évidemment pour maîtriser la lecture de notes, ça demande de la pratique. Donc personnellement, je vous conseille d’en faire un peu tous les jours. Par exemple 10 minutes par jour.

Acceptez aussi que c’est un processus qui prend du temps. Parfois, je reçois des messages de personnes qui me disent « Ah, ça fait deux semaines que je m’entraîne et je n’y arrive toujours pas ». Bah oui c’est normal. Sachez que pendant mes 10 ans en école de musique, on faisait de la lecture de notes à chaque séance. C’est quelque chose qui se travaille sur le long terme.

C’est exactement comme une langue : une langue étrangère ça ne s’apprend pas du jour au lendemain, donc pour la langue de la musique c’est la même chose.

Mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour l’apprendre de la manière la plus efficace et la plus rapide possible, je vous invite à suivre ma formation en ligne « Solfège Pratique ».

Solfège Pratique c’est ma formation ultime pour tout connaître du solfège. Ça va vous apprendre la lecture de notes bien sûr, mais aussi le rythme, les gammes, les accords, l’harmonie. Bref, la totale.

Elle est composée de 58 vidéos progressives avec des fiches recap et des fiches d’exercices avec corrigés détaillés. Vous bénéficierez aussi d’un suivi personnalisé et vous aurez accès à une communauté privée de 1000 musiciens passionnés. Pour tout savoir sur cette formation, cliquez simplement sur le bouton ci-dessous :

.

.

Voilà les amis. N’oubliez pas de télécharger votre petit guide gratuit « L’Essentiel du Solfège » si ce n’est pas encore fait, mettez un gros pouce bleu sur la vidéo pour soutenir mon travail, et abonnez-vous à la chaîne Youtube de Composer sa Musique (en activant la cloche) pour ne rien manquer de mes futurs tutos. Sur ce les amis, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles vidéos, ciao.

.

Télécharger la vidéo et le PDF de l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez télécharger la vidéo et le PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble : Cliquez ici pour télécharger la vidéo et le PDF


Partager l'article sur :


Articles similaires

Comment lire une partition (1/3): Lire les notes

Premier tutoriel (sur trois) pour apprendre à lire une partition. Dans cette première partie, nous allons voir les bases de la partition (portée, clés...), comment lire les notes en clé de Sol clé de Fa, et quel est le rôle des altérations (dièse, bémol, bécarre) en musique.  Lire la suite…

Comment lire une partition (2/3): les rythmes

Deuxième partie de ma série "Comment lire une partition ?". Cette fois ci, nous allons voir comment lire le rythme sur partition. Vous verrez les différentes figures de notes, les différentes figures de silences et le tempo. Vous pourrez ainsi maîtriser le rythme en musique! Lire la suite…

Comment trouver la tonalité d’un morceau de musique ?

Qu'est ce que la tonalité d'une musique ? A quoi ça sert de connaître la tonalité d'une musique ? Comment faire pour retrouver la tonalité d'un morceau que ce soit en analysant sa partition ou ses accords ? C'est ce que vous verrez dans cet article ! Lire la suite…


2 commentaires


  • Sébastien de Guitare-Pratique

    Supers astuces pour apprendre a lire en clé de fa rapidement. Le +2 notes est franchement utile, surtout lorsqu’on est moins habitué à la clé de fa qu’à la clé de sol.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *