Le kit de survie du compositeur nomade (ou en vacances)

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-image-sunny-beach-acoustic-guitar-image5178566

Vous partez à l’autre bout du monde et vous ne savez pas quoi apporter dans vos valises pour vous permettre de continuer à faire de la musique une fois sur place ? Ça tombe bien, cet article est là pour vous aider.

.

.
Aujourd’hui, nous allons parler du matériel dont vous aurez besoin pour faire de la musique même si vous vous trouvez loin de chez vous. Que vous soyez simplement en vacances ou à l’autre bout du monde, nous verrons ensemble tout un tas de solutions qui vous aideront à continuer d’exercer votre art en toutes circonstances.

Car même si les voyages sont l’occasion idéale pour se reposer et se ressourcer, ils ne vous donnent pas toujours l’occasion de faire de la musique. Difficile en effet de transporter avec soi l’ensemble de son matériel et de son home studio! Or, comme je l’explique dans mon article «7 façons de faire naître l’inspiration»,  c’est souvent lorsqu’on est loin de chez soi que l’inspiration pointe le bout de son nez. Et pour un musicien, il n’y a rien de plus frustrant que d’avoir des idées pour ses compositions, mais aucun matériel sous la main pour pouvoir les exploiter.

Alors comment réussir à continuer de faire de la musique depuis l’autre bout du monde ? Quel matériel utiliser lorsqu’on part en voyage ? Comment se débrouiller avec les moyens du bord sans pour autant être freiné dans sa pratique de la composition ? C’est ce que nous allons voir au sein de cet article.

.
I / L’instrument

Tout d’abord, si vous voulez faire de la musique lors de vos vacances, il est plus que conseillé d’apporter avec vous votre instrument. A partir de là, deux situations sont à distinguer: soit vous faites partie des chanceux possédant un instrument facile à transporter (violon, guitare, flûte traversière…), soit vous faites partie des musiciens à l’instrument encombrant (pianistes, contrebassistes, batteurs…) pour qui la situation devient tout de suite plus compliquée. (Franchement les amis, vous n’auriez pas pu choisir de jouer du triangle?).  ;)

Dans le premier cas, vous n’aurez pas de souci à vous faire et vous n’aurez aucun mal à étaler vos talents de musicien sur la plage. Dans le deuxième cas, ne désespérez pas: il existe tout de même quelques petites astuces qui vous aideront à surmonter votre problème. De nombreux revendeurs proposent en effet des versions “voyage” d’instruments. Généralement, il s’agit d’une version plus petite de l’instrument original. Que ce soit la guitare, la basse, le clavier ou la trompette, vous n’aurez aucun mal à trouver votre instrument dans sa version nomade. N’hésitez pas à vous rendre dans votre magasin de musique le plus proche et de questionner les vendeurs à ce sujet pour tenter de trouver votre bonheur.

guitare pliableLa guitare pliable de voyage by Fender

piano david guettaLe piano « David Guetta », uniquement constitué de 3 touches
(Rassurez-vous, ceci est une blague ;) )

.
Et si vous jouez plutôt d’un instrument électrique (guitare, basse…) là encore pas de problème: il existe des petits amplis portatifs allant de 1 à 5W, et fonctionnant sur pile. Certains d’entre eux peuvent même être directement clipsés à la ceinture. Comme ça, si vous voulez faire le Roméo, il vous suffira de vous présenter à la fenêtre de votre Juliette guitare à la main, rose à la bouche, et ampli à la ceinture. (Grande classe et efficacité garanties).

mini ampli orangeUn ampli sur piles de la marque orange, mensurations de rêve 15x14x8cm

.
Dans le cas des batteurs, certes vous ne pourrez ramener avec vous tout votre attirail, mais rien ne vous empêche d’emmener dans votre valise une paire de baguettes et un petit pad au revêtement approprié. De même, un pad électronique de type “launchpad” peut s’avérer extrêmement utile pour le travail de votre groove. Enfin, si votre instrument est trop gros et que vous ne trouvez pas de solutions de rechange, vous pouvez toujours vous procurer des petits objets utiles à la musculation des articulations et des muscles du poignet. Certes, cela n’améliorera pas directement la qualité de votre jeu, mais ça vous sera toujours utile.

accessoires travail poignetLe Dyna-Rex va faire travailler votre poignet dans l’ensemble, alors qu’un produit comme le Varigrip fera plutôt travailler le jeu des doigts

.
II / Le home studio

Le home studio s’avère essentiel pour enregistrer et travailler vos sons. Mais rassurez-vous, vous ne serez pas obligés d’emporter dans vos bagages l’ensemble de vos enceintes et de vos appareils MIDI. Des solutions beaucoup moins encombrantes existent.

Tout d’abord, veillez absolument à prendre votre ordinateur portable avec vous. C’est la pièce centrale et indispensable de votre home studio de poche. Certains musiciens (comme moi), n’ont même pas besoin d’avoir d’autre matériel à disposition pour pouvoir s’amuser et composer. Cependant, posséder uniquement un ordinateur va vous obliger à éditer et à retoucher toutes vos pistes au clavier et à la souris (voir uniquement au pad tactile), ce qui peut se révéler vite fastidieux. Heureusement, il existe des contrôleurs miniaturisés qui vous aideront à pallier ce problème. Que ce soit des mini-claviers, des mini-pads, des faders ou des potards, il y en a pour tous les goûts.

tiny collection eagletoneLa Tiny Collection de Eagletone, propose trois types de contrôleurs différents très utiles et prêts à rentrer dans vos valises

.
Grâce à ces appareils, vous serez donc en mesure d’amener avec vous un véritable mini-studio portatif. Encore une fois, on privilégiera les connexions USB pour leur simplicité et pour le fait qu’elle ne demande pas d’adaptateur supplémentaire. Si vous avez plus d’appareils à votre disposition que de ports USB disponibles sur votre ordinateur, il vous faudra acquérir en plus un hub USB.

hub usbUn petit hub USB basique

.
La configuration de tout ce matériel est très simple : on relie le maximum de matériel sur l’ordinateur, et on branche le reste sur le hub USB qui sera quant à lui relié à l’ordinateur. A ce propos, essayez de brancher en priorité le matériel le plus gourmand en alimentation sur l’ordinateur, le hub USB pouvant être très vite limité de ce côté là.

Concernant les sorties son, il faudra oublier les enceintes et se concentrer uniquement sur les casques. Si l’on décrit généralement le mixage au casque comme un choix de mixage à éviter, il s’avérera cependant suffisant pour faire le gros du travail. Libre à vous de peaufiner ensuite le reste une fois que vous disposerez de tout votre matériel.

Enfin, si vous souhaitez enregistrer une guitare ou un son avec micro sur votre ordinateur, vous devrez emporter une petite carte son externe avec vous. De ce côté-là, les recommandations seraient de plutôt privilégier les produits légers et compacts à brancher en USB. A vous d’établir précisément vos besoins mais sur la route, je pense que vous pourrez facilement vous en sortir avec une carte son dotée de 2 entrées Jack/XRL maximum. (Voir mon article “Comment choisir sa carte son externe ?” pour plus d’informations sur le sujet).

.
III / Les smartphones, tablettes, et applications

L’émergence des téléphones portables et des tablettes a aussi permis de superbes avancées dans le monde de la musique. Les développeurs ont en effet développé des dizaines d’applications toutes aussi utiles les unes que les autres.

appli pianoUne application pour faire du piano sur son iPad.

.
A ce sujet, je vous ai concocté un dossier spécial recensant le top des applications au service de la musique. Je vous invite grandement à aller le lire en cliquant ici.

Pour ma part, j’utilise beaucoup les applications multi-usages. Ces dernières vous permettent de contrôler votre séquenceur avec votre tablette ou votre smartphone. Votre mobile prend alors le rôle d’un contrôleur et vous permet de diriger vos différents faders et autres potentiomètres à l’aide de votre écran tactile. Je vous conseille par exemple l’excellent “TouchOSC” disponible sur Android et iPhone/iPad.

Les développeurs ont également mis au point des applications imitant différents instruments ou instruments virtuels. Pour un prix bien moindre que la version d’origine, vous pouvez ainsi contrôler un Moog (mythique synthétiseur analogique), une Reactable, un launchpad, ou encore un vieux Korg.

Il existe aussi des applications vous permettant de simuler un amplificateur sur votre machine. Vous pourrez donc connecter votre guitare / basse sur vous téléphone ou tablette, puis vous écouter jouer au casque ou au travers des enceintes de votre appareil. Cependant, tout ceci n’est pas gratuit. En plus de vous procurer l’application en question, il vous faudra en effet vous équiper d’un adaptateur spécifique vous permettant de relier votre instrument à votre machine. Si ces gadgets vous intéressent, je vous conseille de vous tourner vers iRig pour iPhone ou les Amplug de Vox pour Android.

dispostif i rigUne application qui simule un ampli. A vous les sons des stacks de Marshall sans le prix et l’encombrement

.
Enfin, il est possible d’avoir tout un séquenceur dans votre appareil. Celui-ci sera alors en mesure de réaliser (presque) tout ce qu’un véritable séquenceur peut faire: enregistrer de l’audio, du midi, faire des boucles, ajouter des effets etc…. Les performances seront bien évidemment liées aux capacités de votre machine. Allez faire un tour du côté de FL Studio Mobile (Android / iPhone / iPad) et Garage Band (uniquement chez la Pomme), ces séquenceurs font partie des plus performants sur mobile.

Et sans rentrer dans le détail, il existe aussi des dizaines d’autres applications dont le but est de vous enseigner le solfège, les accords, l’harmonie, ou encore d’afficher vos tablatures. Mais là encore, dirigez-vous vers mon article sur les applications pour plus d’informations.

.
IV / Et à part ça…

Les vacances, c’est aussi fait pour se changer les idées et pour faire autre chose. Il peut donc être intéressant que vous en profitiez pour vous ouvrir à de nouvelles sources d’inspiration. Par exemple, si vous êtes en vacances à l’étranger, allez voir un concert de musique locale et essayez de vous imprégner des sonorités maison. A ce propos, les deux membres du groupe Led Zeppelin Robert Plant et Jimmy Page avaient pour habitude de voyager en Inde et au Maroc pour nourrir leur créativité. Vous pouvez d’ailleurs être témoin de ces différentes influences orientales sur leur musique en écoutant leur titre culte “Kashmir“.

Si vous aimez la lecture, pensez également à apporter de la poésie dans vos bagages. Cela stimulera non seulement votre créativité musicale, mais cela nourrira également vos paroles. De même, si vous êtes plutôt un fan de peinture, profitez-en pour aller voir des expositions et vous inspirer des tableaux qui vous entourent. Demandez-vous comment pourrait s’exprimer musicalement la toile que vous avez sous les yeux. On pourrait par exemple imaginer qu’un paysage champêtre se traduise par une guitare acoustique légère, suivie de la mélodie d’une flûte traversière dont on entendrait le son arriver progressivement.

Et enfin, profitez du temps que vous avez devant vous pour vous former et regarder des tutoriels. A mes yeux, le plus important est de bien maîtriser votre environnement: veillez donc à bien connaître votre séquenceur et votre matériel. Mais vous pouvez aussi lire les articles et les e-books de Composer sa Musique, je ne vous blâmerai pas pour ça. Hein ? Moi, placer un coup de pub furtif ? Jamais de la vie !  ;)

Ou alors, pour vous les vacances sont aussi synonymes de farniente et vous voulez simplement en profiter pour prendre de la distance par rapport à la musique et vous reposer. Car après tout, trop c’est trop et il faut aussi savoir garder un équilibre dans sa vie musicale. ;)

Télécharger l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble : Cliquez ici pour télécharger le PDF

 


Partager l'article sur :


Articles similaires

Quel matériel pour composer ?

Midi, surface de contrôle, console, carte son, séquenceur... Autant de mots techniques pour qualifier le matériel d'un compositeur. Mais parmi tout ça, quels sont les outils indispensables ou superflus pour débuter en composition ? Quels sont les pièces indispensables du home studio ? Lire la suite…

6 logiciels gratuits et indispensables pour composer

Plus besoin de dépenser des fortunes pour créer de la musique. Découvrez au sein de cet article une sélection de logiciels de composition musicale indispensables, et surtout gratuits ! Lire la suite…

[Vidéo] Comment sampler ?

Vous avez entendu une ligne de basse fantastique au sein d’un morceau et vous rêvez de la réutiliser pour vos propres compositions ? Apprenez donc à la sampler et à extraire n’importe quel échantillon sonore de votre choix grâce à ce nouveau tutoriel vidéo. Lire la suite…


9 commentaires


  • Math

    Euh… papier, crayon et instrument, ça suffit, ceux qui jouent branchés passent à l’acoustique pendant les vacances, ça ne fait pas de mal.
    Ah la dépendance électronique…

    Répondre

  • Elisabeth

    Bravo et rebravo!!!!! Je m’amuse beaucoup à te lire…quelle vitalité.!!! Moi, je ne compose pas, je massacre juste un peu chopin sur mon vieux piano, mais tout ce que tu mets en ligne est terriblement passionnant !!!!

    Répondre

  • drjack

    Regardez plutôt du cote des studio portatif du genre BOSS BR800 on peut y brancher micro, casque, guitare ! C’est un séquenceur multipistes avec tout ce qu’il faut en effets etc, fonctionne sur piles et la c’est nomade et 10 fois moins encombrant qu’un ordinateur portable, carte son etc il tiens presque dans une poche ! Bien sur avec connectique midi

    Répondre

  • Sylvain Riff Your Life

    Très sympa cet article, c’est vrai que la technologie actuelle permet de se déplacer partout avec un véritable studio d’enregistrement en configuration nomade !

    Mention spéciale à la guitare pliable de voyage by Fender !!! Je ne connaissais pas, c’est EXCELLENT ce truc !!!!!

    Répondre

  • Roland Cresson

    Je borne simplement a lire attentivement le guide beaucoup de choses a se remémorer .
    Merci

    Répondre

  • Damien

    Bonjour,

    Il y a également (non cité dans l’article “le top des applications…”) “Walk band” et “Fl studio mobile” pour “Android” qui sont de véritable studio ambulant. Payant mais avec de grosses banques sons (d’origine et à télécharger en plus) et pour retranscrire une idée en voyage c’est le mieux que j’ai pu tester…

    Encore merci pour tous ces articles! Continuez!!!

    Répondre

  • Jean Aroldi

    Pour ma part, le seul équipement que j’ai besoin est d’un harmonica, d’un feu et d’un public pour m’écouter!

    rien de tel pour se sentir en vie, de la musique, une ambiance et tout est en parfaite symbiose!

    Répondre

  • J.-B.

    Mais mais mais ! Je crie au fake, un compositeur n’est jamais en vacances !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *