Comment créer une musique en 5 minutes: le cycle des quintes

Il vous arrive d’avoir le syndrome de la page blanche lorsque l’envie vous vient d’écrire une chanson ? Vous voulez connaître un moyen sûr et efficace vous permettant de composer et d’improviser rapidement ? Alors découvrez dans cet article « le cycle des quintes » : un outil de composition extrêmement puissant utilisé par tous, et même les plus grands : des Beatles à Bob Dylan en passant par Led Zeppelin, tous y ont déjà eu recours !

Puisque vous commencez à me connaître un petit peu, vous savez que je suis un grand adepte de ce que j’appelle personnellement les « pirateries ». Les pirateries, ce sont des petites astuces très simples à mettre en œuvre, mais diablement efficaces. Et c’est exactement ce que je vais vous présenter au sein de cet article : vous allez découvrir une technique vous permettant de créer des musiques en moins de 5 minutes, et d’improviser très facilement.

Pour ce faire, rien de plus simple, on va utiliser ce que l’on appelle « le cycle des quintes ».

Attention : Cet article fait appel à des notions de théorie musicale, si vous êtes totalement novice en la matière, je vous conseille donc de télécharger dès à présent mon guide de composition gratuit qui vous permettra de comprendre toutes les notions abordées ici.

 Le cycle des quintes : Qu’est-ce que c’est ?

 Concrètement, le cycle des quintes, c’est ça :

(c) Wikipedia

Bon, je l’avoue, le cycle des quintes peut faire peur au premier abord. Néanmoins, il n’en reste pas moins un outil visuel très complet pouvant recouvrir une multitude de fonctions :

  • Montrer la relation qu’il existe entre les douze degrés de l’échelle chromatique
  • Connaître leurs gammes relatives
  • Identifier leur armure

Mais puisque je suis sympa  et parce que tout n’est pas nécessaire pour ce qui nous intéresse ici (à savoir la composition), je vais me limiter à vous en présenter une version simplifiée:

Voilà qui est mieux ;)

 Le cycle des quintes: comment ça marche ?

Le cercle des quintes présente sous forme d’un cadran les différents accords existants : à l’extérieur du cercle on retrouvera les accords majeurs, tandis qu’à l’intérieur du cercle, les accords mineurs. Pour bien comprendre le fonctionnement du cercle, il vous suffit de retenir deux choses :

  • Quel que soit l’accord que l’on choisira dans le cercle, la note qui le suivra directement dans le sens des aiguilles d’une montre correspondra à sa quinte, tandis que la note qui le suivra dans le sens contraire, correspondra à sa quarte.

Exemple : si on prend Do, l’accord qui le suivra sera sa quinte (Sol) et celui qui le précèdera sa quarte (Fa)

  • Pour chaque accord majeur (donc situé à l’extérieur du cercle) que l’on aura, l’accord se trouvant directement en dessous (à l’intérieur du cercle) correspondra à sa mineure relative.

Le cycle des quintes: A quoi ça sert pour composer ?

Rentrons maintenant dans le vif du sujet et voyons en quoi ce cercle peut s’avérer utile en composition :

1) Choisissez n’importe quel accord dans le cercle, puis jouez-le en enchaînant avec les deux accords qui se situent directement à côté. Et là, stupéfaction : ça sonne bien ! La piraterie est en marche :D . Pour n’importe quel accord que vous choisirez dans le cercle, vous pouvez être certain que si vous l’enchaînez en jouant ses deux accords voisins, cela sonnera juste.

2) Essayez maintenant d’élargir un peu vos possibilités en incluant les accords mineurs relatifs des accords que vous aurez choisis sur le cercle. Puisque par définition, la mineure relative est très proche de sa gamme majeure d’origine, vous verrez qu’encore une fois, le résultat sera cohérent.
D’ailleurs l’enchaînement d’accords Sol – Re – Lam – Sol – Re – Do correspond à la chanson Knocking on Heaven’s Door de Bob Dylan (quand je vous disais que c’était facile de composer  ;) )

 3) Prenez un accord, puis enchaînez le avec n’importe quel accord du cercle. Ensuite revenez progressivement à l’accord de base en jouant à la suite les accords se situant entre les deux accords choisis.
Exemple : Vous prenez Do puis vous décidez de l’enchaîner avec un La. Il ne vous reste plus qu’à revenir progressivement à Do en jouant d’abord le Ré puis le Sol. (Oui, je sais, j’ai un peu de mal avec les flèches obliques sur Paint :) )

Voilà, vous connaissez maintenant tout sur le cercle des quintes  ;) Il ne vous reste plus qu’à l’expérimenter, puis de tenter selon votre feeling les enchaînements d’accords qui vous plaisent. Et surtout, n’hésitez pas à sortir des sentiers battus et des 3 règles que je vous ai présentées ;)

Pour finir, je vous propose une vidéo de Francois Gratecap, qui met en application la technique du cycle des quintes :

Ainsi qu’une analyse d’une chanson des Beatles faites par Ukela à travers le cycle des quintes :

Amusez-vous bien et n’hésitez surtout pas à m’envoyer vos compositions issues de cette technique !

Télécharger l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble : Cliquez ici pour télécharger le PDF


Encore plus de techniques de composition…

Sont dans mon livre “Composer sa chanson de A à Z”. 6 mois de réflexion intenses ont été nécessaires à l’élaboration de ce guide. Il répond à toutes les questions que se pose l’apprenti compositeur: comment trouver une mélodie ? Comment lier ses paroles et sa musique ? Par ou et par quoi commencer ? Tout y est ! En plus, j’y développe d’avantage cette technique du cycle des quintes. icon wink Composer un tube grâce aux 4 accords magiques

Composer sa chanson de A à Z


Partager l'article sur :


Articles similaires

5 Façons d’écrire une chanson

Mais au fait, comment on fait pour composer un morceau ? Par où commencer ? Faut-il d’abord trouver une grille d’accord ou une mélodie ? Et pour les paroles, comment faire ? Mieux vaut-il les écrire avant ou après avoir composé la chanson? Suivez le guide! Lire la suite…

10 façons d’enrichir votre culture musicale

Marre d’entendre toujours les mêmes musiques tourner en boucle dans votre mp3 ? Fatigué d’écouter à longueur de journée toutes ces chansons aseptisées passant à la radio ? (Oui je l’avoue, je ne suis pas fan de Lady Gaga :) ). Vous voulez donner du sang neuf à votre playlist et connaître tous les secrets des personnes ayant une bonne culture musicale ? Suivez le guide ! Lire la suite…

Composer un tube grâce aux 4 accords magiques

Et s’il existait un monde où il suffisait de prendre les mêmes accords pour créer un tube? La vie serait plus simple n’est-ce pas ? Et bien figurez-vous que ce monde existe ! Découvrez donc au sein de cet article les 4 accords à l’origine des plus grands hits !  Lire la suite…


38 commentaires


  • Boulzor

    Un bon article, avec une bonne technique pirate!
    Bien expliqué!
    La vidéo de Fraçois Gratecap nous permet de mieux comprendre le système d’utilisation. Cela parait vraiment simple.
    De plus, on se rend compte grâce à la vidéo d’Ukela que cette technique a été utilisé par les plus grands.
    Bonne continuation.

    Répondre

    • Alextrm production

      ca ressemble a de l’astrologie ce cycle des quintes.
      D’ailleur je suis la mineur 7 ascendant ré majeur
      et vous ? :p
      il est tard je dis nimporte quoi. Excellent article Alex comme d’habitude et un grand merci a toi pour tout ton travail sur le site.

      Répondre

  • Gym3000

    Très utile, il est vrai que la mineure relative est très proche de sa gamme majeure d’origine, par conséquent, il devient très simple de diversifier son morceau!

    Répondre

  • gigipiano

    Salut,

    Bravo pour ton site !! C’est super de présenter le “cycle des quintes”
    Je ne pense pas par contre que ce soit à la portée de tout le monde de créer de la musique en 5mn. ;)

    http://gigi-au-piano.over-blog.com/

    Répondre

    • Alex

      Salut Gigi,
      Merci pour le compliment, ça me fait super plaisir :) . Effectivement, composer prend toujours du temps, surtout lorsqu’on veut bien faire les choses ;) L’idée du titre, c’était juste de montrer que grâce au cycle des quintes, il était tout à fait possible de trouver un refrain ou un riff bien sympa et ce, assez rapidement et sans trop de prise de tête. ;)

      Répondre

      • ribaud

        ben oui la valse en la mineur de Chopin commence bien par VI II V I (en do majeur au début) donc les basses la ré sol do puis on passe en la mineur V 7+, I soit mi sol# si ré, mi la do soit la en 6/4….. valse facile à jouer et très sympa.

        Répondre

  • Lisowsking

    C’est marrant, j’utilisais le cycle des quintes pour comprendre comment fonctionne une tonalité, j’avais jamais utilisé ça pour les enchainements d’accords…

    Comme quoi, j’aurais du mieux apprendre mon solfège !

    Répondre

  • Crannyhorma

    beaucoup appris

    Répondre

  • Sacré

    Bonjour,
    Sans connaitre votre page j’ai crée un cadran qui permet de visualiser ce qui est décrit dans votre article.
    Ce qui est étrange c’est que le dessin qui m’a servi de base pour réaliser ce cadran est une rosace de mandoline crée il y a 330 ans par Stradivarius.

    voir sur la page: http://www.yagoa.fr/cesar-cesanjjaque/4/#4

    Ce n’est qu’en cherchant s’il existait des cadrans de ce type que je suis tombé sur votre page.
    En principe cela n’avait pas vocation commerciale mais cela pourrait peut-être étoffer votre méthode.
    Cordialement.
    J.J.Sacré

    Répondre

  • Frimousse

    Bonjour Alex,

    Tout d’abord, bravo pour ton initiative : rendre la musique accessible au plus grand nombre !
    Merci, car tes articles sont vraiment très intéressants et utiles.
    Une petite information complémentaire à ton article sur le cycle des quintes : les accordéonistes sont de grands chanceux car le clavier d’accompagnement (main gauche) a été structuré sur le principe des quintes.

    J’ai découvert ton site ce matin …je pense que je vais devenir une lectrice assidue.

    A bientôt

    Répondre

    • Alex

      Bonjour Frimousse !

      Merci pour ce complément d’informations, grâce toi, j’ai pu apprendre quelque chose de nouveau aujourd’hui. :)

      Répondre

  • marc

    Ca s’appele les “tons voisins” qui sont::
    Premier degré Majeur, dexieme degré mineur, Troisieme degré mineur, quatrieme degré majeur, cinquième degré majeur, sixième degré mineur.
    Exmple en do:

    pour la tonalité deDo, on pourra placer:
    du do M, du ré m, du mi m, du fa M, du sol M et du la m.
    Notez au passage qu’ils correspondent au do joué respectivement en mode:
    Ionien, Dorien, Phrygien, Lydien, Mixolydien, (A)Eolien.
    Le dernier mode (Locrien, septieme degré) etant diminué et n’appartenant pas aux tons voisins…

    Répondre

  • Sabnac

    Salut! il y a longtemps que je recherche un site adapté a mes envies de composer , bien voilà , un site vraiment génial ! simplifié , agréable et parfait !
    TRèS bien réalisé …
    Deux mots : B R A V O (et) M E R C I !

    Bonne continuation en tout cas ! ;)

    Répondre

  • sandr@

    Merci pour ces petits “trucs”, moi qui tournait en rond ça me donne des perspectives! ;) coooooooool!

    Répondre

  • quentin

    Hello,
    Juste un grand merci.
    En effet les exemples en video m’ont permis d’aborder ces notions que j’avais du mal a appréhender dans les livres.
    Promis, si j’arrive a créer un truc sympa grâce a vos exemples, je vous l’envoie avec les commentaires.
    Sinon il y a un logiciel sympa et gratuit susceptible de vous intéresser : final notepad. Il permet de créer de partition et le fichier midi associe :-)
    Amicalement, Laurent.

    Répondre

  • Christine

    Bonsoir,

    Un grand merci pource site, je l’ai découvert il y a peu. Et il réponds parfaitement à mes attentes et interrogations. Je ne suis pas musicienne, j’apprends la guitare depuis 4 ans et des envies de créer, de laisser aller mes doigts sur un clavier, juste au son.
    Et en analysant ce qui me venait : surprise, je suis la roue MAGIQUE !
    Avec ce site, on prend les notions à mesure que l’on a besoin, sans stress ou côté rébarbatif.
    Je me régale, je vais encore un peu plus avancer dans votre site, à l’envie et au besoin.
    Merci encore

    Répondre

    • Alex

      Bonjour Christine,

      Merci à vous pour votre message super touchant qui me fait vraiment plaisir ! :)
      Bonne composition,

      Alex

      Répondre

      • 10ego

        Bonjour Alex, je reponds sur la page de Christine, je trouve les discours passionnants, et il ma fallu 2minutes pour comprendre brut de decoffrage, comment utiliser le cercle des quintes.. cela me rempli de joie car je vais pouvoir me remettre a la fuitare sans trop essuyer les platres. Votre explication est tres tres claire et cest tres fratifiant davoir le sentime davoir compris., … ce que m’expliquait un professeur de guitare il y a des annees et pour lequel jai encore bcp de respect et d’admiration..Merci a vous Alex, vous etes super..! Et puis cest encourageant les messagesdiscours de gratification des un(e)s & des autres.. il y aa un peu de l’esprit de Griffondor dedans.

        Répondre

  • Valerie

    Super sympa à la lecture. Très facile à comprendre. La vidéo est très bien faite, très simple et explicite aussi. (Y-a pas à dire, les violins, c’est toujours du meilleur effet. Et pour moi, plus c’est Rock, plus y-a de violons, et plus je craque). Assez de Bla-Blas. Je vais essayer tout de suite. :D

    Répondre

  • Patricia

    Merci et bravo toutes ces info mon permis de comprendre à quoi pouvait servir tout ce que j’avais appris et du même coup à tout restructurer (enfin “tout” ce dont je me rappelais!! Plus très très jeune) et je me suis mis à faire autre chose que de jouer “bêtement” des morceaux..
    Bravo, continuez !!
    Musicalement

    Répondre

  • pascal

    Le cycle des quintes c’est bien mais… j’y comprend rien. Y a t-il des exemples plus simples de comprendre ?
    Genre, tableau + note joué sur synthé par exemple.
    En tout cas, cela a éveillé ma curiosité, du coup, je vais faire des recherches là dessus.
    Merci.

    Répondre

  • rastainheart974

    salut Alex
    déjà trop longtemps que je voulais composer de la musique. En tous cas, j’ai appris un truc aujourd’hui . et c’est vraiment cool. un très bon boulot, une bonne explication.
    merci.

    Répondre

  • krozen

    Merci pour ces cours, d’exellente pedagogie, c’est très sympa de partager tout cela.
    Tous mes encouragements et bonnes fêtes.

    Répondre

  • Dr Looney

    salut Alex!!!

    Merci bcp pour ton article, je suis musicien professionnel depuis 10 ans avec plus de 500 morceaux a mon actif et je cherchais justement la relation entre les différents accords depuis des années, j’étais sur par mon expérience que quelques chose comme le cycle des quintes existait. tu viens de me le prouver et de mettre des mots et des regles sur ma maniere de composer.

    Merci beaucoup!!

    Hate que tu publies d’autres articles!

    Répondre

  • Laurent

    Bonjour, merci 1000 fois pour cette synthèse qui me permet d’approfondir ma technique au ukulélé.

    Répondre

  • bruno

    merci beaucoups je suis musicien amateur et cela la ouvert l esprit

    Répondre

  • Pilou

    Bon en fait je n ai rien à ajouter à tout ce qui a été écrit … Pas la peine de tarir d éloge et puis tarir serait une fin en soi hors je ne veux plus que la source se tarisse ….

    Répondre

  • Kabylie indépendante

    Comment construire un accord par rapport à une mélodie ?
    Cette question simple, je l’ai posée des centaines de fois, à des dizaines de musiciens, à des dizaines de profs de musique, et même à dieu !
    Aucun n’a pu me répondre, en tout cas aucun n’a pu le faire sans se mettre à dire des gros mots et dans une langue qui m’est totalement inconnue (je crois que c’était du Solfège…)
    Bref, arriver à enseigner à ton age des choses aussi compliquées, d’une façon aussi simple et décontractée, ça force le respect, chapeau bas monsieur le pirate ! Les filles ne doivent pas trop s’ennuyer avec toi ^__^
    Je vais penser à toi à chaque fois que j’aurais mis de beaux accords, et dès que je passerais au palier supérieur, je commanderais ton bouquin qui j’espère sera enrichissant, Merci :)

    Répondre

  • Alexandre

    Salut,
    Super article et super site en général, merci pour ton boulot.
    Petite question, comment relier le cycle de quintes à l’harmonisation de la gamme majeure ?
    Par exemple, si je prends une suite d’accords dans mon cycle de quintes, puis que je regarde la gamme majeure associée à la tonalité de ma suite, (sauf erreur de ma part) certains accords ne font pas partis de l’harmonisation … D’où ma question, quel est le fuck ?
    Merci :)

    Répondre

    • 10ego

      Ne faut il pas que la gamme majeure choisie soit relative au groupe daccords retenus ? Sinon il n’y a plus dharmonie possible ? Est ce juste ou jai rien compris. Bien a toi Alexandre…

      Répondre

  • figarella

    Salut perso sur le cercle des quintes avec des flèches annoté au bic j ai rajouter la suite des dièses et bémol pour savoir lire l armure sur une partition afin d an savoir la tonalité .c est simple on part du F jusque au B pour les dieses et on remonte de B a F pour les bémols.Apres pour la réglé il y a de bon tutos explicatifs je vais pas m étendre ici

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *