Comment enregistrer une musique ? (Le guide étape par étape)

Vous venez de composer une chanson et vous souhaitez maintenant l’enregistrer sur votre ordinateur. Comment faire ? Quel matériel faut-il pour enregistrer sa musique ? Comment le configurer ? Et comment enregistrer une guitare, une basse, un piano ou une voix directement depuis chez-vous ? Suivez-le guide !

.
Résumé texte de la vidéo “Enregistrer sa musique”

I / Monter un petit home studio d’enregistrement

1) L’ordinateur

Quel ordinateur choisir pour enregistrer sa musique ? Mieux vaut-il se diriger vers un Mac ou un PC ? Ce n’est pas important ! Choisissez simplement le système d’exploitation que vous avez l’habitude d’utiliser.

Il faut également veiller à ce que votre ordinateur soit suffisamment puissant pour que le logiciel audio tourne dessus avec fluidité.

Au niveau des caractéristiques techniques, privilégiez un ordinateur avec un processeur multi cœurs (minimum 6 cœurs) de minimum 3 Ghz de puissance. (i7 ou i9 chez Intel), prenez 16 Go de Ram au minimum et un disque dur SSD d’au moins 500 Go.

2) Le logiciel (ou séquenceur)

Quel logiciel choisir pour enregistrer sa musique ? Privilégiez les logiciels de musique professionnels comme par exemple Cubase, Pro Tools, Ableton Live, Logic ou Reaper.

Pour trancher entre l’un de ces cinq logiciels, téléchargez leurs versions d’essai, testez les pendant un certain temps, puis choisissez le logiciel avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise.

Pour plus d’informations sur le choix du logiciel de son, je vous invite à consulter mon article “Quel logiciel choisir pour créer sa musique ?

3) La carte son externe (ou interface audio)

Si vous souhaitez enregistrer des instruments sur votre ordinateur (comme par exemple une guitare électrique), vous remarquerez que ces instruments possèdent des connectiques qui ne sont pas adaptées à l’ordinateur. Par exemple une guitare se branche en jack, mais l’ordinateur ne possède pas d’entrée jack.

Vous aurez donc besoin d’une interface permettant de faire le lien entre vos instruments d’un côté et votre ordinateur de l’autre. Cette interface, c’est justement ce que l’on appelle la carte son externe (ou interface audio).

Pour en savoir plus sur le rôle et le choix de la carte son externe, n’hésitez pas à lire mon article dédié au sujet: “Comment choisir sa carte son externe ?

4) Le casque fermé

Pendant la phase d’enregistrement, vous aurez besoin d’écouter ce que vous êtes en train d’enregistrer. Pour cela vous devrez donc vous équiper d’un casque fermé.

Il est important que ce casque soit fermé (et non ouvert) pour deux raisons:

  1. Il permet d’isoler le musicien des bruits extérieurs. Ce dernier pourra donc mieux se concentrer pendant la prise
  2. Il permet au son de ne pas s’échapper du casque pendant la prise. C’est très important car pendant un enregistrement au micro (par exemple pour enregistrer la voix), si le son s’échappe du casque, alors il va être de nouveau capté par le micro ce qui va va corrompre l’enregistrement. C’est ce qu’on appelle la repisse et c’est un phénomène que l’on cherche à éviter. 

5) Configurer le mini studio d’enregistrement

Commencez par installer votre logiciel de musique sur votre ordinateur.

Branchez ensuite la carte son externe en USB sur votre ordinateur. Certaines cartes son ont besoin d’une alimentation secteur pour fonctionner. Si c’est le cas, prenez le câble d’alimentation fourni avec votre carte son, branchez une extrémité sur le port “alimentation” de la carte son et l’autre sur une prise secteur classique.

Branchez enfin le casque fermé en jack sur la sortie casque de la carte son.


II / Enregistrer une guitare électrique (ou une basse)

1) Relier la guitare au mini studio d’enregistrement

Commencez d’abord par brancher votre guitare (ou votre basse) en jack dans l’entrée jack (souvent présentée sous la forme d’une entrée combo jack / XLR) de la carte son externe.

Enclenchez ensuite le bouton “Line / Instrument” de votre carte son pour qu’il soit sur “Instrument“. Pourquoi ? Parce que les cartes son peuvent accueillir de nombreuses sources sonores différentes (des instruments, des appareils électroniques etc…). Il faut donc à chaque fois préciser la nature de ces différentes sources.

Ici, puisque nous sommes en train d’enregistrer un instrument, il faut donc appuyer sur le bouton “instrument” de la carte son.

2) Créer une piste audio sur le logiciel

Sur le logiciel, créez une piste audio en cliquant sur le bouton « ajouter des pistes » de la barre d’outils

Le logiciel propose alors de choisir entre une piste audio mono ou une piste audio stéréo.

Puisqu’on est train d’enregistrer une seule information sonore (il n’y a qu’un seul câble qui entre dans une seule entrée de la carte son), on choisit de créer une piste audio mono

3) Régler le gain d’entrée

Avant tout enregistrement, il faut d’abord régler ce qu’on appelle « le gain d’entrée».

Le gain d’entrée, c’est tout simplement le niveau auquel sera enregistré l’instrument sur l’ordinateur. Un bon niveau d’entrée, c’est un volume sonore qui est suffisamment fort, sans que le son sature (ou « écrête »).

Commencez d’abord par enclencher la fonction “monitoring” de la piste. (Cela permet d’entendre le son de la piste en condition réelle d’enregistrement sans que rien ne soit enregistré). Pour cela, rendez-vous dans le logiciel, sélectionnez la piste, et cliquez sur l’icone monitoring. 

Jouer ensuite le passage le plus fort du morceau et veillez à ce que le niveau sonore ne dépasse pas les -10dB sur le VU-mètre. (Vous retrouverez le VU-mètre dans la partie “table de mixage” du logiciel). Pour ajuster le niveau du gain d’entrée, utilisez le potard de gain présent sur la carte son externe.

4) Régler les retours 

Qu’est ce qu’un retour ? C’est ce que va entendre le musicien dans son casque pendant l’enregistrement. 

Pour cette étape, il faut s’assurer que le musicien entende ce qu’il va jouer au bon volume. Pour régler le volume du retour, utilisez  le bouton de volume de casque présent sur la carte son externe. 

Vous pouvez aussi choisir d’ajouter d’autres choses dans les retours du musicien pour faciliter son interprétation (métronome, boite à rythme etc…). 

5) Enregistrer !

Désactivez la fonction “monitoring” de la piste, cliquez sur le rond rouge pour armer l’enregistrement, puis lancez l’enregistrement lorsque vous êtes prêts !


III / Enregistrer un piano numérique

1) Relier le piano au mini studio d’enregistrement

Il existe beaucoup de modèles de pianos numériques différents et chacun de ces modèles possède des sorties qui lui sont propres. La façon de relier votre piano à votre mini studio d’enregistrement dépendra donc de ces sorties.

Dans la grande majorité des cas, les pianos numériques sont dotés de sorties jacks. (Une sortie Jack Left et une sortie Jack Right à ne pas confondre avec Jack White). ;) Vous devrez donc utiliser deux câbles jack / jack pour relier votre piano à votre carte son.

Branchez un câble jack dans la sortie Left de votre piano et branchez l’autre extrémité du câble dans l’entrée jack n°1 de votre carte son. Branchez le deuxième câble jack dans la sortie Right de votre piano et branchez l’autre extrémité dans l’entrée jack n°2 de votre carte son.

Enclenchez les boutons Line / Instrument des entrées 1 et 2 de votre carte son pour les mettre sur “Instrument“.

2) Créer une piste audio sur le logiciel

Sur le logiciel, créez une piste audio en cliquant sur le bouton « ajouter des pistes » de la barre d’outils.

On va cette fois ci choisir de créer une piste audio stéréo puisqu’on va enregistrer simultanément deux informations différentes dans la carte son. (On enregistre en même temps la sortie gauche et la sortie droite du piano numérique).

3) Régler les gains d’entrée

Comme pour la guitare, on va jouer le passage le plus fort du morceau pour régler le gain d’entrée. On veille là aussi à ce que le niveau d’entrée ne dépasse pas les -10dB.

Par contre, puisque l’enregistrement se fait cette fois ci en stéréo, lors du réglage des niveaux, il faudra veiller à bouger en même temps et de la même façon les boutons gain de la carte son. Les niveaux doivent être strictement identiques dans les deux entrées.

4) Régler les retours 

Réglez le retour du musicien grâce au bouton de volume de casque de la carte son externe. 

5) Enregistrer !

Désactivez la fonction “monitoring” de la piste, cliquez sur le rond rouge pour armer l’enregistrement, puis lancez l’enregistrement lorsque vous êtes prêts !


IV / Enregistrer la voix

1) Les micros

La voix est un instrument acoustique. Comme n’importe quel instrument acoustique, elle ne pourra donc pas être enregistrée en direct dans la carte son. (Difficile de brancher un chanteur à une carte son). :D

On va donc avoir besoin d’un intermédiaire pour pouvoir enregistrer la voix dans la carte son. Cet intermédiaire, c’est le micro. Le micro a en effet pour rôle de transformer les ondes acoustiques de la voix en ondes électriques pour qu’elles puissent être interprétées par la carte son.

Il existe une multitude de micros différents puisqu’il existe une multitude de sources sonores différentes. (On ne va pas utiliser le même micro pour enregistrer une flûte traversière et une grosse caisse). Mais parmi tous les micros qui existent, on peut les diviser en deux grandes familles: les micros dynamiques d’un côté et les micros statiques de l’autre.

De par leur fonctionnement, les micros dynamiques sont très résistants et peu sensibles. On les utilise donc principalement pour le live et pour l’enregistrement d’instruments puissants. Au contraire, les micros statiques sont très sensibles, ce sont donc les micros studio par excellence.

Pour en savoir plus sur les différentes familles de micros et sur le choix d’un micro d’enregistrement, je vous invite à lire mes articles: “Comment choisir son micro studio (1/2): Les différentes familles de micros” et “Comment choisir son micro studio (2/2): Les caractéristiques des micros.

Mais si vous voulez débutez dans l’enregistrement de voix, vous pouvez partir sur le Shure SM58 qui est une valeur sûre.

2) Relier le micro au mini studio d’enregistrement

On va d’abord placer le micro sur pied. Cela permet de stabiliser le micro afin de limiter les bruits parasites pendant l’enregistrement.

On va ensuite placer devant le micro un filtre anti pop. Ce filtre permet de limiter les plosives, c’est à dire les sons en p, b, t qui ont tendance à être trop agressifs lors des prises de son. 

Enfin, en branche le micro dans la carte son grâce à un câble XLR / XLR. On branche une extrémité d’un câble au micro, et une autre dans l’entrée XLR de la carte son. Pour terminer, on veille à ce que le bouton Line / Instrument de la carte son soit sur “Line”.

3) Enregistrer

Pour le reste c’est du classique. On créé une piste audio mono sur le logiciel (puisqu’on enregistre qu’une seule information sonore), on règle le gain d’entrée pour qu’il n’excède pas -10dB, on ajuste les retours du chanteur, et quand tout est prêt, on enregistre !


Pour aller plus loin 

Si vous voulez tout savoir sur l’art de l’enregistrement, n’hésitez pas à suivre ma formation en ligne “S’Enregistrer comme un Pro“.

Vous y apprendrez à choisir le matériel qu’il faut pour enregistrer votre musique, comment configurer ce matériel pour obtenir un mini home studio prêt à l’emploi, comment prendre en main les principales fonctionnalités du logiciel d’enregistrement, et comment enregistrer comme un pro les principaux instruments (piano, voix, basse, guitare acoustique, guitare électrique…).

.

Télécharger la vidéo et le PDF de l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez télécharger la vidéo et le PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble :
Cliquez ici pour télécharger la vidéo et le PDF


Partager l'article sur :


Articles similaires

Quel matériel faut-il pour composer sa musique ?

Séquenceur, carte son externe, enceintes de monitoring... Quel matériel faut-il pour composer sa musique ? Quelles sont les pièces indispensables pour bien débuter en composition et mettre en place son home studio ?  Lire la suite…

6 logiciels gratuits et indispensables pour composer

Plus besoin de dépenser des fortunes pour créer de la musique. Découvrez au sein de cet article une sélection de logiciels de composition musicale indispensables, et surtout gratuits ! Lire la suite…

Comment sampler un son ? (Logiciel Ableton)

Vous avez entendu une ligne de basse fantastique au sein d’un morceau et vous rêvez de la réutiliser pour vos propres compositions ? Apprenez donc à la sampler et à extraire n’importe quel échantillon sonore de votre choix grâce à ce nouveau tutoriel vidéo. Lire la suite…


Un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.