8 bonnes raisons d’apprendre le solfège – Brève Musicale #4

Tous les musiciens s’accordent pour dire qu’il est important d’apprendre le solfège. Oui mais pourquoi ? Quels avantages concret y’a t-il à apprendre le solfège ?

Retranscription texte de la vidéo

Introduction

Si vous discutez avec des musiciens, vous constaterez que l’immense majorité d’entre eux s’accordent pour reconnaître l’importance du solfège.

« Ah oui, il faut apprendre le solfège ». C’est super utile ».

Mais au final, si vous creusez un peu, vous constaterez que peu d’entre eux sont réellement capables d’expliquer pourquoi. S’ils l’apprennent, c’est souvent par convention (parce qu’ils ont entendu qu’il fallait l’apprendre), ou pire parce qu’ils y ont été obligés (que ce soit par leur école de musique ou par leur prof particulier).

Et ça, c’est un problème. Parce que le solfège c’est quand même une discipline qui est assez technique. Du coup si vous l’apprenez par défaut ou sans réelle motivation, vous en serez très vite dégouté.

Pour vous donner un parallèle, c’est un peu comme si vous demandiez à quelqu’un d’endurer les entraînements de Thomas Pesquet, sans qu’il sache que c’est grâce à ça qu’il pourra aller dans l’espace. C’est dur de rester motivé dans ces conditions…

Alors à quoi est-ce que ça sert concrètement d’apprendre le solfège ? C’est ce que je vous propose de voir dans ce quatrième épisode de Brève Musicale.

Salut les amis, ici Alex de Composer sa Musique.fr, le site qui rend accessible à tous le solfège, la compo et le home studio. Bienvenue à vous dans cette nouvelle vidéo dans laquelle on va voir les 8 bonnes raisons d’apprendre le solfège.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, petite précision : cette vidéo ne va pas répondre à la question « est ce qu’il est nécessaire d’apprendre ou non le solfège pour faire de la musique ? ». Ça, c’était l’objet du premier épisode de Brève Musicale. (D’ailleurs, je vous invite à aller le voir si ce n’est pas encore fait: « Faut-il apprendre le solfège pour faire de la musique ?« 

Non, dans cette vidéo on va partir du principe que vous avez envie d’apprendre le solfège, et on va voir ce que concrètement, ça peut vous apporter en tant que musicien.

Alors pour commencer, il faut déjà que je précise ce que j’entends par « apprendre le solfège ». Qu’est-ce que je mets comme signification derrière le mot « solfège » ? Pour moi, le solfège c’est deux choses :

  • L’apprentissage de la langue de la musique : c’est-à-dire savoir lire et écrire des partitions
  • La connaissance des règles qui régissent la musique, c’est-à-dire la connaissance de la théorie musicale

Voilà, quand je parle du solfège, c’est à ça que je fais référence. Donc quels avantages est-ce qu’il y a à maîtriser la langue de la musique et à connaître les règles qui régissent la musique ? On va voir ça tout de suite.

I / Avoir accès aux partitions

Si vous apprenez à lire la musique, vous aurez accès au fabuleux monde des partitions. Il y aura littéralement des millions d’œuvres qui n’attendront plus que vous pour être déchiffrées. Tout le savoir musical accumulé depuis des siècles par l’ensemble de l’humanité sera à votre disposition.

C’est comme lorsque vous avez appris à lire : vous avez pu avoir accès au monde des livres. Et bien ici c’est la même chose : en apprenant à lire la musique, vous aurez accès au monde des partitions.

Alors je sais, il existe d’autres supports pour retranscrire la musique, comme par exemple les tablatures. Mais les partitions restent quand même le moyen le plus utilisé et le plus efficace pour y arriver.

II / Apprendre un morceau plus rapidement

Ce deuxième avantage découle du premier : en étant capable de lire des partitions, vous apprendrez à jouer vos morceaux de musique beaucoup plus rapidement.

Pourquoi ? Parce qu’une partition c’est une photographie exacte du morceau. Elle va vous indiquer avec précision quelles notes jouer, sur quelle durée les jouer, à quelle intensité les jouer, et avec quelles émotions les partager.

Bref, vous aurez directement entre les mains toutes les bonnes informations pour pouvoir interpréter parfaitement votre morceau.

III / Pouvoir graver sa musique dans le marbre

Est-ce que vous savez comment Paul Mc Cartney a eu l’inspiration pour écrire « Yesterday », l’un des plus grands hits des Beatles ? Il a rêvé de la chanson.

Un beau matin, il s’est réveillé, et paf, il avait toute la mélodie en tête.

Mais imaginez un peu si à ce moment-là, il n’avait eu aucun moyen de restituer son idée sur papier. Il l’aurait perdu, et une des plus grandes chansons de tous les temps n’aurait jamais vu le jour. Dommage.

Mais justement, en apprenant à écrire la musique, vous éviterez ce risque. Vous disposerez d’un moyen sûr pour ne jamais oublier vos différentes idées musicales. Vous pourrez alors les consigner sur papier pour les avoir toujours à disposition et y revenir quand bon vous semble. Un peu à l’image d’un auteur qui a toujours son petit carnet pour y griffonner ses idées.

En plus, en maîtrisant l’art de l’écriture musicale, vous serez en mesure d’éditer vos propres partitions. Vous pourrez alors les partager à vos proches, à d’autres musiciens pour travailler avec eux en collaboration, ou même aux yeux du monde entier.

IV / Communiquer plus efficacement et facilement avec les autres musiciens

La musique, c’est une langue. C’est une langue qui a été inventée pour pouvoir exprimer avec précision tout ce qui touche au domaine musical. Du coup si vous maîtrisez cette langue, vous serez en capacité d’exprimer beaucoup plus efficacement vos attentes.

Par exemple plutôt que de dire « Je ne suis pas fan de ton accompagnement », vous direz « non c’est ton accord renversé avant l’accord de septième qui ne fonctionne pas ». Tout de suite on saura exactement de quoi vous parlez.

C’est comme les médecins : s’ils apprennent tout le jargon médical, c’est pour pouvoir décrire avec précision les différents cas cliniques. Vous imaginez sinon ? Un médecin approximatif ?

– C’est sans appel, je sais de quoi le patient est atteint : il a mal à la tête

– Docteur, vous ne pensez pas plutôt que son allergie au gadolinium et la présence d’anticorps dans le sérum sanguin indique une neurocysticercose ?

– Hum ?

Le corollaire de tout ça, c’est qu’en plus, vous serez parfaitement compris par l’ensemble des autres personnes qui parlent la langue de la musique. Vous pourrez communiquer plus facilement avec les autres musiciens.

Si je reprends mon parallèle avec la médecine, c’est justement parce qu’ils maîtrisent tous le jargon médical que le Docteur House et son équipe sont capables d’échanger ensemble, et de façon aussi précise sur les cas de leurs différents patients.

Et vous savez ce qui ferait aussi plaisir au Docteur House ? A part de la vicodine ? Et une nuit avec le docteur Cody ? C’est que vous vous abonniez à la chaîne Composer sa Musique en activant la cloche. En plus ça ne vous permettra de ne rien rater des futurs tutos qui arrivent sur la chaîne. Donc allez-y, n’hésitez pas.

V / Analyser des morceaux

En connaissant les mécanismes qui régissent la musique, vous serez en capacité d’analyser des œuvres musicales.

Vous pourrez alors comprendre pourquoi est-ce que vous les aimez autant, et vous pourrez même réutiliser les mécanismes qui vous ont plu pour vos propres compositions.

Par exemple, si vous aimez beaucoup le thème de « Dark Vador dans Star Wars, en l’analysant vous vous rendrez compte que c’est parce que la mélodie est construite avec un intervalle de tierce majeure descendante. C’est ce qui lui donne sa couleur caractéristique. Donc libre à vous ensuite de réutiliser cet intervalle pour vos propres mélodies.

Juste pour l’anecdote, mon ami Jehan Stefan, qui est orchestrateur et qui a notamment travaillé avec Alexandre Astier sur la bande originale de Kaamelot ou sur des films comme Astérix et Obélix et Fast and Furious, m’a dit qu’il avait l’habitude de recopier toutes les partitions qu’il aimait à la main.

Parce que comme ça, ça lui permettait de vraiment se mettre à la place du compositeur et de comprendre sa pensée. Donc au final, c’est grâce à tout ce travail d’analyse musicale qu’il a pu acquérir autant de bagage technique. (Pour visionnez l’interview passionnante que j’ai faite de Jehan Stefan, cliquez ici: « Qu’est ce qu’un orchestrateur ? Interview de Jehan Stefan« .

VI / Composer plus efficacement

Sans connaissances musicales, vous allez composer à tâtons. Vous allez vous baser sur votre écoute et sur votre ressenti pour créer vos différentes chansons. Cette façon de faire fonctionne très bien, mais elle peut vite être limitée. Déjà parce que c’est un processus qui est lent, et ensuite parce que vous pourrez vite tourner autour des mêmes idées.

Alors qu’au contraire, avec la théorie musicale, vous saurez exactement quoi faire. En fait, en maîtrisant la théorie, vous aurez à votre disposition une immense boite à outils. Et pour chaque étape du processus de création, il y aura dans votre boîte un outil qui sera là pour vous aider.

Par exemple, si vous avez du mal à trouver une progression d’accords, hop, vous prenez dans votre boite l’outil « Cycle des quintes ». Si vous ne savez pas comment trouver un accompagnement pour votre mélodie, hop, vous prenez l’outil « harmonisation des gammes ».

Bref, pour chaque problématique pratique qui existe, il y un outil théorique issu du solfège qui est là pour y répondre.

VII / Améliorer ses improvisations

Dans la même veine, connaître la théorie musicale vous permettra d’améliorer vos improvisations.

Vous saurez exactement quoi jouer à partir d’un accompagnement donné, et vous aurez à votre disposition de nombreux outils (comme par exemple les gammes pentatoniques ou les modes), pour pouvoir vous exprimer.

VIII / Booster sa créativité

Alors celui-là, je sais qu’il peut paraître contre intuitif. Parce que justement, on se dit que si on connaît les règles qui régissent la musique, derrière on ne va se reposer que sur ces règles. Du coup, si on ne fait que suivre le manuel, on finit fatalement par produire une musique stéréotypée.

Bon déjà sachez que cette croyance qui consiste à dire que le solfège tue la créativité est erroné. J’en ai d’ailleurs fait tout une vidéo que je vous invite à voir: « Le solfège tue la créativité ?« . Et non seulement elle est erronée mais en plus dans les faits, c’est le contraire qui se produit : connaître la théorie musicale va vous permettre de booster votre créativité.

Pourquoi ? Tout simplement parce que plus vous aurez d’outils dans votre boîte, plus vous aurez de possibilités, et donc plus vous pouvez être créatifs.

Pour reprendre l’exemple de mon ami Jean Stefan : c’est justement parce qu’il dispose d’un immense bagage musical, qu’il peut réussir à créer toutes ses orchestrations. Il a une banque de données dans la tête, et il peut piocher dedans librement pour créer ses œuvres.

Et puis même, si on y réfléchit deux minutes, la créativité c’est quoi ? C’est le fait de proposer quelque chose de nouveau, quelque chose qui sort des règles conventionnelles. Mais justement, comment voulez-vous créer quelque chose qui soit en dehors des règles, si vous ne les connaissez pas au préalable ?

Conclusion

Voilà les amis, je pense que maintenant vous devez avoir une vision un peu plus claire sur tous les avantages qu’il y a à connaître le solfège.

Donc je récapitule : ça donne accès au monde des partitions, ça permet d’apprendre ses morceaux plus facilement, ça permet de graver sa musique dans le marbre, ça aide à communiquer plus facilement et efficacement avec les autres musiciens, ça permet d’analyser des œuvres musicales, de composer plus facilement, d’améliorer ses improvisations et de booster sa créativité.

Maintenant, pour profiter de tous ces avantages, il ne vous reste plus qu’à l’apprendre.

Justement, pour vous aider dans cette démarche, j’ai créé un petit guide gratuit qui s’appelle « l’Essentiel du Solfège ». Comme son nom l’indique, il va vous permettre d’acquérir les bases de la discipline. Vous trouverez son lien de téléchargement un peu partout sur le site.

Et si vous voulez vraiment tout connaître du solfège, il y a une chose à faire : suivre ma formation en ligne « Solfège Pratique ». Depuis sa création elle a été suivie par plus de 1000 personnes qui ont tous faits des progrès incroyables.

A l’issu de la formation, vous serez capables de lire des partitions, d’écrire la musique, et vous maîtriserez toutes les notions de théorie musicale comme par exemple les intervalles, les accords, ou les gammes. Vous trouverez toutes les informations concernant cette formation en cliquant sur le bouton ci dessous:

.

.

Comme d’habitude si la vidéo vous a plu n’hésitez pas à lui mettre un gros pouce bleu, à laisser un commentaire, et à vous abonner à la chaîne Composer sa Musique. Sur ce les amis je vous dis à très bientôt pour de nouvelles vidéos, ciao.

.

Télécharger la vidéo et le PDF de l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez télécharger la vidéo et le PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble :
Cliquez ici pour télécharger la vidéo et le PDF


Partager l'article sur :


Articles similaires

Le solfège tue la créativité ? – Brève Musicale #2

Est ce que connaître le solfège est un frein à la créativité ? Y'a t-il des dangers à apprendre le solfège ? Lire la suite…

Comment développer son sens du rythme? – Brève Musicale #5

Pourquoi certaines personnes ont un sens inné du rythme alors que d’autres en sont dépourvues ? Est-il possible d’améliorer son sens du rythme ? Et si oui comment ?  Lire la suite…

Pourquoi est-ce que le solfège, c’est chiant ? – Brève Musicale #3

La très grande majorité des musiciens considèrent le solfège comme utile et aimerait pouvoir le maîtriser. Mais de l'autre côté, ils trouvent cette activité incroyablement fastidieuse. Alors d'où vient de ce décalage ? Qu'est ce qui est à l'origine de cette image négative du solfègeLire la suite…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *