Comment lire une partition (1/3): Lire les notes

Premier tutoriel (sur trois) pour apprendre à lire une partition. Dans cette première partie, nous allons voir les bases de la partition (portée, clés…), comment lire les notes en clé de Sol clé de Fa, et quel est le rôle des altérations (dièse, bémol, bécarre) en musique.

De plus en plus de personnes se lançant dans la musique négligent les partitions au profit des tablatures. Mais lire une partition est vraiment facile et vous permet d’accéder à beaucoup plus d’œuvres musicales. La preuve avec ce tutoriel vidéo ;)


Résumé texte de la vidéo

Salut les amis ici Alex de Composer sa Musique.fr, le site qui rend accessible à tous le solfège la compo et le home studio.

Aujourd’hui, je vous propose la version 2 d’un tutoriel qui existe déjà sur la chaîne : comment faire pour lire les notes sur partition ?

Alors pourquoi une version 2 de ce tutoriel ? Tout simplement parce que la version originale commence un peu à dater. Pour l’anecdote, je l’avais créé en 2012 au tout début de Composer sa Musique, et à cette époque-là j’étais en erasmus en Pologne. Donc autant vous dire que le contexte était plutôt… festif.

Aujourd’hui encore, je reste satisfait par le fond de cette vidéo, mais faut quand même avouer que la forme a un peu vieilli. Et même, j’ai fait tellement de tutos entre temps que forcément, je me suis amélioré dans l’exercice et aujourd’hui je suis à même de vous proposer quelque chose d’encore plus abouti. Et puisqu’il s’agit à l’heure actuelle de la vidéo la plus vue sur ma chaîne avec plus d’un demi-million de vues, autant lui rendre justice comme il se doit et la refaire aux petits oignons.

Cette vidéo sur la lecture de notes s’inscrivait dans une série de deux vidéos sur le déchiffrage de partitions. (Donc la première vidéo était axée sur la lecture de notes, et la seconde vidéo sur le déchiffrage de rythmes et de symboles).

Pour la réédition de ces tutoriels, pour que ce soit encore plus complet, je vais cette fois ci scinder mon sujet en trois vidéos : dans la première vidéo (donc celle d’aujourd’hui), on va s’intéresser à la lecture de notes, dans la seconde vidéo on va apprendre à déchiffrer les rythmes, et dans la troisième vidéo on va voir comment reconnaître les principaux symboles de la partition.

Est-ce que ça vous va comme programme ? Nickel ! Ce que je vous invite aussi à faire, c’est de vous abonner à la chaîne en activant la cloche. Il y a d’autres réeditions d’anciens tutos qui arrivent, mais aussi de tous nouveaux sujets. Ça va être cool !

Sur ce les amis, allons-y pour ce tutoriel sur la lecture de notes, version 2.

I / Les bases de la partition

1) La portée

Commençons par le commencement : la portée. Vous la voyez sur toutes les partitions, il s’agit des cinq lignes horizontales et parallèles sur lesquelles sont inscrites les notes. D’où le nom de « portée » d’ailleurs, puisqu’elle « porte » les notes.

Plus précisément, la portée est constituée de 5 lignes et de 4 interlignes.

Les notes peuvent être inscrites soit sur les lignes, soit entre les lignes, c’est-à-dire dans les interlignes. Vous verrez également que des notes peuvent être inscrites en dehors des lignes de la portée, mais ça on va en reparler juste après.

2) Le sens de lecture d’une partition

Comme un bon livre, une partition se lit de gauche à droite et de haut en bas.

Sur les partitions piano, c’est un peu différent parce que vous allez avoir les deux mains qui jouent en même temps. C’est toujours le même principe : vous allez lire la partition de gauche à droite, et de haut en bas, mais vous devrez appréhender ces deux lignes en même temps. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont regroupées sur la partition. Et lorsque vous avez deux notes l’une en dessous de l’autre, vous devrez les jouer en même temps.

La position des notes sur la portée a également une signification particulière : plus les notes se trouveront sous la portée, et plus elles seront graves. Au contraire plus elles se situeront haut sur la portée, et plus elles seront aigües.

3) Les notes avec lignes supplémentaires

Comme on l’a évoqué tout à l’heure, certaines notes peuvent se situer en dehors de la portée.

Comment ça se fait ? Tout simplement parce que lorsque des notes sont trop graves ou trop aigues pour être inscrites sur la portée, on leur ajoute ce qu’on appelle des lignes supplémentaires.

Si la note est trop grave pour être inscrite sur la portée, on ajoute des lignes supplémentaires sous la portée et si la note est trop aiguë pour être inscrite sur la portée, on ajoute des lignes supplémentaires au-dessus de la portée.

Les lignes supplémentaires fonctionnent exactement comme des lignes de portées normales, sauf qu’elles sont spécifiques à la note.

4) Les clés

Passons maintenant aux clés. Les clés, ce sont ces symboles que vous retrouvez au début de chaque portée.

Elles indiquent le langage musical employé au cours du morceau. C’est-à-dire que selon le type de clé utilisé, le nom des notes changera. Par exemple à gauche, on a une suite de notes dans ce qu’on appelle la clé de Sol, et à droite une suite de notes dans ce qu’on appelle la clé de Fa.

Si on se contente simplement du visuel, on se dit que c’est la même chose. Mais en fait non. En clé de Sol, les notes que vous avez sous les yeux correspondent aux notes Do, Si, La, alors qu’en clé de Fa elles correspondent aux notes Mi, Ré, et Do. (Ne vous inquiétez pas, en va voir dans un instant comment lire les notes en clé de Sol et en Clé de Fa).

Pour information, il existe en tout 7 clés différentes mais aujourd’hui on va se contenter d’apprendre à lire la clé de Sol et la clé de Fa car il s’agit des plus utilisées.

II / Lire les notes en clé de Sol

1) Le nom des notes

J’ai une bonne nouvelle pour vous : il n’existe que sept noms de notes différents. Et en plus de ça, ces notes vous les connaissez déjà. Il s’agit de DO RE MI FA SOL LA et SI.

C’est-à-dire que même si vous voyez une partition ultra compliquée, toutes les notes que vous voyez correspondront soit un Do, soit un Ré, un Mi, un Fa, un Sol, un La, ou un Si. La musique est donc une langue qui ne comporte que sept mots de vocabulaire.

2) Les notes sur la portée en clé de Sol

En clé de Sol, voilà où se situent les sept notes sur la portée :

Comment faire pour retenir leur position ? La première chose à savoir, c’est que la clé de Sol indique le Sol. Regardez : le « tourbillon » de la clé pointe la note.

Donc dès que vous voyez une note sur cette deuxième ligne, la ligne du tourbillon, hop il n’y a pas de question à se poser c’est un Sol. Ça doit être automatique.

De la même manière, je vous conseille aussi de repérer le Do. C’est une note à la forme assez atypique parce qu’elle possède une ligne supplémentaire donc elle est facile à retenir. Donc là aussi, comme le Sol, dès que vous voyez cette forme, boom vous devez savoir que c’est un Do.

Comment faire maintenant pour reconnaître les autres notes ? Grâce à un principe très simple : en musique les notes se succèdent toujours dans l’ordre. On a l’ordre des sept mots de vocabulaire : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si et cet ordre ne bouge jamais. Donc concrètement, ça veut dire que sur la portée, la note qui se situe directement au-dessus du Sol, ce sera toujours un La, et celle qui se situera directement en dessous ce sera toujours un Fa. Idem, au-dessus du Ré, ce sera toujours un Mi, puis encore au-dessus du Mi, ce sera un Fa et ainsi de suite.

3) La répétition des notes dans les aigus et dans les graves

Bon jusqu’à maintenant vous savez repérer les sept notes de base Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si sur partition. C’est déjà un très bon début les amis, félicitations. Mais comme vous l’avez vu tout à l’heure à travers mes exemples, il existe une multitude d’autres notes sur la partition.

Alors à quoi correspondent ces autres notes ? Déjà, vous savez que quoi qu’il arrive il n’existe que sept noms de notes différents donc toutes ces notes correspondront soient à des Do, des Ré, des Mi, des Fa, des Sol, des La ou des Si. Comment c’est possible ? Tout simplement parce que les notes peuvent se répéter à l’infini au-dessus et en dessous de la partition.

Donc la note juste au-dessus du Si, ça sera un Do car on recommence la boucle. Celle d’après ça sera un Ré, puis un Mi et ainsi de suite puisque les notes se succèdent toujours dans l’ordre…

Et pour les notes qui vont se situer sous le Do, le principe va être exactement le même On répète la boucle mais là forcément dans l’autre sens puisqu’on descend. On a un Do donc c’est quoi juste avant ? C’est le Si. Celle juste avant le Si, le La et ainsi de suite.

III / Lire les notes en clé de Fa

Tout à l’heure on a vu que la clé de Sol indiquait le Sol, eh bien la clé de Fa indique… le Fa.  Regardez : la note située sur la ligne entourée des deux points est un Fa.

Donc comme tout à l’heure vous devez être en mode radar automatique. On a une clé de Fa, on voit une note sur la 4 ème ligne ? Bim c’est un Fa !

Et ensuite ? Ensuite c’est du classique. Les notes se suivent toujours dans l’ordre donc au-dessus du Fa on aura Sol, La, Si et même Do si on continue encore car les notes se répètent. Et en dessous on aura Mi, Ré, et Do. Et encore plus bas Si, La, Sol etc.

Comme pour la clé de Sol, je vous conseille de définir des notes repères pour faciliter votre lecture.  Par exemple, vous pouvez apprendre à repérer par cœur les deux Do : le premier situé ici dans le deuxième interligne et le deuxième situé ici au-dessus de la portée qui est exactement le même que celui de la clé de Sol.

IV / Les altérations

1) Qu’est-ce qu’une altération ?

Une altération, c’est un signe qui va venir modifier ce qu’on appelle « la hauteur » de la note devant laquelle il est placé. C’est-à-dire qu’avec une altération, le son de la note sera légèrement différent, même si le nom de la note lui, restera inchangé.

Il existe trois grands types d’altérations :

  • Le dièse
  • Le bémol
  • Et le bécarre

2) Le dièse

a) Le rôle du dièse

Le dièse, c’est une altération qui va élever le son de la note. C’est-à-dire que si une note se prend un dièse, elle va devenir légèrement plus aigüe.

b) Le dièse sur partition

Sur une partition, le dièse va se placer avant la note.

L’altération s’applique sur la note, mais aussi sur toutes les notes strictement identiques jusqu’à la fin de la mesure.

c) Les altérations à la clé

Sur une partition, s’il y a des dièses directement en début de morceau, juste après la clé, alors toutes les notes du morceau désignées par ces dièses devront être jouées « dièses » sans exception. C’est ce qu’on appelle une altération à la clé.

3) Le bémol

a) Le rôle du bémol

Tout à l’heure on a vu que le dièse augmentait légèrement la hauteur de la note, eh bien le bémol c’est l’inverse : il va abaisser légèrement la hauteur de la note. Une note avec un bémol deviendra donc légèrement plus grave.

b) Le bémol sur la partition

Les règles de lecture et de placement du bémol sur partition son strictement similaires à celles du dièse :

  • Le bémol se place juste devant la note qu’il affecte
  • Il peut y avoir des bémols à clé, auquel cas toutes les notes désignées par ces bémols devront être jouées bémols tout au long du morceau
  • Les bémols accidentels affectent la note concernée, et toutes les autres notes strictement identiques jusqu’à la fin de la mesure

4) Le bécarre

Le bécarre va annuler l’effet d’une altération précédente (dièse ou bémol). Grâce au bécarre, la note va donc revenir à son état naturel.

A noter que tout comme le dièse et le bémol, le bécarre affectera également toutes les notes strictement identiques contenues au sein d’une même mesure.

Conclusion

Eh voilà les amis, cette vidéo est maintenant terminée, j’espère qu’elle vous a plus. Si c’est le cas, vous savez ce qu’il vous reste à faire : laissez-moi un petit commentaire, et abonnez-vous à la chaîne Composer sa Musique en activant la cloche, ça m’aide énormément.

Alors bien sûr, dans cette vidéo je ne vous ai donné que les grands principes de lecture de notes. Mais pour arriver à maîtriser cet exercice, ça demande du temps et de l’entraînement, donc ne vous étonnez pas si ce ne vient pas tout de suite. C’est normal, il faut pratiquer.

D’ailleurs en parlant de ça, si vous voulez aller plus loin dans votre apprentissage, vous pouvez télécharger mon guide gratuit « L’Essentiel du Solfège » qui vous aidera à comprendre les bases de la discipline en 7 chapitres. Vous trouverez son lien de téléchargement sur le site.

Et si vous vous voulez aller encore plus loin dans votre progression, vous pouvez suivre ma formation en ligne « Lire une Partition en 1 mois ». Comme son nom l’indique elle vous donnera absolument tous les outils nécessaires pour vous permettre de lire des partitions en un minimum de temps. Pour en savoir plus sur cette formation, cliquez ici.

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les poster en commentaire! Et pour voir la seconde partie de cette série consacrée à la lecture d’une partition, c’est par ici que ça se passe: “Comment lire une partition (2/3): Les rythmes“.


Télécharger la vidéo et le PDF de l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez télécharger la vidéo et le PDF pour les avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble :

Cliquez ici pour télécharger la vidéo et le PDF


La théorie c’est cool…

Mais la pratique c’est mieux ! Car en fin de compte, si on veut connaître le solfège c’est surtout pour savoir écrire de belles chansons derrière. Je vous invite donc à découvrir mon guide “Composer sa chanson de A à Z” qui vous expliquera comment y arriver étape par étape. Toutes mes meilleurs conseils y sont et en plus, j’ai entendu dire que Chuck Norris lui même approuvait cette méthode. icon smile Comment lire une partition (2/2): les rythmes et les symboles

Composer sa chanson de A à Z


Partager l'article sur :


Articles similaires

Comment lire une partition (2/3): les rythmes

Deuxième partie de ma série "Comment lire une partition ?". Cette fois ci, nous allons voir comment lire le rythme sur partition. Vous verrez les différentes figures de notes, les différentes figures de silences et le tempo. Vous pourrez ainsi maîtriser le rythme en musique! Lire la suite…

Comment trouver la tonalité d’un morceau de musique ?

Qu'est ce que la tonalité d'une musique ? A quoi ça sert de connaître la tonalité d'une musique ? Comment faire pour retrouver la tonalité d'un morceau que ce soit en analysant sa partition ou ses accords ? C'est ce que vous verrez dans cet article ! Lire la suite…

Comprendre et analyser les intervalles en musique

Si vous ne deviez retenir qu'une seule chose du solfège, ce sont bien les intervalles. Les intervalles permettent en effet de comprendre la façon dont sont construit les gammes et les accords. Alors qu'est-ce qu'un intervalle exactement ? Quels sont les différents intervalles qui existent en musique et comment les identifier ?  C'est ce que vous verrez dans ce tutoriel vidéo! Lire la suite…


28 commentaires


  • Laurent Breillat (Apprendre la Photo)

    Je l’ai déjà dit sur Facebook mais ça mérite de le répéter ici :
    La vidéo est très claire et très pédagogique, et bien que j’aie mon diplôme de fin d’études en solfège (7 ans quand même !), j’ai appris une chose : ta technique pirate pour lire la clé de Fa. Etant clarinettiste et ne pratiquant donc au quotidien que la clé de Sol, j’ai galéré pendant des années à lire la clé de Fa couramment.

    Comme je veux me mettre au piano cette année, cette technique me servira, pour sûr !

    Et je suis tenté de te poser une question dont je connais déjà la réponse : pourquoi il n’y a pas de dièse et de bémol entre le mi et le fa, et entre le si et le do ? :D

    Répondre

    • JEAN PHILAMENT

      L’ écart n’est que d’un demi ton ce qui correspond à un écart altéré soit dièse soit bémol.

      Répondre

  • Boulzor

    Bon article bien détaillé et clair. C’est sympa sous forme de vidéo, je pense que c’est plus simple à expliquer. Ton Powerpoint est très beau. Le seul petit bémol (haha ;) ) est que l’on entend pas assez ta belle voix ;) :)

    Répondre

  • Alex

    Haha, j’ai hesite a en parler dans la video pour les dieses et les bemols entre mi/fa et si/do mais je ne l’ai pas fait pour ne pas surcharger :) Ta question est donc tres legitime Laurent :)
    He bien tout simplement car comme je le mentionne dans la video, les dieses et les bemols servent a baisser ou augmenter legerement la hauteur (le son) des notes pour les rapprocher. Entre un Fa# et un Sol par exemple, le son entre les deux notes sera donc au plus proche (vous pouvez l entendre sur la video). Or, entre mi/fa et si/do le son est deja naturellement a l’intervalle le plus proche: il ne sera donc pas possible de “rapprocher” la hauteur des notes d’avantage. C’est d’ailleurs aussi pour cette raison que vous ne trouverez pas de touches noirs entre les notes mi/fa et si/do sur un piano ;)

    Répondre

  • Tpm

    Très clair et très didactique, on attend avec impatience le prochain tutoriel.
    Sous forme vidéo, ça paraît plus simple.

    Répondre

  • Mathieu Radjou (technique-de-peinture)

    Salut Alex :)

    Est ce qu’un article est prévu pour apprendre à entendre les notes ?
    J’ai essayé plusieurs logiciels de dictée de notes gratuits, il y a quelques temps et je me demande si tu as un avis sur ce sujet.

    A bientôt et merci pour ton blog :)

    Mathieu

    Répondre

  • Alex

    Salut Mathieu!

    Oui, il existe des méthodes spécifiques pour développer son oreille et je projetai effectivement d’en faire un article. (Un peu de patience! :) ) Après je ne te cache pas que c’est énormément de travail, de pratique, et de persévérance!
    En attendant, je te conseil surtout de te concentrer sur le son de chaque note ou de chaque accord lorsque tu joues de ton instrument et de les graver dans ton esprit. Chaque accord ou note possède en effet une “couleur” spécifique qu’il est possible d’identifier à force de pratique. Enfin, un très bon moyen de développer son oreille consiste à… Chanter :D . Chaque fois que tu joues fredonne l’air et essaye d’anticiper l’accord suivant en le chantant dans ta tête, c’est un excellent exercice pour développer son écoute mais aussi sa capacité d’improvisation :)

    Répondre

  • samoth1512

    bonjour alex,
    super tutoriel, j ai juste eu un petit probleme, apres je sais pas si je suis le seul ou pas mais ta video m a ete impossible a lire sur le site pour mobile, jai du le chercher sur youtube etc. et ensuite tu parle de pratique pour commencer a bien lire, je pense que ce serai cool si tu donnais d autres partitions faciles a jouer pour ceux qui comme moi commencent. voila tout
    thomasl

    Répondre

    • Alex

      Salut Thomas!
      Merci de me signaler le problème technique, je vais essayé d’y remédier ;)
      Concernant les exercices de lecture de notes, je te conseil ce site internet:
      http://www.lire-les-notes.com/index.php
      Tu verras qu’il est très bien fait et vraiment ludique avec des exercices de lecture de notes progressifs et en ligne.
      Bonne lecture ;)

      Répondre

  • pascal

    Merci pour la leçon, j’ ai enfin compris un truc que je n’ ai jamais sus comprendre il y a 30 ans au bahut ( Il faut un début à tout ).

    Répondre

  • Sissi

    Coucou !
    C’est vraiment très bien expliqué, merci beaucoup ! D’ailleurs je vais jouer The Scientist, c’est une bonne idée pour commencer (:
    Mais pourquoi on met chaque 2 lignes “ensemble” ? Il faut les jouer en même temps, au piano ? Parce que quand on les joue seules, ça fait “vide”. J’ai pas vraiment compris le truc là ^^

    Répondre

    • Alex

      Oui c’est exactement ça ! La clé de sol (celle du haut) correspond à ce que tu dois jouer de la main droite et la clé de fa à la main gauche ;)

      Répondre

  • quentin

    comment lire les notes sur une partition

    Répondre

  • ?

    J’ai pas tout compris. Le dièse c’est clair mais le bémol ?

    Répondre

    • Alex

      Salut Léa ! Le bémol est en quelques sorte l’inverse du dièse: le dièse va augmenter la note d’un demi-ton tandis que le bémol va la baisser. ;)

      Répondre

  • marielle

    Salut et merci pour ta patience à nous expliquer tout ça, on voit que tu es passionné ! Bravo !

    Un petit problème à te soumettre : j’aime chanter et m’accompagner à la guitare mais bon, je suis débutante à la guitare, parfois la partition que je voudrais jouer est trop “haute” pour que je puisse la chanter correctement.

    Comment faire pour transposer tout ça d’une tonalité dans une autre, notamment à la guitare ? y a t-il une astuce qui permet de le faire facilement ?

    Répondre

  • Marie-Jo

    Bonsoir Alex,
    J’avais pratiqué le piano durant 8 ans, étant adolescente, puis j’avais arreté. Depuis lors, j’avais oublié comment se lit une partition.
    Je souhaite vous remercier vivement pour votre vidéo très éducative. Je pourrai ainsi me préparer pour reprendre des leçons de piano et… de chant, car l’art choral est mon autre passion.
    Très cordialement,
    Marie-Jo

    Répondre

  • Hoenintsoa

    donc suis guitariste en mode intermédiaire.je voulais demander comment et où placer une note de partition sur la manche de guitare.je m’explique si le clé de sol indique la note do plus aigu où est-ce que je le mettrais dans les 21 frettes de guitare.pouvais vous mettre un tuto s’il vous plait.
    votre explication est vraiment claire.merci pour les tuto

    Répondre

  • sea richmond

    Bonjour, je suis un nouveau maitre de cœur et je veux apprendre à lire les partitions des chants de chorale
    mais je n’y arrive pas. Je suis nouveau dans ce domaine donc j’ai besoin de votre aide. Merci

    Répondre

  • Mansour

    sincèrement parler le moins que je puisse faire c’est de te remercier tu m’a beaucoup aider et ton guide est très important.

    Répondre

  • Gilles (Objectifs Liberté)

    Bonjour,

    Je viens de découvrir ce site en cherchant des informations sur le solfège car je démarre la guitare, mais aussi pour ma fille. Le contenu de ce site est extraordinaire en terme de pédagogie. Tous les articles et les vidéos que j’ai vu sont parfaitement compréhensibles, c’est d’ailleurs pour cela que je viens d’acheter le guide pour composer même si je n’en ai pas besoin tout de suite. Souvent les sites de musique se suivent et se ressemblent, avec du contenu certes utile mais un peu catalogue (c’est comme ça il faut l’apprendre) sans que l’on comprenne vraiment le pourquoi du comment. On dirait que les gens qui enseignent ont perdu le savoir originel. Car en général les choses ont une logique ! Je pense d’ailleurs que c’est pour cela que les gens arrêtent la musique ou se découragent, à force d’appliquer sans comprendre on se lasse.

    Merci pour le contenu de ce site et le travail énorme qu’il a du impliquer surtout qu’il est gratuit.

    Gilles

    Répondre

    • Alex

      Merci infiniment pour ce commentaire très touchant Gilles !

      Répondre

  • Moutty

    salut a tous je viens par ces quelques mots vous dire tout le bien que je pense de toutes ces videos que nous avons et tout cela grace à ALEX vraiment chef je nepeux que te dire merci car les explications sont supers que tu continues a nous faire du bien merci

    Répondre

  • Sbaa

    Fabuleux

    Répondre

  • popoli

    N’est il pas idiot de déplacer la grille de lecture (clé de sol,fa ut,etc..) alors que la place des notes est fixe?
    Pourquoi ne pas lire les notes suivant la grille de sol par exemple,et indiquer la hauteur simplement par un numéro d’octave ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *