3 façons d’utiliser les renversements d’accords

Qu’est ce qu’un renversement d’accord ? (Premier renversement, deuxième renversement…) Et surtout, à quoi est ce qu’il servent ? Comment faire pour les utiliser concrètement ? Suivez le guide !

Introduction

On est en 1965 quand sort l’album Rubber Soul des Beatles.

Et cet album, ce n’est pas peu dire qu’il a marqué tous ceux qui l’ont écouté. Parmi eux, on retrouve même un certain Brian Wilson, le leader des Beach Boys.

A cette époque, les Beach Boys connaissent un immense succès, notamment grâce à leurs titres Surfin’ USA et California Girls et c’est tout naturellement qu’une rivalité artistique s’installe avec le groupe londonien.

Mais cette fois ci, en entendant Rubber Soul, Brian Wilson se prend une sacrée claque. Du coup pour pouvoir surpasser ses rivaux il se fait une promesse à lui-même : son prochain album sera le plus grand de tous les temps.

En 1966 sort alors Pet Sounds, le chef d’œuvre absolu des Beach Boys porté par le single «Wouldn’t it be Nice » mais surtout par la magnifique chanson d’amour « God Only Knows ». Et comme tout un symbole, Paul McCartney lui-même dira plus tard au sujet de ce titre : il s’agit de la plus belle chanson jamais écrite.

Alors comment est-ce que Brian Wilson a réussi un tel tour de force ? Il y a plein de raisons à ça, mais si on ne devait en citer qu’une, c’est parce qu’il a enrichi ses harmonies par rapport à ses anciennes chansons.

Si on regarde par exemple les accords de God Only Knows, on retrouve un très grand nombre d’accords renversés dans la progression:
.

.
Alors aujourd’hui ça peut paraître banal, mais à l’époque pour de la pop, c’est du jamais vu. Par la suite, God only Knows servira alors de référence pour les autres musiciens (dont les Beatles en premier), et tous reprendront les accords renversés dans leurs morceaux.

Alors justement, qu’est-ce que c’est exactement que des accords renversés ? A quoi est ce qu’ils servent ? Et comment est-ce que vous aussi vous pouvez les utiliser dans vos morceaux ? C’est ce qu’on va voir ensemble aujourd’hui.

I / Les accords renversés : c’est quoi ?

1) L’accord à 3 sons

Comme vous avez pu le voir dans ma vidéo sur la formation des accords, un accord à 3 sons c’est un accord qui est composé de 3 notes, et chacune de ces notes est séparée par un intervalle de tierce.  Par exemple si on prend l’accord de Do Majeur, on voit qu’il y a bien une tierce entre la première et la deuxième note de l’accord (Do, Ré, Mi, 1,2,3), et une autre tierce entre la deuxième et la troisième note de l’accord (Mi, Fa, Sol, 1, 2, 3).

Et dans cette vidéo, on avait aussi vu que la première note de l’accord s’appelle la fondamentale, la deuxième note la tierce et la troisième la quinte.

Voilà, ça c’est la forme de base de l’accord à 3 sons.

2) Les différentes formes de l’accord

Le truc c’est que dans la pratique, on n’est pas toujours obligé de jouer l’accord sous cette forme.

Si je reprends mon accord de Do Majeur, je peux par exemple décider de le jouer en changeant l’ordre de ses notes. Donc par exemple jouer Do /Sol / Mi, Mi / Sol / Do ou Sol / Do / Mi.

Dans tous les cas ça reste un accord de Do Majeur, (on a toujours les notes Do, Mi, Sol qui sont utilisées) mais c’est juste qu’on a changé la forme de l’accord. Et le fait de modifier ainsi la forme de l’accord, ça modifie aussi légèrement sa sonorité.

Pour vous donner un parallèle, c’est un peu comme si vous changiez la disposition des meubles de votre salon. Vous gardez toujours les mêmes meubles, ça reste toujours votre salon, mais le fait de les changer de place, ça modifie l’atmosphère de votre pièce.

3) Les renversements d’accords

Et donc pour en revenir au renversement d’accords, le renversement c’est justement une modification de la forme de l’accord. Mais ce n’est pas n’importe laquelle : on parle de renversement à partir du moment où la note la plus grave de l’accord est différente de sa fondamentale.

Par exemple si je reprends mon accord de Do Majeur, sa fondamentale c’est Do. Donc sous cette forme, puisque le Do est la note la plus grave de l’accord, on n’est pas en présence d’un renversement. Dans le jargon, lorsque la fondamentale est bien à la base de l’accord, on dit que l’accord est à l’état fondamental.

Idem, quand j’ai joué Do / Sol / Mi : j’ai bien modifié la forme de l’accord, mais puisque la fondamentale est toujours à la base de l’accord, je ne suis pas en présence d’un renversement.

Par contre, quand j’ai joué Mi / Sol / Do, là j’ai créé un renversement. On voit que la fondamentale n’est plus à la base de l’accord, à la place c’est le Mi qui est la tierce. Et en l’occurrence, lorsque c’est la tierce qui est à la base de l’accord on parle de premier renversement.

Idem, lorsque j’ai joué les notes Sol / Do / Mi, là aussi j’ai créé un renversement. On voit que le Do n’est plus à la base de l’accord mais qu’à la place c’est le Sol qui est à la quinte. Et lorsqu’on a la quinte à la place de l’accord, on parle de deuxième renversement.

Donc pour résumer : un renversement c’est une modification de la forme de l’accord. Plus précisément, on parle de renversement à partir du moment où la note la plus grave de l’accord est différente de sa fondamentale. Lorsque c’est la tierce de l’accord qui se retrouve à la base on dit que l’accord est au premier renversement, et lorsque c’est la quinte on dit que l’accord est au second renversement. Et chacun de ces renversements permet d’obtenir une sonorité légèrement différente pour l’accord.

Maintenant que vous avez compris ça, on va pouvoir passer à la deuxième partie de la vidéo et voir comment utiliser concrètement les accords renversés.

Mais avant ça, n’oubliez pas de vous abonner à la chaîne Composer sa Musique en activant la cloche des notifications, il y a plein de nouveaux tutos qui arrivent. Et pour me montrer votre love, je vous invite aussi à lâcher votre plus gros pouce bleu sur la vidéo. Attention hein, pas le pouce bleu renversé, le pouce bleu à l’état fondamental. 😉

II / Utiliser les accords renversés

1) Apporter de la couleur à sa progression d’accords

Comme on l’a vu, à partir du moment où on renverse un accord, on obtient de nouvelles sonorités. Du coup c’est autant de nouvelles possibilités que vous pouvez exploiter dans vos morceaux. C’est un peu comme un peintre qui peut utiliser des nuances de couleurs sur sa palette. Donc très concrètement, plutôt que d’utiliser dans votre progression d’accords des accords à l’état fondamental, n’hésitez pas à les remplacer par l’un de leur renversement. Ca va lui apporter un peu plus d’originalité.

C’est par exemple ce que qu’à fait John Mayer dans son morceau « Free Fallin ». Plutôt que d’utiliser l’accord de Ré Majeur à l’état fondamental, il a utilisé son premier renversement pour pimenter sa progression.
.

.
Parenthèse
 : Le chiffrage d’accord renversé

Alors juste une petite parenthèse concernant le chiffrage de l’accord renversé, souvent vous allez le retrouver sous cette forme avec le slash.

C’est très facile à interpréter : à gauche on a l’identité de l’accord, donc ici c’est un accord de Ré Majeur, et à droite c’est la note la plus basse de l’accord. Donc puisque Fa# c’est la note la plus basse et que dans l’accord de Ré Majeur, Fa# c’est la tierce, on en déduit qu’on est en présence du premier renversement.

2) Fluidifier sa progression d’accords

Deuxième utilité concrète des renversements d’accords : ça permet de fluidifier vos progressions.

Je m’explique : on va prendre la progression Do Majeur / Sol Majeur / La Mineur. Si on regarde le mouvement de la basse des accords, c’est-à-dire de leur note la plus grave, ça donne Do, Sol, La. On voit qu’il y a quand des sauts importants entre les notes.

Maintenant regardez : on va prendre l’accord de Sol Majeur, mais cette fois ci, on va le mettre au premier renversement. Du coup c’est sa tierce, le Si qui va se retrouver à la base de l’accord. Voilà ce que ça donne:

Eh ben avec cette modification, notre ligne de basse va maintenant être Do, Si, La. On a un mouvement cohérent entre les notes, c’est une descente, ce qui fait que la progression va être beaucoup plus fluide à l’oreille.

Cette technique elle est utilisée dans énormément de morceaux. On la retrouve par exemple dans « Free Bird » de Lynyrd Skynyrd. Ils ont utilisé l’accord de Ré Majeur au premier renversement pour obtenir la descente chromatique Sol / Fa# / Mi au niveau de leur progression d’accords.
.

.
On peut aussi utiliser les renversements pour créer cette fois ci un mouvement ascendant au niveau de la basse des accords.

Par exemple dans son morceau « Use Somebody », le groupe Kings of Leon a utilisé l’accord de Do Majeur au premier renversement pour faire le lien entre l’accord de Do Majeur à l’état fondamental et l’accord de Fa Majeur. Grâce à cet accord renversé, on a la montée Do, Mi, Fa au niveau de la note la plus grave des accords.
.

.
Alors bien évidemment, vous n’êtes pas obligé d’avoir systématiquement des mouvements complétement ascendants ou descendants. L’idée c’est juste d’utiliser les renversements d’accords pour éviter qu’il y ait de trop gros sauts d’intervalles entre les différents accords de votre progression.

3) La cadence 6/4

Et enfin, la dernière utilisation pratique que je peux vous donner des accords renversés, c’est pour faire une cadence 6/4.

Alors qu’est-ce que c’est qu’une cadence 6/4 ? Une cadence qui boit quelques canettes ? Non, pas vraiment. Déjà il faut que vous sachiez ce que c’est qu’une cadence parfaite.

Une cadence parfaite, c’est le fait d’enchaîner un accord de degré V avec un accord de degré I en fin de phrase musicale. Par exemple si je suis en tonalité de Do Majeur, ça va être le fait d’enchaîner l’accord de Sol Majeur avec celui de Do Majeur.

Et cette cadence a un effet conclusif à l’oreille, c’est d’ailleurs pour ça qu’on la retrouve en fin de phrase musicale, elle permet de conclure le discours. C’est un peu comme un point à la fin d’une phrase.

Et maintenant qu’est-ce que c’est qu’une cadence 6/4 ? C’est le fait de faire précéder une cadence parfaite par l’accord de degré I au deuxième renversement. En tonalité de Do Majeur, ça va donc donner Do au deuxième renversement Sol Majeur et Do Majeur.

Et cette cadence 6/4 a un effet encore plus conclusif que la cadence parfaite. En fait l’accord renversé permet d’amplifier l’effet de la cadence. C’est comme le point final d’une histoire.

On retrouve par exemple cette cadence dans « Can’t Help Falling in Love » D’Elvis on a justement la progression Do Majeur au deuxième renversement, Sol Majeur et Do Majeur.
.

Conclusion

Voilà les amis, je pense que maintenant vous avez un bon aperçu des possibilités offertes par les accords renversés, donc n’hésitez pas à les utiliser et vous amuser avec.

Maintenant, si vous voulez aller plus dans votre progression musicale, je peux vous accompagner dans cette aventure. Pour ça j’ai créé la formation Solfège Pratique qui va vous expliquer tout le solfège en partant de 0 et en y allant étape par étape.

Et surtout comme le nom de la formation l’indique, pour chaque notion théorique que je présente, derrière je vous montre directement son utilité pratique. Exactement comme je l’ai fait ici avec les accords renversés. Comme ça le solfège devient beaucoup plus fun, et surtout facile à apprendre. Avec cette méthode, j’ai pu réconcilier des milliers de musiciens avec le solfège, qui étaient pourtant rebutés par la discipline.

Vous trouverez toutes les informations concernant cette formation en cliquant sur le bouton ci-dessous:

.

.

.

Sur ce les amis je vous à très bientôt pour de nouveaux tutos, aurevoir. 😉

Télécharger la vidéo et le PDF de l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez télécharger la vidéo et le PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble : Cliquez ici pour télécharger la vidéo et le PDF de l’article


Partager l'article sur :


Articles similaires

Comment rendre la mélodie de votre chanson mémorable ?

La mélodie est sans doute la partie la plus importante d'une chanson. Mais comment faire en sorte pour que cette dernière soit mémorable et marque l'esprit de vos auditeurs à jamais ? Découvrez le dans la suite de l'article ! Lire la suite…

Cycle des quintes le guide ultime (3/4): Créer des suites d’accords avec le cycle

Après avoir vu comment était construit le cycle des quintes et comment l'utiliser pour créer des gammes et des accords, vous apprendrez cette fois-ci à l'utiliser pour créer de belles suites d'accords.  Lire la suite…

Rendez vos chansons inoubliables grâce au hook

Comment faire pour que vos musiques sortent du lot ? Comment accrocher l’attention des auditeurs dès les premières secondes de votre chanson ? En utilisant des hooks bien sûr ! Découvrez dans la suite de l’article comment utiliser cette technique de composition simple et pourtant très efficace. Lire la suite…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *