Quel séquenceur choisir pour créer sa musique ?

séquenceurCubase, Logic, Fl Studio, Reason… il existe des tonnes de séquenceurs différents pour composer. Mais lequel choisir ? Quelles sont les différences fondamentales entre ces logiciels et surtout, comment choisir celui qui vous conviendra le mieux ? Découvrez notre dossier spécial séquenceur pour vous aider à faire votre choix !

.
.

.

Aujourd’hui, nous allons aborder le vaste sujet des séquenceurs musicaux. Je vais vous aider à choisir votre séquenceur parmi les nombreux qui existent sur le marché : Fl Studio, Logic, Cubase, Reason, Protools et j’en passe… En douceur, comme d’hab. De toute façon, si vous êtes sur ce site et que vous me lisez, c’est que vous êtes forcément beau, intelligent, drôle, et modeste. Ça ne peut que fonctionner.

Qu’est ce qu’un séquenceur ? A quoi sert-il dans la MAO ? Quelles différences entre tous les séquenceurs ? Comment les choisir ? Lequel choisir ? Autant de questions qui trouveront réponse au cours de cet article !

.
I / Présentation et fonction du séquenceur

1) Qu’est ce qu’un séquenceur ?

Le séquenceur (ou « DAW » pour Digital Audio Workstation dans sa version anglophone), est un enregistreur multipiste capable de traiter en même temps des sources audio et des sources MIDI. (Si vous avez quelques lacunes sur le MIDI, référez-vous à mon article sur le langage MIDI). C’est grâce à lui que vous pourrez faire les ébauches de vos compositions, avant de les peaufiner, puis de les exporter et les partager avec vos proches (et le monde entier si David Guetta tombe dessus). Pour faire simple, le séquenceur c’est le logiciel qui vous permettra de composer vos chansons..

2) Séquenceur matériel vs Séquenceur logiciel

Le mot séquenceur peut désigner deux choses : le séquenceur version matérielle (ou physique), et le séquenceur version logicielle.

séquenceur yamaha qy10Voici le Yamaha QY10, un séquenceur matériel

Si autrefois la version matérielle était la seule disponible, c’est encore une fois l’émergence et la démocratisation du système informatique qui a permis de faire apparaître sur le marché les séquenceurs logiciels.

Aujourd’hui, l’informatique a tellement pris le pas sur le matériel physique que lorsque l’on fait référence aux séquenceurs, on parle presque uniquement des séquenceurs logiciels. Et bien évidemment, c’est à ces derniers que nous allons nous intéresser aujourd’hui.

Le fait de travailler sur du numérique possède en plus de nombreux avantages : non seulement les logiciels sont en constante évolution du fait de leurs nombreuses mises à jour (ce qui permet d’étendre continuellement leurs capacités), mais en plus ils sont beaucoup moins chers (voir gratuits pour certains d’entre eux), que les séquenceurs matériels.

3) Le rôle du séquenceur

Le séquenceur est au centre de la MAO. Considérez-le réellement comme le cœur de celle-ci. En effet, c’est selon ses capacités que vous serez capable (ou non), de faire telle ou telle chose. Dans l’ordre d’achat de votre équipement, le séquenceur doit donc figurer en tête de liste.

Un séquenceur se présente sous la forme d’une immense plateforme virtuelle réunissant plusieurs pistes. Au choix, vous pourrez assigner pour chacune de ces pistes soit un instrument virtuel, soit des entrées audio (ex : piste de guitare que l’on aura enregistré au préalable). Vous pourrez même rajouter des effets virtuels (ex : résonance dans la voix du chanteur) sur chacune de ces pistes. Une fois que vous aurez fini d’éditer l’ensemble de vos pistes, vous pourrez les exporter sous forme d’une piste audio unique qui constituera votre morceau.

Enfin, comme je le mentionnais dans notre article sur le MIDI, le séquenceur est le logiciel qui vous permettra de configurer vos instruments MIDI afin qu’ils puissent contrôler vos instruments virtuels et vos effets.

.
II / Choisir son séquenceur

Rentrons maintenant dans le vif de cet article en voyant comment choisir votre séquenceur.

1) Définir ses besoins

Tout d’abord, il conviendra de définir vos besoins. En effet, il existe aujourd’hui des dizaines et des dizaines de séquenceurs différents possédant chacun leurs propres spécificités. On dit d’ailleurs des séquenceurs qu’ils sont “typés“, c‘est à dire qu’ils possèdent chacun leurs propres domaines de compétences. Certains seront par exemple plus adaptés pour le mixage, tandis que d’autres le seront pour le mastering ou la composition. De même, certains séquenceurs seront plus orientés vers l’audio, tandis que d’autres prendront d’avantage en charge le MIDI.

Il est donc important que vous estimiez ce pourquoi vous souhaitez utiliser un séquenceur. Est-ce juste pour vous enregistrer tout seul ? Est-ce pour créer des beats de batterie ? Est-ce pour enregistrer tout votre groupe ? Ou est-ce pour jouer en live ? Selon l’usage que vous voulez en faire, le type de séquenceur que vous devrez choisir différera.

En effet, il n’existe pas de « meilleurs » séquenceurs que d’autres. Tout dépendra vraiment de vos attentes et de vos habitudes de composition. Le meilleur séquenceur sera tout simplement celui qui vous conviendra le mieux et qui vous permettra à la longue, de composer avec le plus de facilité.

2) Descriptif des principaux séquenceurs

Pour vous aider à faire votre choix, je vous ai préparé (avec amour cela va de soi), un petit descriptif des principaux séquenceurs du marché. Bien évidemment, cette liste ne traite pas de tous les séquenceurs disponibles – c’est impossible – mais vous verrez que vous en aurez déjà bien assez comme ça. A la fin de cet article, vous trouverez même un grand tableau récapitulatif comprenant les prix, les plateformes de téléchargement, ainsi que la facilité de prise en main de chaque logiciel. Eh oui, je ne fais jamais les choses à moitié. ;)

Note sur les prix: Les prix présentés sont les prix trouvés sur les sites internet des développeurs. Sachez également que vous pouvez bénéficier d’une remise grâce aux prix « éducation ». Un prix éducation est destiné à une personne issue de l’enseignement ou à un étudiant / lycéen, et ce, même si les études de ce dernier n’ont rien à voir avec la musique. (J’en ai profité pour me payer Ableton Live 9 Suite l’an dernier alors que je suivais des études de commerce ;) ).

.
Ableton Live

Ableton Live

Résumé: Autant vous l’avouer tout de suite, c’est mon préféré. Il possède l’un des meilleurs samplers disponibles à l’heure actuelle sur le marché, et sa grande force concerne sa rapidité d’utilisation pour la composition. Son succès lui vient aussi de sa réussite à réinventer le système de « loop » (c’est-à-dire de boucle audio). Deux écrans sont disponibles : un écran classique, dit « Arrangement », et un autre appelé « Session », où l’on retrouve le fameux système de boucles qui le rend si original. Disponible sur Windows et Mac, il est particulièrement utilisé dans le monde de l’électro et des prestations live.

Les + : Très pratique pour composer rapidement et mettre ses idées en musique
………. Les effets intégrés de haute qualité (notamment utilisés par les Daft Punk)
Les – :  Le logiciel n’est pas optimisé pour gérer l’édition de l’audio de façon précise.

Prix: 400€

.
Garage Band (développé par Apple)

garage band

Résumé: Livré d’origine avec les ordinateurs Mac, Garage Band est un très bon moyen de mettre un premier pied dans l’univers des séquenceurs. Son ergonomie simple vous permettra de comprendre le fonctionnement des séquenceurs, car il gère l’audio et le MIDI, avant de passer à un logiciel plus sérieux. S’il n’est pas installé sur votre Mac, vous devriez être en mesure de vous le procurer facilement en contactant Apple.

Les + : Très simple d’utilisation et facile à prendre en main
………  Idéal pour se lancer dans la composition car il est fourni d’office avec Mac
Les – :  Possibilités limitées par rapport à d’autres logiciels plus « professionnels ».

Prix: Inclus d’office avec Mac

.
Logic Pro (développé par Apple)

logic pro

Résumé: Disponible uniquement sur Mac également, ce séquenceur est livré avec des instruments virtuels très complets. Contrairement à ce que l’on pourrait croire avec Apple, il n’est pas si simple que cela car il est très complet et dispose de nombreuses options. On le retrouve souvent dans les studios professionnels d’enregistrement. Un bon choix si vous êtes habitués à utiliser un Mac. Pour son prix de vente, c’est une valeur sure au vu de la qualité des instruments, des effets, et des boucles livrées avec.

Les + : Très complet, convient pour tout type d’usage
………  Qualité du pack d’instruments virtuels et d’effets intégré
………  Rapport qualité / prix imbattable
Les – :  Disponible sur Mac uniquement

Prix: 180€
.

Cubase (développé par Steinberg)

cubase

Résumé: Cubase est une véritable référence de la MAO, et ceci est dû à la très bonne équipe qu’ils ont chez Steinberg. Ces derniers sont fréquemment à l’origine d’avancées majeures dans le monde de la MAO. Disponible sur PC et Mac, Cubase se révèle très bon dans l’enregistrement et le mixage, notamment dans sa dernière version. C’est un logiciel très performant et de qualité professionnelle, livré avec des instruments et effets à la hauteur de sa réputation. Cubase vous permettra de tout faire en MAO très sereinement.

Les + : Pionnier en MAO et référence en matière de séquenceur
………  Très performant dans la gestion de l’audio et du MIDI
Les –  : Difficile à prendre en main, peut rebuter le néophyte

Prix: 600€

.
Reason (développé par Propellerhead)

reason
Résumé: Je me souviens de ma réaction après avoir ouvert Reason pour la première fois : « Waaah, c’est quoi ce bordel ! ». Reason est extrêmement complet, au point qu’il devrait ravir les amateurs de branchement électronique en tout genre. Seulement, il est impossible d’utiliser d’instruments et effets virtuels externes au séquenceur – adieu donc à tout ce que vous avez acheté à côté et aux banques de son que vous souhaitez importer ! Bien que les instruments fournis soient originaux et performants, c’est quand même un sacré handicap, sans compter que sa complexité pourra en rebuter plus d’un.

Les + : Logiciel très complet et particulièrement adapté pour les DJ et producteurs
Les –  : Ne gère pas les plug-in externes d’effets et d’instruments virtuels

Prix: 370€

.
FL Studio (développé par Image Line)

FL studio

Résumé: Assez unique en son genre, Fruity Loops fonctionne grâce à un système de «patterns», c’est-à-dire grâce à un système de séquences sonores à empiler les unes après les autres pour obtenir le morceau. Il est majoritairement utilisé pour la création de musique électronique. Très apprécié des débutants, il possède de nombreux fidèles et une immense communauté d’utilisateurs. Cependant, même si sa table de mixage et son pack d’instrument et d’effets virtuels intégrés sont de très bonnes factures, ce logiciel reste très limité dans sa gestion de l’enregistrement audio.

Les + : Interface de « pattern » originale qui permet de réaliser un morceau très rapidement
 …….. .Très apprécié pour la composition de musique électronique
Les –  : Gestion de l’enregistrement audio très limitée
………. Peu utilisé par les professionnels

Prix: 189€
.

Pro Tools (développé par Avid)

pro tools

Résumé: Pro Tools est un des logiciels les plus utilisés dans les studios professionnels d’enregistrement. Et s’il est parmi les plus populaires, c’est en partie grâce à son édition audio extrêmement précise et sa possibilité de travailler le son associé à l’image en profondeur, d’où sa popularité dans les entreprises de production audiovisuelle. Cependant, son prix et sa certaine complexité le réservent à un public d’initiés.

Les + : Un incontournable utilisé par un grand nombre de professionnels
………. Référence dans le domaine de l’enregistrement numérique et de l’audiovisuel
Les –  : Difficile à prendre en main

Prix: 677€

.
Sonar (développé par Cakewalk)

Sonar

Résumé: Logiciel très complet à la fois dans la gestion de l’audio et du MIDI, de l’enregistrement, de l’édition et de la création, Sonar souffre cependant d’une image un peu vieillissante se laissant dépasser par la concurrence. Il n’en reste pas moins un très bon logiciel et une véritable référence dans le monde de la composition.

Les + : “Usine à gaz” au niveau des fonctionnalités
………..  Référence au sein du marché U.S
Les –  :  Interface vieillissante
……….   Uniquement disponible sur Windows

Prix: 199€

.
Reaper (développé par Cockos)

reaper

Résumé: Voilà un séquenceur très intéressant. Pour un prix plus qu’accessible, vous avez un séquenceur complet, livré avec une poignée d’effets virtuels, mis à jour très régulièrement, gérant aussi bien l’audio que le MIDI. Il ne pourra pas rivaliser avec la plupart des usines au-dessus, mais pour son prix, il fait le travail et le fait très bien. De plus, sa version d’essai normalement limitée à 30 jours ne se bride pas avec le temps. En effet, l’éditeur compte sur la confiance de ses consommateurs pour régulariser leurs licences et en attendant, toutes les fonctionnalités du logiciel restent disponibles.

Les +: Pratique et complet
……… La souplesse de la version d’essai
Les – : Moins performant que les « gros séquenceurs »

Prix: 60$

.
Tracktion

Tracktion

Résumé: Tracktion, disponible sur Windows et Mac, est un séquenceur attractif pour son rapport qualité / prix. Fourni avec un certain nombre d’effets virtuels, il est un bon premier test dans le monde des séquenceurs. Cependant, il va vous falloir vous équiper en instruments virtuels car il en est dépourvu.

Les +: Idéal pour débuter
Les – : Dépourvu à la base d’instruments virtuels

Prix: 60€

.
Bitwig

bitwig

Résumé: Un petit nouveau dans le monde des séquenceurs car il est sorti le 26 mars 2014. L’équipe de production est en fait une partie d’anciens membres d’Ableton. Ayant une vision différente de celle d’Ableton pour le développement du logiciel, ils ont donc décidé de tenter leur propre aventure en créant leur séquenceur. Disponible sur PC, Mac et Linux, difficile pour l’instant d’en donner un avis définitif, mais il ressemble (forcément) beaucoup à Ableton dans son fonctionnement. Les fonctionnalités prévues dans les prochaines mises à jour donnent envie, notamment la possibilité de jouer à plusieurs sur le même projet et en direct malgré la distance !

Les + : Très prometteur
……..   Conçu par une équipe expérimentée
Les –  : Encore trop jeune pour en donner un avis définitif

Prix: 300€


Et alors, qu’en est-il des séquenceurs gratuits ? Les séquenceurs sont-ils obligatoirement payants ?

Avant d’aborder ce sujet, sachez tout de même qu’il serait incorrect de comparer un séquenceur gratuit à un séquenceur payant. C’est un peu comme si vous compariez une poule à une vache. Les fonctionnalités ne sont pas équivalentes : d’un côté, vous avez une équipe dédiée qui travaille en permanence sur le développement du logiciel, et de l’autre, vous avez de simples passionnés qui travaillent en fonction de leurs moyens et de leurs possibilités. Attention, je ne dis pas que les séquenceurs gratuits sont mauvais, loin de là – certains sont même très bons -, mais je dis simplement qu’il ne faut pas vous attendre à avoir la même qualité de développement entre un produit professionnel et un produit amateur.

Voilà, maintenant que la messe est dite, passons à la quête.

.
Linux Multimedia Studio

Linux Multimedia studio

Résumé: Linux MultiMedia Studio est un logiciel open source, cousin germain de FL Studio, disponible sur PC, Mac et Linux. Livré avec une banque de sons, des effets, des instruments virtuels, il a tout d’un grand avec des fonctions simples mais efficaces. Simple d’utilisation, avec une communauté d’utilisateurs vivante, que lui reprocher? L’impossibilité d’égaler les performances de ses concurrents. Pour le «prix», on ne lui en tiendra pas compte.

Télécharger LMMS

.
MuLab – Mutools

MuLab Mutools

Résumé: Avec MULAB, tout est facile. Le logiciel place l’accent sur la simplicité et sur une interface épurée pour permettre à l’utilisateur d’aller à l’essentiel : créer de la musique rapidement. Mais sous son apparence simple, il ne dispose pas néanmoins de toutes les fonctionnalités essentielles d’un bon séquenceur: gestion de l’audio et du MIDI, prise en charge des VST et des VSTi, sampler intégré, ainsi que de nombreux effets et autres instruments virtuels. Bref, un très bon logiciel disposant en plus d’une équipe de développement réactive le faisant sans cesse évoluer.

Télècharger MuLab

.
Darkwave Studio

Darkwave studio

Résumé: Petit séquenceur sympa qui permet surtout de composer de la musique électronique, Darkwave Studio gère également très bien l’enregistrement audio. Doté d’un enregistreur multipiste, il est également compatible avec l’ajout de VST et VSTi et comprend une quinzaine de plug ins intégrés (arpégiateur, mixeur…).

Télécharger Darkwave Studio

Voilà, c’est tout ce qu’il en est pour les séquenceurs gratuits. Si vous voulez d’autres idées de logiciels open source se révélant néanmoins très pratiques pour votre activité musicale, je vous invite à consulter l’article « 6 logiciels gratuits et indispensables pour composer ».

3) Mes conseils 

Pour vous faire la main sur l’utilisation d’un séquenceur tout en respectant votre porte-monnaie, vous pouvez déjà commencer par tester un freeware tel que l’excellent LMMS. De même, si vous avez un Mac, tournez-vous vers Garage Band qui est inclus d’office. Attention cependant: je ne vous recommande pas de vous acharner à utiliser continuellement un séquenceur gratuit. Limitez vraiment leur utilisation à la découverte. Pour se lancer sérieusement dans la MAO, rien de tel que de choisir un logiciel professionnel aux nombreuses fonctionnalités. (L’investissement en vaut largement la peine).

Pour ceux d’entre vous qui disposent d’un budget plus serré mais qui cherchent néanmoins à acquérir un séquenceur professionnel, essayez Reaper ou Tracktion. De même, vous pouvez essayer n’importe lequel des séquenceurs listés ci-dessus dans sa version d’essai ou dans sa version «Light» (si cette dernière est disponible). À ce propos, beaucoup de matériel MAO est livré avec une version Light de séquenceur : une bonne occasion de s’acheter du matériel tout en se faisant la main sur un logiciel.

Si vous êtes un passionné de Mac, testez Garage Band puis laissez-vous tenter par Logic Pro qui est un des séquenceurs au meilleur rapport qualité prix du marché. Si, par contre, vous êtes un féru de musique électronique, pensez à Ableton, Bitwig, ou Fruity Loops (mais attention au système de pattern de ce dernier, testez-le pour voir s’il vous convient). Et pour tout ce qui est des « gros séquenceurs » tels que Cubase ou Sonar, vous pouvez y aller les yeux fermés. Ces derniers ont fait leurs preuves avec le temps et constituent des valeurs sûres de la MAO. Attention cependant à leurs prix qui pourraient en rebuter plus d’un.

Par contre, je ne vous conseillerai pas personnellement Reason car sa non gestion des plug in externes le rend trop fermé. De même, je ne suis pas un grand fan de Pro Tools que je trouve trop élitiste. Mais encore une fois, tout ça n’engage que moi et je vous invite vraiment à vous forger votre propre avis (à travers les versions light ou d’essai des logiciels). Car la meilleure façon de voir si un séquenceur vous correspond, c’est encore de le tester;)

4) Tableau récapitulatif

Voilà, on y est presque les amis, le Graal est à nous ! Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez en un coup d’œil le résumé de tous les séquenceurs payants avec l’ensemble de leurs caractéristiques et leurs prix respectifs.

Tableau comparatif séquenceursN’hésitez pas à cliquer sur l’image pour l’agrandir

.
Alors, avez-vous trouvé votre bonheur ? Êtes-vous déjà utilisateur d’un de ces séquenceurs, ou d’un autre ? N’hésitez pas à m’en parler dans les commentaires !

Télécharger l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble : Cliquez ici pour télécharger le PDF

.
Maintenant que vous avez votre logiciel…

Autant le mettre à profit et écrire des chansons grâce à lui non ? :) Pour vous aider dans cette tâche, vous avez mon livre “Composer sa Chanson de A à Z”: 231 pages pour vous apprendre à écrire vos chansons de bout en bout et en partant de zéro !


Partager l'article sur :


Articles similaires

Quel matériel pour composer ?

Midi, surface de contrôle, console, carte son, séquenceur... Autant de mots techniques pour qualifier le matériel d'un compositeur. Mais parmi tout ça, quels sont les outils indispensables ou superflus pour débuter en composition ? Quels sont les pièces indispensables du home studio ? Lire la suite…

6 logiciels gratuits et indispensables pour composer

Plus besoin de dépenser des fortunes pour créer de la musique. Découvrez au sein de cet article une sélection de logiciels de composition musicale indispensables, et surtout gratuits ! Lire la suite…

[Vidéo] Comment sampler ?

Vous avez entendu une ligne de basse fantastique au sein d’un morceau et vous rêvez de la réutiliser pour vos propres compositions ? Apprenez donc à la sampler et à extraire n’importe quel échantillon sonore de votre choix grâce à ce nouveau tutoriel vidéo. Lire la suite…


119 commentaires


  • Loïc

    Merci pour ces premiers articles qui aident les néophytes comme moi à démarrer dans la jungle de la MAO. Super ce comparatif des séquencers.

    On attend avec impatience les articles de même veine pour les cartes son, les VSTI, et tout les autres maillons de la MAO (sans parler du paramétrage qui doit être un casse tête). J’attends d’en apprendre plus pour me lancer dans les achats, surtout de la carte son (pour ne pas me tromper pour le matériel car en séquencer on peut démarrer gratuit).

    A bientôt

    Répondre

    • Alex

      Salut Loic,

      Content que l’article te plaise, ça fait plaisir :) Tes prières vont être exaucées car le choix de la carte son est le sujet de notre prochain article !!

      Répondre

      • Damien

        Très bon article, j’ai hâte de lire votre article sur les cartes sons.
        ;-)

        J’ai une préférence pour Ableton, qui vraiment pratique pour le live.
        C’est un logiciel qui sonne ;-)

        Sinon, Logic est vraiment un excellent choix à faire. Ses instruments virtuels et effets intégrés sont d’excellentes qualités.

        Samplitude est sympa à utiliser. Je l’utilise au studio de mixage, mais il est dispo seulement pour PC.

        Répondre

      • Khalilian

        Oui s’il vous plait cet article est parfait, ce serait super si il y’en avait un autre sur les differents type de carte son externes, internes etc.. et aussi sur les plugin VSTI d’instruments comme EZ drummer et d’autres Merci pour votre travail des articles de qualité comme sa c’est rare sur le net.

        Répondre

  • g3.n

    Salut, déjà merci à vous pour cet article super complet. Il existe peu de sites expliquant assez bien la MAO sur internet et je trouve donc que cette série d’articles à sa place ici.

    Pour ma part, j’ai commencé avec Reason parce que mal renseigné mais après une année de tests et de tâtonnements je pense avoir à peu près compris la plupart des fonctionnalités. J’ai cependant du mal à comprendre le problème de l’absence de plug-in externes et j’aimerai que vous m’éclairiez rapidement sur leur utilités et leur potentialités au sein d’autres logiciels.

    Merci :)

    Répondre

  • Engua

    Bon article, mais je ne suis vraiment pas d’accord pour la difficulté de fruity loops (qui est vrmt très facile d’accès) par rapport à ableton qui est bien plus complexe.
    La majorité des gens souhaitant débuter choisirons fruity justement pour sa facilité et sa prise en main rapide.

    Sinon bien joué :)

    Répondre

    • Alex

      Bonjour Engua,

      Nous avons jamais dit le contraire. ;) D’ailleurs, dans l’article on dit bien que Fruity Loops est “très apprécié des débutants”. Tout ce que nous avons voulu souligner, c’est que sa façon de fonctionner avec des patterns est assez originale et qu’il convient donc de la tester pour voir si elle vous correspond personnellement.

      Répondre

    • Art-Isa-Live

      Salut Engua, salut tout le monde !

      Pour ma part, je suis complètement novice en MAO et j’ai hâte de m’y mettre. Et pour ça, j’ai choisi LMMS pour me familiariser avec la MAO et en attendant d’en savoir mieux sur la carte son ;-)

      Répondre

    • jmd60

      Perso, j’ai utilisé/essayé cubase, sonar, live, repear, et magix samplitude, et le seul ou je n’ai rien compris, c’est fl studio

      Répondre

  • Yann

    Très bon article.

    Par contre, pour le monde Linux (et aussi OS X) il existe le logiciel ARDOUR qui en est à sa version 3.

    Il permet de tout faire, de l’enregistrement jusqu’au mastering. Tout ça sans aucune limite sauf la puissance de votre machine.

    – Gratuit sans sauvegarde des réglages des plugins
    – à partir de 1$ sans les mises à jour
    – à partir de 1$ / mois avec les mises à jour.

    http://ardour.org/

    Répondre

  • LDVC@

    Bonjour Alex,

    Merci pour tes articles. Je lis quand je peux tes articles bien rédigés et sans faute de français. J’apprends plein de choses comme la modulation, la structure…

    Mais pourquoi ne pas avoir mis Ardour 3.5 dans la liste des logiciels de composition et DAW ?
    Ardour est destiné au multi-pistes audio et à terme le support MIDI.
    Ardour est un logiciel de type professionnel.

    Ardour 2.8 est gratuit, et se retrouve par défaut dans les distributions GNU/Linux.
    Les dernières versions (les plus récentes) incitent à une donation pour le développement.
    Ardour 2.x a été testé à 96 kHz sur quatre cartes sonores AudioFire 12 (pour un total de 48 entrées simultanées en enregistrement il y a un peu plus de deux ans).

    Ardour (gratuit, et «libre» surtout) est au niveau de protools (un peu plus cher).

    Il existe une version déguisée d’ Ardour pour les consoles Harisson : c’est Mixbus. (payant en revanche)

    Voici le matériel recensé sur LinuxMAO qui fonctionne pour GNU/Linux pour ton prochain article :
    http://www.linuxmao.org/Cartes+son+des+membres&structure=Accueil+Materiel

    Bonne continuation,
    Musicalement,
    LDVC@

    Répondre

    • Alex

      Bonjour LDVC,

      Nous ne connaissions tout simplement pas Ardour. :) Yann a également mentionné ce séquenceur dans un commentaire précèdent alors nous allons nous pencher dessus d’un peu plus près. Merci pour l’info en tout cas !!

      Répondre

      • PQ

        Salut les gars,

        Comme l’a dit Alex, c’est un oubli car nous ne connaissions pas, merci d’avoir partagé

        Répondre

  • Blassof

    Salut,

    Comme d’habitude super article

    Pour avoir testé pas mal de séquenceurs (pas tous de la liste) je vais essayer d’apporter ma modeste pierre à l’édifice.

    Comme “bloc-notes musical portable” j’utilise garage band sur IPhone

    Avec les “smart instruments” on peut transformer une idée en semblant de morceau en quelques minutes.

    Ensuite, je réenregistre les pistes à travers une carte son dans Presonus Studio One 2.

    Studio one n’est pas dans le comparatif ,mais est un séquenceur très Intuitif.

    Une grande place à été donnée au copier/coller.

    Autrement mon logiciel préféré pour composer est band in a box.

    Ce n’est pas tout à fait un séquenceur ,mais puisque l’on parle de compos et d’informatique musicale je pense qu’il doit être cité.

    Ce logiciel permet de réaliser des compos facilement dans différents styles et d’avoir un résultat réaliste. Ce résultat peut ensuite être repris dans un séquenceur en wav ou en midi.

    J’ai aussi essayé différentes distributions linux.

    Malgré le fait que je sois informaticien et que je connaisse assez bien linux, je trouve que linux amène une complexité technique inutile au musicien qui souhaite faire juste de la musique.

    Dernier point le budget achat d’un séquenceur est une chose, mais au bout d’un moment on souhaite avoir des extensions, Instruments virtuel, effets, arpeggiateur ou autre, ça peut couter assez cher.

    Voilà.

    Encore bravo

    Répondre

    • PQ

      Merci pour ton avis, c’est sympa d’avoir un point de vue de ta part en tant qu’informaticien. Je suis d’accord pour Linux, personnellement je préfère m’en passer, je ne conseillerai de le réserver qu’aux puristes ou à ceux qui n’ont vraiment pas les moyens.

      Et pour ton “organisation musicale”, ça pourra donner des idées à d’autres, great !

      Répondre

  • MOISAN

    Bon article ayant le mérite de brosser une vue d’ensemble de l’offre “séquenceur informatique”.
    Quel dommage de ne pas avoir inclus dans celui-ci une ouverture sur le séquençage hardware, monde à part si il en est, et bien moins moins moribond que ce que votre article laisse à penser ;)
    en effet, la filiation historique, l’offre pléthorique de matos, la diversité des styles de séquençage existant (step sequencing, séquenceur linéaire, à pattern, type “MPC”, dédié au live, ect) ainsi que le facteur “fun”… Tout cela méritait plus que quelques lignes dans un article dédié aux séquenceurs!

    Allez, bisous!

    Répondre

    • Alex

      Salut Moisan,

      On aurait bien aimé mais si on avait du en plus traiter de l’hardware dans l’article, on aurait eu à écrire un véritable roman. :) Nous avons donc du faire un choix et c’est pourquoi notre analyse s’est portée uniquement sur les logiciels informatiques (ce que nous précisons en début d’article d’ailleurs ;) ).

      On essaye de se mettre à la place de la plupart des musiciens et naturellement, c’est vers les séquenceurs logiciels qu’ils se dirigent. On a donc décidé de traiter en priorité cet aspect de la MAO. On essaye vraiment de satisfaire le plus de monde à travers nos articles mais ce n’est pas toujours facile !

      Par contre, ça ne veut pas dire que nous négligeons les séquenceurs hardware pour autant, loin de là. D’ailleurs, je ne suis pas d’accord avec toi lorsque tu dis que l’article les fait passer pour quelque chose de “moribond”. Mis à part le fait qu’on mentionne qu’ils reviennent généralement plus chers que du software, je te mets au défi de trouver dans l’article une seule phrase qui les dénigre. ;)

      Encore une fois si on ne les a pas mentionné, c’est simplement par soucis de clarté. Et qui sait, peut-être qu’à l’avenir nous rédigerons un article qui leur sera uniquement destiné !

      Bisous ^^

      Répondre

  • LEVASSEUR

    Bonjour Alex,

    Décidément toujours super vos articles, un vrai bonheur que les lire.

    Une info:
    Dernièrement j’ai acheté Synfire Pro (Cognitone).
    Ce logiciel est génial ! allez voir sur le site.
    Pour moi le seul problème est que ne parlant pas anglais je ne peux pas l’exploiter à mort et pourtant le peu que j’arrive à faire est déjà différent et très intéressant.

    Ce logiciel est extraordinaire vraiment. Si vous pouviez l’expliquer en français ça serait extraordinaire pour beaucoup d’entre nous.
    J’ai tenté de faire une traduction avec un logiciel c’est très mauvais, dommage.

    A bientôt avec grand plaisir.
    Cordialement à tous et toutes

    Répondre

  • jmd60

    Pas un mot sur Samplitude
    La version de base est vraiment bien pour démarrer, et plus simple que reaper
    La version pro vaut bien pro tools, et ses plug-ins audio sont très pro

    FL-studio: je n’ai jamais réussit à m’y faire, vraiment compliqué/à part

    Sinon, bravo pour l’article !

    Répondre

  • JOJO

    Une démo alléchante de Synfire Pro (Cognitone)

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=1coIC9JUmR0

    dès mon déménagement terminé et mon nouveau clavier installé je vais plongé mes mains dans ce log

    bonne zik à tous

    Répondre

  • Argeddon

    Bonjour à tous

    Article excellent comme d’habitude.

    J’ajouterai que j’utilise Studio One de Presonus, très proche de Cubase. Version Artist qui permet de bien en faire le tour que j’ai eu avec ma carte son audiobox USB (très bon produit d’ailleurs).
    J’ai fini par acheter version pro, qui est est finalement très bien à 300€. Une bonne alternative à Cubase et ProTools à mon avis.

    Je crois qu’il existe version essai gratuite 30 jours.

    Et encore bravo pour ce site

    Répondre

  • Seer

    Article très utile, merci. :)
    Ben moi je suis une débutante qui n’aime pas FL Studio – je passe plus de temps à essayer de comprendre comment lui faire faire tel ou tel truc qu’à vraiment faire de la musique, ça me gonfle… ceci dit peut-être qu’en regardant les tutos de Seamless sur Youtube je vais mieux piger. J’espère que ça veut pas dire que je vais être un vrai boulet avec un autre logiciel… Je pense que Reaper est le prochain sur ma liste ^^

    Par la suite, j’avoue qu’une liste recommandée de plugins ou sound librairies pour les séquenceurs me plairait bien.

    Répondre

  • Typo

    Bonjour Alex

    Petite precision: LMMS n’est pas un logiciel “freeware” mais opensource: tu peux le MODIFIER, tu as le code.
    C’est un peu dommage, tu avais bien cité des logiciels de ce type dans ton premier billet sur la MAO puis la coopération avec ton acolyte t’as un peu renvoyé au milieu de la route.

    Quand tu dis que LMMS n’est pas au niveau des logiciels propriétaires, tu te trompes car tu oublies ceci:
    Sous UNIX et/ou GNU/Linux (Le noyau MACOSX est aussi un unix) tout est modulaire, et le but est de ne surtout pas créer d’usine à gaz.
    Aussi les possibilités de LMMS, de Ardour, Rosegarden ou Qtractor avec des plugins Calf ou ladspa, dssi ou vst sont infinies.
    Si on y ajoute Hydrogen, Alsa modular synth branchés en client sur un serveur JACK, on se construit un home studio de malade avec des ordinateurs qui auraient du mal à faire tourner les obèses systèmes Microsoft

    Lire à ce sujet (en anglais)
    Professional Audio Production on Linux
    https://www.linux.com/learn/docs/694629-professional-audio-production-on-linux

    Répondre

    • Alex

      Salut Typo,

      Merci pour ton retour !

      Par contre, nous avions bien qualifié LMMS d’open source à la base. Je cite “Linux MultiMedia Studio est un logiciel open source, cousin germain de FL Studio”. ;)

      Pour ce qui est de ces capacités nous ne les remettons pas du tout en cause ! Au contraire, nous lui rendons bien hommage dans l’article et je ne doute pas une seule seconde qu’il puisse égaler les fonctionnalités d’autres séquenceurs. Par contre, ne serait-ce qu’au niveau des banques sons intégrées ou de l’enregistrement audio, les séquenceurs professionnels sont quand même au dessus, d’où notre précision dans l’article.

      Je pense également qu’il faut quand même si connaître un minimum pour réussir à créer son studio brique par brique comme tu le fais. Il est quand même plus intuitif pour un débutant d’avoir un séquenceur regroupant l’ensemble des fonctionnalités à portée de main, quitte à ce qu’il t’apparaisse comme une “usine à gaz” (et encore ce n’est pas le cas de tous les séquenceurs, essaye Reaper ou Tracktion par exemple).

      Enfin comparons ce qui est comparable: dans l’ancien article que tu cites, le but était justement de ne regrouper que les logiciels gratuits. Ici, notre objectif était totalement différent: nous voulions présenter et comparer les principaux séquenceurs, qu’ils soient gratuits ou payants. En ce sens, je ne vois pas ce que l’apport de PQ pour le site vient faire ici. ;)

      Répondre

    • PQ

      Salut Typo,

      Merci pour ton intervention. Comme le dit aussi Blassof ci-dessus, Linux peut très bien convenir à celui qui a des connaissances en informatique et qui aime bidouiller. Pour le musicien à qui l’informatique donne des boutons, et qui veut juste s’enregistrer, c’est quand même déconseillé. Sur cette base, je pense qu’il vaut mieux un logiciel tout en un comme Reaper ou Tracktion, très accessibles et très complets.

      Répondre

    • Bebshow

      Je trouve étonnant que Rosegarden ne soit pas mentionné (à part Typo), c’est quand même un projet assez anciens qui tient toutes ses promesses ! Bonne maturité, stabilité.
      Sinon ça fait du bien d’avoir des news des projets naissants. good job ;-)

      Répondre

  • Typo

    Surtout que l’image au debut représente Qtractor fonctionnant avec Jack ;-)

    Sur l’excellent site BlueDid29 – MAO libre
    http://bluedid29.mdl29.net/category/bluedid/

    Répondre

  • DAVOIGNEAU

    Bonjour !
    Merci pour cet article !
    Je suis débutant et je teste actuellement Sibellius first.
    Que peut-on en penser ?

    Répondre

  • Yves

    Super comme toujours, merci Mister Alex. Pour compléter un peu l’article, j’ai bien envie de vous présenter un autre séquenceur. J’en ai utilisé beaucoup (et toujours) mais je reste pour le moment toujours fidèle à MAGIX audio studio ou MIDI studio. Il n’a pas bcp de vsti intégrés et ce sont 2 logiciels différents qui gèrent l’audio ou le MIDI mais on s’y fait. Pour le reste, c’est un logiciel très complet (de type Cubase) mais très simple à utiliser. Je suis toujours sur la version 2006 du produit et je n’ai pas l’intention de changer en revanche je suis parfois obligé de faire des allers-retours sur Cubase, FL ou autres suivant certains besoins (ex;: VSTi).

    Encore une fois, merci Alex pour ce site magnifique.

    Répondre

  • Yves

    J’ai lu, concernant Reason, que j’utilise depuis plus de 4 ans, “adieu donc à tout ce que vous avez acheté à côté et aux banques de sons que vous souhaitez importer !”.
    C’est déformer la réalité.
    Reason prend en charge, dans les sampleurs et boîtes à rythme, les fichiers .WAV/AIFF, en piste audio il prend les wav, dans les sampleurs il prend également les soundfonts (*.sf2)…ce n’est pas négligeable.
    C’est vrai que Reason peut rebuter. J’avais essayé sans succès la version 2. J’ai retenté avec succès à la version 4 et je viens d’acquérir la version 7. Je ne maîtrise pas toutes les fonctionnalités de Reason mais cela me soucierait de me remettre à Cubase.

    A+

    Répondre

    • PQ

      En effet, petite erreur, pour les banques de sons je me suis laissé emporter. Je souhaitais mettre en avant que c’est tous les VST et VSTI tiers qui ne sont pas utilisables ;)

      My bad

      Répondre

    • midijl

      Egalement corriger vos commentaires sur Reason qui supporte les VST depuis la version 7 avec les Midi Racks.

      Répondre

  • mouton

    Même si ce n’est pas à proprement parler un séquencer complet, je rajouterai riffwork à la liste pour les guitaristes/bassistes.
    Il dispose d’une piste batterie assez varié pour l’accompagnement et permet d’enregistrer des “riffs” de guitares (des boucles) et de basse que l’on peut doubler, tripatouiller, mélanger et trafiquer à l’aide d’effets intégré puis disposer sur une time line à la manière de FL studio pour faire rapidement un morceau qui tient la route.

    Bravo pour l’article très complet et très bien écrit

    Répondre

  • Art-Isa-Live

    Salut,
    super article qui m’aide à mieux cerner et comprendre la chose, avancer et faire des choix sur les différents logiciels mentionnés. C’EST EXACTEMENT CE DONT J’AVAIS BESOIN. Donc un grand merci !
    Pour ma part, je me considère débutante je tourne depuis quelques temps sur MAGIX music maker 2013 premium. Il est simple d’utilisation mais pour l’utilisation recherché, pas bien adapté pour moi.
    J’espère donc ENFIN rapidement trouver mon bonheur grâce à vous :-)
    Je n’ai plus qu’une chose à vous dire : ENCOOOOORE !

    Répondre

  • Math

    Bonjour,

    Très bon article. Ça fait un moment que je travaille avec Audacity, et je me cherche quelque chose de plus performant.
    Mais malheureusement et malgré tous ses détails, votre article n’a pas répondu à mes questions.
    En effet, j’enregistre mes instruments via un micro condensateur relié à l’interface audio Audiobox, elle même reliée à mon ordi. Je n’ai donc pas besoin d’instruments virtuels, seulement de pouvoir enregistrer plusieurs pistes.
    Ce qui me manque vraiment sur Audacity c’est un bon égalisateur et la possibilités d’appliquer aux pistes des effets basiques de bonnes qualités (un bon compresseur, delay, reverb).
    Je cherche donc un logiciel qui permettent d’assurer ces différentes fonctions.
    Pouvez-vous m’aiguiller?

    Merci,

    Math

    Répondre

    • jmd60

      Salut,
      J’utilise Magix Samplitude Pro qui est parfait pour l’audio, mais il reste cher
      La version light, “Magix Samplitude Music Studio”, offre une équalisation multi-bande, un délai, une reverb (et aussi Timestretching, Pitchshifting, …)
      je l’ai vu en occas sur Priceminister a un prix vraiment bas

      Sinon, tu peux utiliser les plug free de MeldaProduction, Variety of Sound (merveilleux compresseurs) et vladgsound (compresseur Molot et limiteur6)

      Il y a aussi Reaper, séquenceur léger et puissant, mais un peu plus difficile à prendre en main

      Répondre

    • PQ

      Hello Math,

      Dans ce cas là, si tu ne veux pas investir, je te conseillerai un séquenceur gratuit comme LMMS, MULAB, Darkwave Studio ou même Ardour, et de te procurer des effets gratuits sur le web. C’est ce qui me semble répondre le plus à tes besoins.

      PQ

      Répondre

    • Blassof

      Salut Math

      Un séquenceur ne sert pas qu’a ajouter des samples ou des instruments virtuels.
      Quand on est seul et pas forcement multi instrumentiste les instruments virtuels, riffworks ou autre patterns midi peuvent aider.
      Dans le cas ou l’on peut enregistrer tous les instruments, (amusez-vous bien avec la batterie) le séquenceur servira mixer les pistes (effets, panoramique, etc.) et ensuite a masteriser le résultat pour obtenir un morceau écoutable sur tout les équipements.
      Mais plus on enregistre propre, moins on a besoin du séquenceur.

      Normalement Audiobox est livré avec studio one, qui est un séquenceur intuitif (je sais c’est celui que j’utilise),
      Tu peux commencer avec ça, tu aura équaliseur, compresseur etc.. Ces effets seront de base mais très bien pour commencer

      Il semble que les séquenceurs ont une “orientation” , ableton live – utilisation en live, FL studio – electro, etc.
      Existe-t-il un “classement” des séquenceur selon les “usages” ?

      Blassof

      Répondre

      • Math

        “Dans le cas ou l’on peut enregistrer tous les instruments, (amusez-vous bien avec la batterie)”

        On n’est pas non plus obligé de rester dans un format traditionnel guitare-basse-batterie, si tous le monde faisait ça on s’emmerderait un peu quand même.
        Pour ma part, en guise de percussions j’utilise des maracas, tambourin, pandeiro, triangle, kayamb, mais je tape aussi sur la caisse de ma guitare à résonateur, sur ma table basse, sur mes genoux, sur des boites, sur des verres, enfin on peut se servir de tout ce qu’il y a dans une maison, il suffit juste de tester!

        Répondre

        • Blassof

          Je parlais de la batterie acoustique, dont l’enregistrement est compliqué.

          Comme tu le rappel heureusement tous les formats sont possible.
          Regarde cette cup song http://www.youtube.com/watch?v=Y_Y87QYRBfg

          Le séquenceur te permet de mixer tous ces formats , samples audio, entrée midi, instruments virtuels, et permet donc d’être ultra créatif.

          Ce que tu fais a l’air sympa, envoi un morceau a l’occasion.

          Répondre

  • BVB

    Bonsoir,

    Merci pour cet article très clair, je tiens d’abord à vous remercier car j’ai énormément progressé grâce à vos articles en particulier sur la composition.
    Pour ma part j’utilise Ableton Live Suite depuis 5 mois il est vraiment très intuitif surtout son mode session avec un contrôleur type Lauchpad ou Ableton Push. J’ai aussi utilisé Reason 5 qui à un sampler assez intéressant.
    Je vous remercie encore pour vos précieux articles et bonne continuation.

    Répondre

  • Kara Kalm

    Bravo pour le taff accompli ! C’est vrai que Pro Tools à un côté complexe et élitiste mais si il est utilisé dans les studios professionnels ce n’est pas pour rien.

    Il faut savoir aussi que ce n’est pas forcément le logiciel qui fait que le rendu sera Pro ou pas même si il y contribue fortement mais les compétences du compositeurs.

    D’où la nécessité de se former… On peut faire un truc pourri sur Logic et un truc génial avec Garageband même si logic est de loin meilleur en plus d’être beaucoup plus pratique !

    Répondre

  • Midijl

    Bravo pour votre article, vous faites ici une bonne synthèse de tout ces logiciels , car il est vrai qu’un débutant peu vite s’y perdre !

    Juste une petite correction sur Reason qui depuis la version 7 avec la création des Rack Midi supporte les VST , VSTi voir ici par exemple :
    http://www.youtube.com/watch?v=eFDaIpIJaMw

    Bravo encore et continuez, tout mes encouragements pour les futurs articles .

    Répondre

  • silami

    Bonjour,

    J’ai lu l’article avec intérêt, petite question :

    En quoi Reaper serait-il moins performant que ses concurrents ?

    Je vous invite à visiter reaper.fm ainsi que le forum reaper cockos pour vous faire une idée de ses énormes possibilités !
    Croyez bien qu’il n’a rien à envier à Cubase ou autres.

    A tester impérativement avant d’investir 600 € :-))

    Répondre

    • Alex

      Bonjour Silami,

      On trouve justement Reaper super ! On ne met pas du tout en cause ses possibilités et c’est pourquoi on le recommande plus que chaudement dans l’article. Surtout au vu de son prix. Désolé si on s’est mal fait comprendre !

      Répondre

      • batmad

        bah tu dis quand même que reaper est moins “puissant” et moins complet que les autres, mais c’est faux.
        Ya quelques trucs effectivement qu’on peut faire avec PT ou Cubase qu’on peut pas faire avec Reaper, mais Reaper fait 3000 trucs de plus que PT et Cubase ne font pas…
        Clairement, vous l’avez ouvert une heure, et basta.

        Répondre

        • PQ

          Salut batmad,

          Dans ces cas-là, pourquoi les plus grandes productions sont signées Pro Tools, Cubase, Logic etc? Ces logiciels sont bien plus performants que Pro Tools, le débat ne peut pas exister. Rien que toute la partie image/vidéo de Pro Tools !

          Répondre

  • carl

    Super comme article..Je vais aller le relire.Moi j’ai sonar x producer .J’ai beaucoup de difficulté avec mais je suis débutant.Qu’en est -il de guitar pro 6 ?
    Merci!

    Répondre

    • PQ

      Hello,

      Guitar Pro 6 n’est pas vraiment un séquenceur mais plutôt un logiciel de partitions et tablatures, qui te permet aussi de rentrer les notes dans le logiciel et de simuler les sons à partir d’instruments MIDI assez pauvres.

      Répondre

      • carl mino

        Ok! Merci PQ pour la réponse!

        Répondre

      • Dr.Jack

        Il existe des banques de sons additionnelles pour GP qui sont vraiment acceptables pour du maquettage.

        Répondre

  • TomGoldschmidt

    1. Cubase ou Sonar disposent de versions light bien meilleur marché que les versions “vaisseau amiral”. Ainsi, la version home studio de Sonar X3 coûte 95$, le petit frère de Sonar, Music Creator, qui est très complet (avec partition et instruments virtuels), coûte 39$. Les sites des firmes comparent les possibilités des différentes versions.
    2. Il existe, pour ceux qui veulent composer, une grande différence entre les séquenceurs qui permettent de visualiser et de modifier les données enregistrées en MIDI sur une partition qui apparaît à l’écran, et les autres. (Bien sûr, c’est moins important pour l’électro que pour du jazz, du classique ou de la chanson). Quand on ne trouve pas une bizarrerie dans ce qu’on a enregistré, et que le “rouleau de piano” ne permet pas facilement de trouver le problème, la partition permet de localiser immédiatement et de corriger, par exemple, un demi-ton malvenu, même si on n’est pas un roi du solfège. Cubase, Logic, disposent de modules semblables, perfectionnés, mais celui de Cubase est un peu fouillis. Ces logiciels permettent de réaliser des partitions complexes. Garage Band en a un qui semble assez complet (c’est un produit Apple, et Logic, aujourd’hui chez Apple, a pour ancêtre le premier logiciel grand public disposant d’un module partition, Notator de C-Lab). Sonar dispose d’un module plus rudimentaire, bien suffisant pour modifier les données, mais pas pour sortir des partitions sophistiquées. Idem pour Mixcraft 6. FL, Reaper, Reason, Ableton Live, Samplitude Music Studio, Mulab… n’en comportent pas. A défaut d’éditeur partition intégré, on peut tenter d’utiliser un éditeur externe, mais c’est du chipot.

    3. Pour ceux qui préfèrent travailler à partir d’une partition, il y a MuseScore (gratuit, décrit ailleurs sur ce site), Harmony Assistant (bon marché), Notation Composer et Notation Musician, Harmony Assistant et Melody Assistant, et les poids lourds Finale, Sibelius (à l’avenir incertain) et Notion. Ils permettent tous d’écouter ce que vous avez entré dans la partition.
    4. Band In A Box, de PG Music, est à la fois un séquenceur MIDI et audio et un générateur d’accompagnements assez perfectionnés : vous tapez les accords dans une grille (Bb9, A13/C#…) et le programme vous les jouent dans des centaines de styles disponibles. Module partition compris.

    Répondre

  • Focal

    J’apprécie cet article, très agréable.

    J’émets une réserve concernant LMMS, moi avec Debian j’ai accès rien que pour la section officielle “sound” https://packages.debian.org/sid/sound/. En gros ce qui est libre et approuvé par la communauté. On peut ajouter les plugins et compagnie dispos sur le reste de l’internet.

    Ensuite, la licence est libre, pas open source : http://metadata.ftp-master.debian.org/changelogs//main/l/lmms/lmms_1.0.0-1_copyright

    *dispo sur : https://packages.debian.org/sid/sound/lmms

    Niveau développement ça change tout.

    Répondre

  • glouve

    Il manque Studio One, Pyramix, Digital Performer et Samplitude.

    Pour les avoir presque tous testés et utilisé dans le monde pro et en pédagogie, je dirais que Ableton Live et Reaper sont actuellement les meilleurs dans leurs domaines respectifs.

    Live est excellent pour l’electro et le temps réel (surtout depuis l’adjonction de max for live). Il est extrêmement simple à prendre en main, mais pêche beaucoup sur les possibilités de routage très limité (seulement 16 aux et pas de fonction surround) et sur l’édition audio.

    Reaper surpasse tous les autres d’assez loin en terme de fonctionnalités pour la composition, le mixage et le routage. Il a énormément d’options qui ne sont disponibles dans aucun autre. Par contre, il est livré presque nu (sans instruments virtuels, sampkes, etc.) et doit donc se personnaliser avec des plugins. Du coup, il est un peu plus compliqué d’approche que les autres pour véritablement profiter de sa puissance, mais beaucoup plus souple et efficace lorsqu’on l’a bien en main, permettant de faire des choses qui seraient impossibles avec des usines à gaz comme ProTools ou Logic.

    Étant donné son prix, c’est celui que je recommande chaudement à tous ceux qui veulent commencer sur un outil puissant sans se ruiner.

    PS : En plus il démarre depuis une clef USB si vous n’êtes pas sur votre ordinateur et marche très bien sur Linux via WINE.

    Répondre

  • Pierrick

    Salut,

    Merci pour cet article! :)

    Comme deux autres personnes ici, je trouve que Presonus Studio One 2 manque à ce comparatif. Il est assez récent (4 ans env.) c’est peut-être pour ça que tu ne l’a pas cité, mais c’est quand même une belle bête!

    Personnellement, j’ai bidouillé un peu il y a quelques années sur FL Studio, puis plus rien. Je me remet maintenant à la MAO pour faire avancer le projet musical de mon groupe (de reggae).

    J’ai cherché pendant quelques semaines l’outil idéal (pour mon utilisation) – Mon but n’étant pas de produire une maquette ou une démo, mais de composer, arranger les structures des morceaux travaillés en répétition, pour que chacun puisse y voir plus clair. – et j’ai donc installé et testé plusieurs softs avec mon expérience de débutant.

    —-

    – FL : pratique pour composer très rapidement , notamment les parties batterie. J’ai pas trouvé l’enregistrement et l’édition audio (indispensable dans mon cas, j’utilise des claviers performants)

    – Cubase 5.1 / 7 LE : Dur de faire des choses simples… Beaucoup de temps pour appréhender son fonctionnement. Néanmois, l’ayant déjà vu à l’oeuvre, c’est un très bel outil.

    – Sonar X3 : Même constat que pour Cubase, j’ai pas trop insisté je dois l’avouer, ça fonctionnement sûrement très bien mais c’est un peu le bordel.

    – Reaper : Très content de ce premier essai, logiciel en anglais mais assez accessible. Néanmoins, les différents réglages apparaissent souvent sous forment de textes et de valeurs, avec des termes techniques qui m’ont un peu perdu.

    – Presonus Studio One 2 : Je l’ai adopté. Très visuel, l’enregistrement, j’édition, l’ajout d’effets, le mixage, l’export tout est un jeu d’enfant! :) Seuls les boutons essentiels sont clairement affichés à l’écran, ce qui permet de ne pas être perdus dans une tonne d’options et de réglages.
    Pour le reste, tous les menus sont clairs. On verra à l’usage s’il ne manque pas de fonctionnalités, mais d’après ce que j’en ai lu, Presonus a voulu pour Studio One, prendre s’inspirer des meilleurs fonctionnalités de différents softs pour le rendre efficace et intuitif.

    Quoi qu’il en soit, il n’y a, à mon humble avis, pas de logiciel qui soit LE LOGICIEL à avoir absolument, chacun à une approche différents, et même si certains sont considérés comme étant un peu au dessus du lot (je pense à Pro Tools, Cubase ou Live) et d’autres en-deçà, je pense qui faut en essayer plusieurs pour vraiment se faire une idée et trouver chaussure à son pied.

    A+ ! :)

    Répondre

  • nourko

    Très intéressant cet article.
    On y retrouve l’essentiel des infos nécessaires pour se lancer ainsi que les conseils indispensables pour faire ses premiers pas.

    Pour ma part, j’utilise energy XT, un logiciel dont on parle (trop) peu et qui représente à mes yeux un excellent rapport qualité prix.
    C’est un environnement modulaire complet dédié à la MAO.
    Côté séquenceur, il est très intuitif, performant et en constante évolution et s’il ne peut rivaliser avec les poids lourds du genre (Cubase, Sonar, Logic…) il pourrait très bien se situer au niveau intermédiaire entre les produits gratuits plus ou moins basiques et les usines à gaz !!!

    Un logiciel à découvrir selon moi.

    Merci

    Répondre

  • Damien

    Il y a aussi Mixcraft 6, un séquenceur crée par Acoustica. Il existe plusieurs version, le Home studio, Standard, Pro studio et Vocal studio. C’est logiciel qui est pas mal, ainsi que débutant et professionnel.

    Voici leur site:

    http://www.acoustica.com/mixcraft-home/index.htm

    Répondre

  • Mélodie

    Je te remercie pour cet article qui m’a apporté énormément d’information ^^
    Je suis en ce moment sur Ableton live 9 que j’essaie d’arpenter au mieux vers de l’électro plutôt atmosphérique du style Boards Of Canada, mais il y a énormément de fonctionnalité qui passe bien au-dessus de ma tête…

    Bonne continuation :)

    Répondre

  • pascal

    Bonjour.
    Merci beaucoup pour la liste et les conseilles. Depuis des mois je galère pour trouver le logiciel qui me convienne. Pas facile, mais là, grâce à cette liste et après quelques jours de recherches, j’ai trouvé mon bonheur. Enfin, je vais d’abord télécharger la version d’essai.

    Reason me plaie bien.
    J’utilise actuellement “MMM” Magix Music Maker. Bien pour commencer car il est très simple pour débuter via un clavier et VST. N’importe qui peut faire ces petites compos avec. Le problème, les VST ne me conviennent plus. Les sons vieillissent mal. l’achat des VST est vraiment limité dans le choix.

    Alors pour Reason. Une question.
    Le logiciel est à vie ? Idem pour les Racks achetés ? Car chez MMM, il faut payer un droit, pour les VST achetés, si on installe 3/4 fois. Je suis à la retraite, et je suis genre, roi de la formate, tous les 4 mois je formate mon PC.
    Merci beaucoup pour ce bon coup de main !!!
    pascal.

    Répondre

    • PQ

      Hello Pascal,

      Une fois que tu as acheté Reason, tu peux en effet en profiter à vie. Attention toutefois, car si tu souhaites faire une MAJ et profiter des dernières versions du logiciel, il faut repasser par la banque. Idem pour les racks achetés, une fois achetés, ils font partie du matériel que tu peux utiliser sans limite imposée.

      Donc pas de problème si tu es un “formateur”, tu pourras réinstaller sans souci, il faudra peut être que tu contactes leur service client pour les informer que tu réinstalles le produit pour qu’ils puissent te l’activer, mais avec ta preuve d’achat, pas de problèmes.

      Répondre

      • pascal

        Bonjour et merci pour ta réponse.
        Je prend bien note de tes conseilles. Je n’ai pas encore installé Reason pour le moment. Je vais voir avec Ableton Live et Bitwig, pour la version d’essais. Pour ce denier, j’ai bien compris qu’il était nouveau et que tu n’avais pas assez de recule pour en parler.
        Grâce à toi je sais qu’il y a du choix. Mais je reste encore pour Reason.
        Promis, je te tiens au courant lorsque, je me poserais sur celui qui m’attirera le plus.
        Encore Merci pour cette liste qui nous est très utile.
        Bonne semaine !
        pascal.

        Répondre

        • pascal

          Salut PQ,

          C’est bon, je prend Reason 7. Le 8 est gratuit, si j’ai bien compris.
          Une dernière question importante pour moi. J’aimerais me prendre une Workstation pour remplacer mon arrangeur Yamaha PSR S950. J’ai commencé tard la zik, il m’a fallu un temps pour comprendre que les arrangeurs ne correspondent pas à mes envies. Comme tu sais, j’ai commençais tard, à ma retraite en fait (2 ans).
          J’aime prendre les choses en main et construire moi même le tout.

          Alors, je ne voudrais pas me tromper. J’aime bien certain synthés, en tête le Roland Juno Gi. Penses-tu que je puisse l’utiliser en midi mais aussi, inclure ses propres sons dans Reason ? Ou alors, qu’elle Workstation serais le plus approprié ?
          Je ne suis pas doué avec certain terme et j’ai peur de faire une bêtise. En espèrent que de ton coté, tu as le savoir qu’il faut.
          Encore MERCI pour ton aide et pour ce que tu nous apporte ici.
          pascal

          Répondre

          • PQ

            Hello Pascal :)

            Content de voir que tu as fait ton choix. J’ai été voir les offres et pour tout achat de Reason 7 après le 1er juillet 2014 tu as effectivement le droit à la MAJ de la version 8 gratuitement.

            Toutes les workstation récentes (moins de 6-8 ans) te permettront d’utiliser le MIDI soit au travers d’une sortie MIDI soit par une prise USB. Tu pourras bien sûr utiliser les sons de ton clavier en reliant au PC par l’USB et en choisissant le clavier comme entrée audio. Mais pourquoi veux-tu une workstation ? Comptes-tu travailler tes compositions en dehors de Reason ? Selon toi, pourquoi la workstation te conviendra-t-elle mieux qu’un clavier arrangeur ?

          • pascal

            Salut PQ?

            D’abord, merci beaucoup de m’avoir répondu aussi clairement. Ok, ça me laisse un large choix de synthés.

            Pour la workstation heu… Lorsque j’ai commencé, je ne savais rien de la compo. Autodidacte comme tu l’auras compris.
            Un ami sur internet, (car personne dans mon entourage) ma conseillé un arrangeur. Ok, génial au début puis (1an), petit à petit j’ai remarqué que je préférais jouer sur MMM (Magix). Les styles ne me conviennent plus du tout. Plus d’inspiration. J’ai comme l’impression, que l’on m’impose à jouer sur un truc que je n’ai pas construit. ça fait des mois que je ne compose plus sur le mien ou très peu. J’ai vraiment envie de tout faire moi même. je suis Genre Chillout. Toutefois, mes 2 arrangeurs m’ont bien aidés pour l’apprentissage. A mon âge, je dois faire vite hihi.

            Alors, si je prend une Workstation, c’est pour ne pas rester collé toujours devant l’écran c’est tout. Et pouvoir m’entrainer sur ma terrasse en été. Mais, je vais prendre mon temps pour l’achat. J’ai déjà un clavier maître.
            Encore merci pour ta gentillesse !
            Amicalement, pascal

          • PQ

            Salut Pascal,

            Je voulais juste m’assurer que tu saisissais bien la différence entre clavier maitre, arrangeur, workstation, pour que tu réalises ton choix en pleine conscience, mais je vois que tu maitrises les subtilités entre ces derniers, du coup je n’ai qu’une chose à dire, bon jeu !

          • pascal

            Merci ! passe une belle semaine.

  • Scylla

    Bonjour,
    Actuellement sur un vieux Cubase VST j’aimerais passer à une nouvelle offre plus simple et moderne gérant les VSTi. Je n’ai pas trouvé dans LMMS ce que je cherche en plus des fonctions que vous décrivez (et merci pour l’article) : un éditeur de partition associé au séquenceur. A part Cubase, sauriez vous me dire s’il vous plait, quels sont les séquenceurs qui incluent un éditeur de partition ? Et est-ce que les gratuits le font par ajout de module par exemple ?
    Il semblerait que DarkWave puisse le faire mais je n’ai pas vu de screenshot de partition, juste keyroll.
    Merci d’avance pour vos lumières

    Répondre

    • PQ

      Salut Scylla,

      Je t’avoue que je n’utilise pas du tout d’éditeur de partition donc je ne suis pas vraiment en mesure de te guider. Je crois que Logic chez la pomme en propose un.

      Répondre

      • Scylla

        ok merci,
        après avoir essayé Darkwave et avoir vécu une très mauvaise expérience (infesté de malware) j’ai tenté LMMS mais pas possible d’enregistrer une source audio (!) il faut passer par audacity…
        j’ai donc, toujours en suivant vos conseils, et encore merci pour cette page, jeté mon dévolu sur Reaper…
        et là ! (à part l’éditeur de partition, mais tant pis je prendrai un logicel gratuit que vous avez indiqué : muscore) Reaper = GRAAL !
        tout bien tout simple tout facile d’accès et performant !
        stable et en essai illimité ça donne envie de payer les 60$ le jour où…

        Répondre

  • Rogerio

    Article sympa.

    Moi c’est Ableton Live pour sa facilite et sa souplesse d’utilisation et comme je suis aussi dj pour son mode session qui est a ce jour unique.
    Couplé a un Launchpap ou a push; Une tuerie!!
    Il suffit de regarder la video de Madeon – Pop culture pour s’en rendre compte!!
    Question prod idem il est excellent pour tout les style electro et possède des effet de grande qualité comme on peu l’entendre dans les prod des Daft Punk!!

    Seul bémol pour moi, la “table de mixage”, elle est bien pour du live mais pour un mixage final d’une prod vaut mieux passer sur Pro Tools ou autre comme fait Joachim Garraud par exemple.
    Sinon concernant le tableau qui compare les soft en fin d’article, j’ai remarqué une petite erreur, la version la plus petite de live est a 99 euro l’intermediaire a 400 et la suite de live est a 700 euro!

    Sinon bel article pour les néophyte!! Bravo

    Répondre

  • Florent

    Bonjour à vous,

    merci beaucoup pour tout cela, je suis un MAOiste utilisant Sonar x3 (entre nous l’interface vieillissante de sonar8 n’est plus d’actualité ! Il s’est conformisé et est toujours autant machine à gaz surpuissante.
    Cependant, j’aurais besoin de beaucoup d’aide pour avancer notament en MIDI et je suis heureux de voir enfin un forum clair sur le sujet ! :D

    Merci à toi PQ ! :D

    Bisous !

    Répondre

    • PQ

      Salut Florent,

      Content que tu puisses trouver de quoi t’aider ici :)

      Amuse toi bien,
      PQ

      Répondre

  • Joseph

    Bonjour,

    Des enfants de 11 ans peuvent-ils manipuler certains de ces logiciels ?

    J’ai remarqué qu’il nous ait demandé avant de télécharger si nous préférions le 32 bits ou le 64 bits. Ce genre de question me laisse rêveur…

    Votre article est bien écrit. Même un vieux peut en faire son miel !

    Cordialement.

    Répondre

    • PQ

      Salut Joseph,

      Les enfants sont souvent capables de choses étonnantes, et avec la popularisation de tous les équipements numériques (tablettes, smartphones) cela ne m’étonnerait pas qu’ils puissent se débrouiller sur un séquenceur, sans toutefois en maitriser tous les aspects.

      Concernant le 32 ou 64 bits, cela dépend de ton processeur ; il faut te renseigner s’il supporte le 64 bits ou non. Si le système d’exploitation installé est un 64 bits, tu peux déjà savoir que tu peux prendre la version 64 bits du logiciel à installer – mais la version 32 bits fonctionnera aussi. L’inverse n’est cependant pas vrai.

      Répondre

  • Joseph

    Merci pour ces conseils et ces informations qui ont pour moi valeur d’encouragements.

    Répondre

  • a

    Indiquer un site qui installe des malware est mal avisé…
    Le bon lien pour LMMS est https://lmms.io/

    Répondre

    • Alex

      A l’époque le lien marchait très bien ! C’est corrigé. ;)

      Répondre

  • RmK

    Bonsoir et merci, enfin un blog “vulgarisé” compréhensible par tous. ..

    Je commence tout juste à acheter un peu de matos pour pouvoir m’enregistrer avec ma guitare, mon clavier et mon micro (débutant dans la MAO, home studio etc).

    J’ai cependant du mal en lisant tout ce qu’il se dit au dessus à choisir un séquenceur qui me conviendrait, c’est à dire enregistrer mes instruments et ma voix et y rajouter de la rythmique. (Pas d’électro, essentiellement musique pop ou compos à textes).

    Pouvez vous m’éclairer ?
    Je possède un PC portable récent et puissant dédié à la musique (pas de mac).

    Merci Alex et PQ pour votre travail !

    Répondre

    • PQ

      Hello hello RmK, content que le site te plaise.

      Concernant le choix d’un séquenceur, quel est ton objectif ? As tu un budget précis ou plutôt illimité ?

      Je peux te conseiller une chose toutefois : télécharger les versions d’essais des séquenceurs disponibles et voir celui avec lequel tu es le plus à l’aise de manière naturelle et qui marche globalement bien sur ta machine. Ensuite, à toi de voir si ses capacités permettent de répondre à ce que tu recherches.

      Fais nous avoir ton choix !
      PQ

      Répondre

  • RmK

    Mon budget est de 300 euros environ mais tout est relatif.. si je dois mettre plus ça peut se gérer.
    Mon objectif principal est de pouvoir composer mes chansons et de les “produire” sans objectif de vente ou d’en faire mon métier… mais de faire quelque chose d’aboutit et de bonne qualité. Rajouter des instruments virtuels pour embellir les morceaux..

    Je lis dans votre article que des séquenceurs sont parfois plus adaptés pour des prises audio, d’autres pour de la création orienté electro : audio veut bien dire enregistrer ses instruments et sa voix ?

    Répondre

    • PQ

      Oui, audio signifie ici la prise de sons extérieurs – chant, guitare, batterie acoustique, flute…

      Je te conseillerai d’essayer Cubase en version d’essai – si il te convient, c’est un très bon logiciel qui tourne dans ton budget. Mais essaye aussi Reaper, qui pourrait t’être suffisant et te permettrait d’économiser dans ton budget pour reporter l’argent restant sur de l’achat de matériel si besoin est.

      Répondre

  • chassezac

    Merci pour cet article particulièrement soigné, qui offre détail et vue d’ensemble en même temps.
    Je suis pour ma part à la recherche d’un logiciel pour créer de la deep house, ma branche fétiche de la musique électronique. Je vais faire un petit tour chez les gratuits (j’ai un mac et un pc), histoire de prendre en main les basiques de la MAO, mais je compte rapidement investir dans un véritable outil de travail. Ableton est un peu la star des séquenceurs, mais ce que j’ai pu lire sur FL Studio me tente énormément…
    Quoi qu’il en soit, encore une fois merci pour cet article!

    Répondre

  • cyrus-music

    J’utilise REAPER pour avoir été déçu par le manque de puissance de Cubase (5) et son cout prohibitif, alors que reaper fait beaucoup mieux sans les paillettes!
    Le routage de reaper depasse clairement celui ci… je ne vois vraiment pas en quoi il serait moins performant, c’est le contraire ! (je suis ancien cubasien depuis atari Notator jusqu’a cubase 5…)

    Exemple sous reaper:
    j’ouvre une piste par Instruments (et chaque piste gère 16 canaux /16 patchs)
    A puissance égale il faudrais 16*16 piste = 256 pistes sous cubase…
    Sous REAPER j’en ai 16….CQFD!
    je peux faire du 5.1 aussi facilement que de la stéréo
    Je dis aux autre passez essayer REAPER (en profondeur!) avant de faire une critique sur ce dernier car la concurrence ne fait pas mieux et livre des sons moyen a la pelle pour gonfler le prix et faire croire que l’on peu tout faire…pas de sampleur fournis avec des sons sous reaper, mais ce n’est pas un soucie, au vue de la qualité médiocre de la concurrence (cubase, LOGIC)
    arrangement possible (banque d’accords sous reaper comme cubase)
    la gestion de la partition manquante, n’est pas rédhibitoire non plus. (gadget sous cubase comparé au pro du domaine comme NOTION, Sibelius, etc…)
    Bref essayer le !! et quitte a revenir sous CUBASE ou autre comparer les EQ le compresseur multibande, l’automation midi etc….de la folie!!

    Répondre

  • denis

    Attention attention attention
    En téléchargent Linux Multimédia Studio, j’ai eu droit à plusieurs malware tel Vosteran,Vopackage, Optimiser Pro, Weather App et quelques autres.

    Répondre

  • Enzo

    Excellent article…cependant il manque un très très bon DAW, il s’agit de Presonus Studio One 2 (crée par des anciens de chez Steinberg). Je n’ai pas testé tous les séquenceurs, mais pour moi c’est l’équivalent de Cubase (donc logiciel pro) en plus accessible, avec une interface beaucoup plus moderne, et pour finir, il est beaucoup moins lourd (j’ai entendu dire que du fait de son jeune âge, il serait “très light” au niveau du code…mais je suis pas informaticien donc…). Selon moi, il mérite d’être testé et qu’on en parle d’avantage surtout.

    Répondre

  • kevin

    Bonjour à tous ,
    J’ai pris le temps de vous lire , je trouve super intéressant chacune de vos explications sur chaques sujets, jaimerai savoir si vous pouvez m’aider , j’ai audiobox studio usb , donc studio one 2 , mon problème est simple , quand jbranche mà carte son , mon ordinateur ne reconnaît pas le port , donc ni mon micro ni mon casque, qui fonctionnent avec mà carte son, j’ai dl Les cd dinstallation fourni avec le tout , dl tout sur le site également , aucun changement , jai vu sur des forums qui dise en général que c’est les drivers malgre tout mes téléchargement , aucun changement , lorsque je parle dans le micro , jai bien l’entente de la voix dans le casque, donc je ne comprends pas,il me manque la jonction de mon studio one 2 presonus avec mà carte son , jaimerai m’enregistrer uniquement pour le moment , créé mà maquette , jai aucune expérience niveau studio etc .. Voici pourquoi je me dirige vers vous , je sais que c’est pas le bref du sujet , mais votre aide me serait précieuse , jremercie d’avance ceux qui prendront le temp de me lire et de maider , voici mon mail pour ceux qui peuvent maider sérieusement : nldu77@live.fr , jvous remercie également tout le staff de ce site qui prennent le temps de renseigner sur chaques sujets ce qui m’aide sur pas mal de choses

    Répondre

  • letesteur

    Article sympa,
    je dois avouer je n’ai pas eu le temps de tout lire, mais j’ai pu remarqué un point ou je ne suis pas du même avis,
    Fruity Loops est utilisé par beaucoup de grand “Dj/Producteur” professionnel, mais également des producteurs “moyen”, moin connu, mais tout aussi talentueux,
    je me souviens il y a longtemps dans mes débuts, je voulais avoir des noms pour avoir une petite idée, alors je vais en donner quelques un pour vous donner aussi une idée :
    Les plus connus : Avicii , Afrojack, Martin Garrix, Ummet Ozcan, Blasterjaxx, et j’en passe , l’important, c’est de bien utiliser le logiciel, peu importe le quelle tu utilise, c’est tous des séquenceurs! ;)

    Répondre

  • André Bélanger

    J’ avais joué de la guitare voilà 20 ans et cette semaine je me suis acheté une autre guitare .
    En réallité je voudrais un programme ou je pourrais m’ accompagner en enregistrant une chanson existante et et m’ accompagnant avec les autres instruments..Quel programme serait le mieux .. et abordable
    Mervci

    Répondre

  • veriez

    Que penses tu de Audition de chez Adobe…?

    Répondre

  • Adrien

    Bonjour tout le monde !

    Apparemment ce sujet de discussion date un peu, mais ça a l’air de correspondre exactement à ce que je recherche.
    Néanmoins, j’arrive pas à accéder à l’article d’orginie.

    Je vais vous expliquer ma situation. Pour le moment mes questions concernent la création d’instrumentale, et l’enregistrement de voix.
    Mes questions concernent Cubase, Fruity Loops, et Ableton.

    J’essaye en gros de savoir quels programmes sont les plus adaptés pour quelles situation, et si (et c’est là ma question majeure) un programme serait suffisament adapté et polyvalent pour tout gérer.

    Donc mes 2 activités avec ces programmes sont :
    – 1 Créer des instrumentales à partir de sampling.
    Pour celà, j’ai une Akai MPK mini MK1, qui est, un pad/keyboard midi controller. Je vais très prochainement l’upgrader pour un MPK25. Je vais également ajouter une platine.
    Donc en gros tout ça c’est pour sampler des boucles, découper les notes, les rejouer, ajouter batterie et basse.
    Le programme que j’utilise pour ça pour le moment est Fruit Loops.

    2- Seconde activité, enregistrer des voix (du rap)
    Pour ça, j’utilise Cubase. J’y suis assez habitué, j’ai mes réglages pré-définis, et même si des fois l’interface me soule un peu, j’ai quand même l’impression que c’est vraiment le meilleur choix pour enregistrer et mixer mes voix.

    Au niveau de la carte son, si ça peut aider certains à y voir plus clair, j’ai une focusrite scarlett 2i2 . Pas de table de mixage.

    Ma question est la suivante. Je vais bientôt avoir une copie de Ableton Lite, que je n’ai jamais utilisé. On me l’a souvent présenté comme un intermédiare entre Fruity Loops et Cubase, réputé comme relativement intuitif.

    Ma question est la suivante : est-ce que ce programme est plutôt adapté à ma première activité, créer des instrumentales, ou plutôt pour la seconde, enregistrer des vocales ? Et, question finale, dont j’aimerais avoir un oui à l’unisson (je sais que ça arrivera pas, vous en faites pas) est-ce que ça pourrait même faire les 2 ?

    Voilà voilà, si certains ont un avis sur la question, je suis preneur. Je me tiens à disposition pour toute information complémentaire.

    Merci de votre collaboration, et je vous souhaite par avance un bon week-end.

    Répondre

  • Xavier

    Juste un point de détail pour faire mon chieur (pardon…) au sujet de Sonar. Si l’interface est jugée “vieillissante” dans l’article en se référant à une version 8 (en photo) datant de plusieurs années, ça ne reflète pas la réalité actuelle.

    La dernière version (Sonar tout court, il n’y a plus de numéro) a au contraire une interface modulaire très pratique, permettant de configurer les éléments pour les afficher comme on veut. Il existe même désormais un outil permettant aux plus courageux de tout modifier pour lui donner un tout autre look (le faire ressembler à Pro Tools, par exemple).

    Un inconvénient quand même pour rester objectif, les éléments de l’interface sont relativement gros, ce qui d’un côté facilite la lecture, mais de l’autre, cela demande d’avoir un grand écran, et deux écrans sont même l’idéal. L’utilisation sur ordinateur portable est tout à fait possible, mais on s’y sent peut-être un peu à l’étroit.

    Bon, je défends mon logiciel préféré, mais j’apprécie aussi Reaper et Studio One, et quoi qu’il en soit, tous les séquenceurs un peu avancés permettent de tout faire. Seule la façon d’y arriver diffère, mais tout ce que fait un (bon) séquenceur, les autres le font aussi, chacun à sa manière. Et pour les fonctions manquantes, on finit toujours par trouver un plugin qui permet de rajouter ce qui manque.

    En revanche, ne vous plaignez pas de la complexité des séquenceurs. Oui, il faut s’y faire, oui le temps d’apprentissage peut être long, mais ce ne sont pas des outils simples, c’est donc tout à fait normal. Et soyez rassurés, à part les pros (et encore), personne ne se sert de 100% des capacités offertes. Il suffit de connaître parfaitement ce dont on a besoin, et de maîtriser les fonctions adéquates. Et on peut facilement ignorer tout le reste.

    Répondre

  • Djena

    Merci pour l’article, complet et très intéressant, ça va beaucoup m’aider pour faire un choix surtout le tableau récapitulatif. Merci encore.

    Répondre

  • Legarsaux3j

    Bonjour, bel article….

    Je me permets deux petites rectifications à propos de Reaper (je n’ai pas lu tous les commentaires, cela a peut être été déjà dit) :

    1) La version d’essai n’est pas limitée à 30 ni 60 jours : elle est illimitée dans le temps et sans limitation de fonctionnalité… un exemple assez frappant que l’on peut baser une relation pro-client sur une vraie confiance loin des système de lock et de licences compliquées… Quand même remarquable, non ?

    2) Reaper n’est pas plus limité que les ténors du genre (Cubase, et autre…). c’est même le contraire : il est complètement paramétrable et personnalisable. Il permet de faire des trucs complètement barrés et absolument impossible sur d’autre logiciels. En fait il n’impose pas un workflow : on l’adapte à son envie et à ses besoins. Par exemple, Reaper n’a pas de piste auxiliaire ni de bus… car n’importe quelle piste peut-être utilisée comme auxiliaire ou comme bus. En fait n’importe quelle piste peut être routée vers n’importe quelle autre. Mais rien n’empêche de paramétrer le logiciel pour spécialiser des pistes… C’est l’utilisateur qui décide. Autre exemple : le niveau de sortie d’une piste peut servir à contrôler n’importe quel paramètre de n’importe quel plug in… On peut décider en 2 clics par exemple que le niveau sur sur la piste de kick modulera le taux de compression sur la basse ou baissera le niveau d’une nappe, ou la disto sur a voix lead !… Essayez donc de faire ça sur Cubase ou Pro Tools ! ;-D

    3) Si limitation il y a avec Reaper, ce n’est pas dans les fonctionnalités, mais dans l’offre de plug’in fournis. Sachant que les plug’ins qui accompagnent les gros séquenceurs commerciaux sont souvent des versions bridées de logiciels plus chers et que les “petits” plugs fournis avec Reaper, sont modestes mais excellents… ;-) par contre, il n’y aura pas de grosses banque de sons, par exemple… Par contre c’est vrai que le look de Reaper est assez austère.

    voilà quelques apports personnels

    Cordialement

    Répondre

  • Vincent

    Bonjour, comme j’ai lu plus haut je suis un musicien qui joue tout le temps et qui n’aime pas trop bidouiller avec l’informatique. J’ai lu toutes les réactions souvent de spécialistes que je ne suis pas du tout. J’essaye de faire de la chanson française genre F. Cabrel disons même si je trouve que je suis plus fort que lui (lol). J’apprends a mettre tout ça en musique avec ce blog, c’est génial.Si qqun pouvait me conseiller un logiciel simple pour me faire les dents sur ce genre de musique ce serait tout aussi génial.

    Répondre

  • ALAIN

    Bonjour
    Je suis actuellement à la recherche de ce type de logiciel.
    Ayant un BR800, j’ai installé SONAR LE, mais c’est “Limited Edition”.
    Ableton Live 9 n’a pas l’air mal du tout!
    Je voudrais savoir si, comme avec SONAR LE, je peux me servir du BR800 comme interface pour rentrer ma piste (Guitare) sur Ableton?
    Merci de votre aide

    Répondre

  • BILLY Michel

    Merci Alex pour cet excellent article sur les séquenceurs, et bravo pour ce nouveau site très bien conçu.
    Pour ma part j’utilise Studio One pro à 300€. L’avantage outre le fait que c’est un très bon logiciel fait par des anciens de Cubase, c’est que pour 300€ tu disposes de 5 licences qui en se groupant à plusieurs fait tomber le prix à 60€ si tu te groupes à 5. Pas négligeable.. De plus en fin d’année, il font une promo à 50 pour cent pendant quelques jours, ce qui fait baisser encore le prix. Il gère très bien l’audio et le midi et comprend pas mal d’effets qui sont de bonne facture. Avec une petite carte son externe pour enregistrer l’audio et un clavier maitre pour le midi, tu arrives a te faire un home studio correct sans se ruiner. (hors micro évidemment)..
    Merci encore pour tes excellents articles.
    Michel

    Répondre

  • Heavy Matos

    Personnellement, j’ai choisi FL studio que je trouve génial pour débuter. Effectivement, une grosse communauté sur internet (le forum fruity club par exemple), mais surtout une simplicité d’utilisation, comparé à SONAR par exemple (dont je possède la version light) et qui est absolument atroce à prendre en main. En tout cas, ça ne donne pas envie d’en acheter la version complète.

    Ca peut paraître bête, mais sur FL studio, quand on pointe avec la souris sur un bouton quelconque, le logiciel nous dit à quoi sert ce bouton! Il y a plein de tutoriels sur youtube également, en français ou en anglais. Bref, il y a de quoi s’éclater. Beaucoup disent que FL est bien pour composer de la musique électro, mais on peut réellement tout faire avec.

    Seul bémol, le choix des instruments et effets dans le menu de gauche, qui est un peu bordélique, il faut l’admettre.

    Répondre

  • Philippe

    Bonjour, je m’y perds un peu avec les logiciels, sous Linux, entre le sequenceur (daw) le serveur audio (JackD) l’émulateur d’ampli ou d’effet (Guitar Rig) … qui fait quoi exactement et comment les raccorder entre eux ?
    Et ma carte audio (Komplete Audio 6) sur quel logiciel la racorder ?
    Tout ça pour enregistrer la guitare électrique ;-)
    Merci d’avance

    Répondre

  • cardin

    bonjours, très bon article et intéressant quand on ne connait pas grand chose . mon problème est que j’ai du mal avec toutes les abréviations , je ne comprend pas leur sinifications et cela me gene énnormement dans la comprhention de mon logiciel ( pro tools ) .deplus il n’y a pas de manuel d’utilisation et certaine fonctions me sont totalement etrangeres . si vous pouviez m’aider , MERCI..

    Répondre

    • Alex

      Dans ce cas, je te conseille de suivre des tutos de prise en main de Pro Tools. ;)

      Répondre

  • alain cheronnac

    Bonjour,
    J’ai fais connaissance du site ‘Composer sa musique’ depuis peu. Je pense m’inscrire à la formation qui vient d’être lancé. Ma question porte sur le choix d’un séquenceur. J’ai acquis il y a main,tenant 15 jours Magix Music Maker Premiuim 2017.
    J’ai été séduit par le nombre d’instruments proposés, les quelques 8000 boucles intégrés ainsi que table de mixage, mixeur …
    Je souhaiterais connaitre votre avis sur ce logiciel. Je possède aussi un clavier MIDI.
    Par avance, merci pour vos réponse.

    Répondre

    • Alex

      C’est pas mal pour commencer. En tout cas content que le site te plaise Alain. ;)

      Répondre

  • ladomi7962

    Helas tous ces séquenceurs ne sont pas dans mes moyens, de plus il n’est pas précisé s’ils disposent ‘une interface en français…Mon instrument est la voix et j’aime créer des polyphonies…Quel matériel faut-il pour creer des boucles de sa voix comme MB14?

    Répondre

  • Maximilien

    Super article ! Merci beaucoup

    Répondre

  • D.a.a

    D’abord un graaand merci pour vos infos! Je suis une vraie debutante (je connais que music maker jam) mais j’aimerais vous demander un conseil pour un choix encore plus précis.

    CUBASE ou ABLETON LIVE?
    Je compose très intuitivement et beaucoup, je ne maitrise pas parfaitement d’instruments,
    j’ai un ordi pas super récent mais performant quand même
    Et enfin je compte m’ameliorer avec le temps donc j’ai besoin d’un séquenceur “qui se laisse découvrir” si on peut dire ca comme ca (pas pris de cours de theorie de la musique non plus lol)

    Répondre

  • ARBLAY

    Salut
    Alors moi jsuis hyper débutante c est terrible mais je souhaite m ouvrir en tant que musicienne guitariste pianiste accordéon diato ( tout ça en mode filing on est dac) et chanteuse à la mao pour créer des musiques pour un prochain spectacle vivant…et la logique c pas mon truc…g acheté du coup un clavier midi ,une carte son et un casque ..g télécharger reaper ,brancher mon clavier midi à l ordinateur et là rien ne se passe tout est écris en anglais …du coup complètement perdu c normal ou jsuis trop conne??
    Y a til des séquenceurs en français ??
    Faut t il que ne branche ma carte son …y à til des vidéos qui explique vraiment le début comment tout brancher etc…
    Merkiii
    Merci de votre aide

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *