Pourquoi vous utilisez toujours les mêmes accords (et comment y remédier)

accords guitareVous en avez marre de toujours utiliser les mêmes accords, et de refaire inlassablement la même mélodie ? Vous  avez l’impression que toutes vos chansons se ressemblent ? Vous voulez connaître les secrets des artistes à la créativité sur-développée ?  Suivez le guide !

.
I / Vous reconnaissez vous dans cette situation ?

Après une dure journée de travail (pendant laquelle votre boss fût encore plus insupportable que d’habitude  ;) ), c’est enfin l’heure pour vous de profiter de votre petit moment de détente consacré à la musique. Après avoir saisi votre guitare, vous vous dirigez donc tout droit en direction de votre canapé pour commencer à jouer. Comme à votre habitude, quelques petites reprises feront office d’échauffement, puis hop, vous vous y mettez pour de bon.

Une fois bien chaud, les accords défilent, votre esprit s’évade, et votre oreille se focalise sur les sons produits par votre instrument. A ce moment, votre concentration est à son paroxysme et vous vous focalisez sur certaines sonorités qui pourraient capter votre attention. Et finalement, au bout de quelques expérimentations, vous tenez enfin une suite d’accords que vous jugez satisfaisante. « Hey pas mal du tout ça !! Ça sonne !! ».

A partir de cette idée, vous commencez donc à construire votre composition. Un petit accord par ci, une petite note par-là, et on saupoudre le tout d’arpèges, pour obtenir un petit couplet.

Cependant, même si le résultat obtenu vous plaît, une gêne persiste et vous n’arrivez pas à être totalement satisfait de ce que vous venez de trouver. En effet, ce couplet vous est étrangement familier : vous avez l’impression de l’avoir déjà entendu quelque part. Pourtant, ça ne peut pas provenir d’autres artistes puisque vous êtes sûr de l’originalité de votre morceau. Alors d’où est-ce-que cette impression peut bien venir ? Pourquoi est-ce-que cette sonorité vous est-elle si familière ?

Et soudain, TILT ! Vous trouvez enfin la cause de cette impression : si ce couplet vous est si familier, ce n’est pas parce qu’il ressemble aux compositions des autres, mais bien parce qu’il ressemble à vos propres compositions. Vous vous rendez finalement compte que votre esprit est prisonnier des mêmes sonorités et que malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à vous libérer de certaines suites d’accords que vous appréciez. Vous avez beau tenter de nouvelles choses, rien y fait : vous avez l’impression de tourner en rond et de toujours composer les mêmes chansons.

Et cette situation commence sérieusement à vous frustrer : pourquoi ce sont toujours ces mêmes accords qui reviennent ? Pourquoi n’arrivez-vous pas à vous en éloigner ? Pourquoi tout ce que vous composez se ressemble ? Est-ce parce que vous n’êtes pas assez créatif  ? Ou encore parce que vous n’êtes tout simplement pas fait pour faire de la musique ?

Cette situation vous est familière ? Vous vous êtes déjà posé ce genre de question ? Que ceux qui se sont reconnus dans cette petite description lèvent la main !!  (Enfin mettez plutôt un commentaire en bas de l’article, j’aurais plus de chance de le remarquer :D ). Normalement je devrais voir presque tous les doigts levés (ou plutôt l’article rempli de commentaires ^^ ) car ce problème est TOUT A FAIT NORMAL, et fait partie des passages quasi obligatoires pour tous les compositeurs. Je ne vous raconte pas combien de fois j’ai pu (et je me retrouve encore) dans cette situation.

Heureusement, il existe des méthodes simples et diablement efficaces à mettre en place pour remédier à ce problème !

II / Pourquoi vous utilisez toujours les mêmes accords

Avant de savoir comment lutter contre ce problème, il faut déjà en comprendre la cause.

Chacun peut avoir sa propre théorie sur le sujet mais je pense personnellement que ce problème existe pour deux principales raisons. Et juste pour le plaisir, mais aussi pour rendre un petit hommage à l’émission culte « C’est Pas Sorcier » qui risque de bientôt disparaître, je vais tenter de vous présenter ces deux raisons en mode Jamy. (Comment ça, ça devient n’importe quoi les articles sur Composer Sa Musique ?  :p ).

c'est pas sorcier photo

Rien que pour vous, et à partir de maintenant je suis Jamy.

Jamy : Hé oui Fred !  Si les compositeurs utilisent souvent les mêmes accords, c’est en partie à cause de notre inconscient. La musique est en effet un art totalement subjectif qui est profondément lié à nos émotions et à notre « ressenti ».  Du coup, en fonction de certains facteurs comme notre environnement, notre vécu, mais aussi notre identité, certaines sonorités nous toucheront plus, et parleront d’avantage à notre inconscient que d’autres. Il est donc tout à fait normal que le compositeur cherche avant tout à restituer dans sa musique ce qu’il lui plaît et ce qui trouve écho en lui.

Or Fred, tu conviendras avec moi qu’il n’est pas possible de tout aimer en matière de musique !! Le goût agit en effet comme un filtre et ne laisse passer que les sonorités appréciées par notre inconscient. De ce fait, les sonorités appréciées seront présentes en quantité limitée, et il deviendra donc de plus en plus difficile pour le compositeur de créer des chansons originales au cours du temps.

Fred : Merci Jamy tu cartonnes, t’es vraiment un patron en sciences. Mais alors dis moi, quelle est la deuxième raison qui fait que les musiciens utilisent toujours les mêmes accords ?

Jamy: Excellente question Fred ! Je vois que t’es super attentif.  ;) Alors, la deuxième raison provient quant à elle de la nature humaine. L’Homme a en effet naturellement peur de sortir des sentiers battus. Car sortir des sentiers battus, c’est aussi prendre le risque de s’exposer à la critique et aux jugements des autres. (Et une critique négative, c’est jamais cool à entendre). Du coup, pour se protéger, l’Homme préfèrera rester sur des chemins déjà tracés qui lui assureront sa sécurité. Et en musique, c’est exactement pareil : ce phénomène naturel va se répercuter sur le compositeur qui ira rechercher inconsciemment des sonorités qui lui seront familières et qu’il aura l’habitude d’entendre.

Fred : D’accord je comprends mieux ! Alors c’est aussi pour cette raison que l’on ne retrouve dans la musique actuelle que 4 accords à l’origine de toutes les plus grandes chansons ?

Jamy: En partie oui ! Mais ce n’est pas si facile, il faut aussi ajouter à cette cause celle de la médiatisation de masse qui ne fait qu’amplifier ce processus,  (à ce sujet chers téléacteurs, je vous conseille également de revisionner notre émission spéciale « Pourquoi Lady Gaga et David Guetta tuent la musique ») mais aussi la complexité du cerveau humain qui fait que ces sonorités seront naturellement très appréciées.

Allez, c’est tout pour aujourd’hui. En route Marcel, et en avant la musique ! (Oui, Jamy ne peut s’empêcher de finir ses émissions par une blague bien vaseuse ^^ ).

III / Les solutions pour remédier à ce problème et être plus créatif

Créativité

Devenez plus créatif

1) Prenez des risques

Quoi de mieux pour sortir des sentiers battus que de prendre des risques ? Explorez des routes que vous n’avez jamais envisagées, allez en sens inverse de ce que vous avez l’habitude de faire. Vous aimez par exemple les suites d’accords en descente ? Utilisez des montées ! Vous composiez souvent en mineur ? Composez en majeur (changer de tonalité est d’ailleurs un excellent moyen de varier ses sonorités  ;) . Bref testez, osez !! Même si votre oreille n’apprécie pas au début, efforcez-vous de continuer sur ce chemin et continuez à explorer ces nouvelles possibilités. Vous finirez forcément par trouver quelque chose qui vous plaira. Keith Richards le guitariste des Rolling Stones, a par exemple totalement ré-accordé sa guitare et supprimé une de ces cordes afin d’élargir ses horizons. C’est d’ailleurs par cette technique qu’il a bâti sa réputation de guitariste et contribué à trouver les riffs les plus explosifs des Rolling Stones.

2) Changez votre façon de composer

Dans la continuité de ce que j’évoquais dans le point précèdent, vous pouvez non seulement changer les accords que vous avez l’habitude d’utiliser, mais aussi changer littéralement votre manière de composer. Si par exemple vous aviez l’habitude de trouver en premier lieu votre boucle d’accords puis dans un second temps votre mélodie, inversez le processus : trouvez d’abord une mélodie puis harmonisez là. Mon article « 5 méthodes pour composer » devrait vous donner des idées pour casser votre routine et trouver de nouvelles méthodes de composition.  ;)

3) Changez d’instrument

Dans le même genre, changer d’instrument constitue un excellent moyen de diversifier vos compositions. Les processus de composition sont en effet totalement différents si vous composez à partir d’un piano ou d’une guitare. A vous de tester et d’alterner entre tous les instruments que vous connaissez. Si vous ne jouez que d’un instrument, voilà donc un bon prétexte pour en apprendre un deuxième  ;) .

4) Éveillez votre curiosité

Être curieux de tous les styles de musique existants est un excellent moyen pour se diversifier et éviter la monotonie dans vos compositions. A votre avis quel est donc le point commun entre tous les plus grands groupes ayant traversé les générations ? (Mis à part la taille de leur porte-monnaie  :p ). Eh bien chacun de leur leader possède une culture musicale incroyable. Matthew Bellamy (le leader de Muse) utilise par exemple ces influences en musique classique pour composer, et Thom Yorke (le leader de Radiohead), n’hésite pas quand à lui à s’inspirer de musiques du monde. Bref, plus votre palette de goût sera variée, et plus vous aurez en votre possession des ingrédients pour nourrir vos compositions. Pour étoffer votre culture musicale, je vous invite d’ailleurs à relire l’article : “10 façons d’enrichir votre culture musicale.

5) Étudier les maîtres

Le travail des autres artistes est une incroyable source d’inspiration. Attention, je ne vous dis pas de les copier, mais de les étudier afin de voir comment sont construites leurs compositions. Analysez par exemple les suites d’accords de leurs morceaux, et essayez de voir en quoi elles sont différentes des vôtres et comment vous pourriez les intégrer à vos propres compositions.

6) Collaborez avec d’autres artistes

L’échange, et la composition à l’aide d’une autre personne, est une des solutions les plus efficaces pour éviter d’utiliser les mêmes accords au sein de vos compositions. Non seulement le travail en groupe boostera votre créativité, mais en plus il vous permettra de profiter des influences musicales de l’autre pour donner une direction à votre composition que vous n’aurez jamais pu trouver seul.

7) Utilisez le cycle des quintes

Et pour clôturer cet article en beauté, je vous recommande une petite technique pirate de mon crû ^^ . Si vous bloquez sur un accord ou sur une suite que vous jugez trop familière, allez jeter un œil sur le cycle des quintes : il vous aidera sûrement à trouver un accord auquel vous n’auriez pas forcément pensé naturellement.

Et vous ? Avez-vous déjà vécu cette situation ? Et comment faites-vous pour y remédier lorsque vous y êtes confronté ?

Télécharger l’article

Si l’article vous a plu, vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous et en profiter quand bon vous semble : Cliquez ici pour télécharger le PDF


En route Marcel !

Découvrez encore plus d’explications savantes et pédagogiques de Jamy au sein du guide “Composer sa chanson de A à Z”, la bible de composition officielle du site Composer sa musique.fr. C’est par ici que ça se passe:


Partager l'article sur :


Articles similaires

5 Façons d’écrire une chanson

Mais au fait, comment on fait pour composer un morceau ? Par où commencer ? Faut-il d’abord trouver une grille d’accord ou une mélodie ? Et pour les paroles, comment faire ? Mieux vaut-il les écrire avant ou après avoir composé la chanson? Suivez le guide! Lire la suite…

10 façons d’enrichir votre culture musicale

Marre d’entendre toujours les mêmes musiques tourner en boucle dans votre mp3 ? Fatigué d’écouter à longueur de journée toutes ces chansons aseptisées passant à la radio ? (Oui je l’avoue, je ne suis pas fan de Lady Gaga :) ). Vous voulez donner du sang neuf à votre playlist et connaître tous les secrets des personnes ayant une bonne culture musicale ? Suivez le guide ! Lire la suite…

Comment créer une musique en 5 minutes: le cycle des quintes

Il vous arrive d’avoir le syndrome de la page blanche lorsque l’envie vous vient d’écrire une chanson ? Vous voulez connaître un moyen sûr et efficace vous permettant de composer et d’improviser rapidement ? Alors découvrez dans cet article « le cycle des quintes » : un outil de composition extrêmement puissant utilisé par tous, et même les plus grands : des Beatles à Bob Dylan en passant par Led Zeppelin, tous y ont déjà eu recours ! Lire la suite…


19 commentaires


  • V.E.S.

    Excellent sujet d’article! Nombre de fois que ça a pu m’arriver, de toujours tomber sur les mêmes accords… avec la même rythmique en plus! (Je compose à la guitare)

    Je complèterai le fait de changer d’instrument pour composer par celui de penser à “casser” sa rythmique. Comme je l’ai dit plus haut, je tourne souvent en rond avec la même rythmique. Et penser autrement le rythme ouvre aussi d’autres horizons et fait penser à des mélodies auxquelles on aurait jamais pensées.

    Voilà, j’ai apporté ma petite pierre, ou plutôt, mon petit gravillon à ton super site.

    Merci beaucoup pour tous les articles que tu publies, en plus tu es vachement productif (et pédagogue, ça, c’est indéniable).

    P.S. : bien joué pour le coup de Fred et Jamy, je pense qu’on est de la génération qui prenait son petit goûter devant leur émission… Permet toi des folies de ce genre, ça m’a bien fait marré!

    Répondre

    • Alex

      Salut V.E.S !

      Merci pour ta contribution et ton “petit gravillon” qui apporte beaucoup à l’article ;) .

      Effectivement, je ne l’ai pas évoqué mais changer la rythmique d’une boucle est un excellent moyen de casser sa routine et d’ouvrir de nouveaux horizons à sa composition.

      Concernant Fred et Jamy c’est exactement ça ! C’était le rituel “pepito / grenadine” devant l’émission en rentrant de l’école. :D

      Répondre

      • Tess

        Eh bien moi c’était pain au lait avec des carrés de chocolat blanc :)
        Plus sérieusement, je viens de tomber sur ton site et tout ça m’a l’air très intéressant, je pense que je vais m’y attarder un moment!

        Répondre

  • Nico

    Merci Alex,
    Encore un post qui nous comprend
    Des techniques quand on entreprend
    Quand je compose ma guitare est devant
    Mais grace a toi mon mix deviendra grand

    Big Up ALex !

    Répondre

  • Bernard The Benevolent Diamond

    Cet article est excellent et très vrai, (maintenant que j’apprend les notes grâce à ton guide) je remarque que je gravite très souvent autour du Solmajeur, Domajeur, Remajeur (le Sol majeur étant mon preferé je crois ^^ ) il est vrai qu’il est dur de se renouveler que surtout, on s’aveugle souvent soi-même en s’ecriant intérieurement, c’est toujours pareil mais c’est MON STYLE!

    Par exemple si on prend le groupe Eels, Mister E le compositeur/chanteur guitariste compose quasiment tous ses albums sur les meme sonorités!
    Cependant il peut sorti une mélodie de m’importe où n’importe quand. Et de toute manière, il est préférable de ne pas s’enfermer, du moins de ne pas se limiter avant d’avoir assez d’aisance en composition pour faire des choix artistiques. Tes solutions je pense sont les meilleurs options pour évoluer dans la composition.

    Répondre

    • Alex

      Salut Bernard et merci pour ton commentaire encore une fois très pertinent.

      Tu soulèves un point très important: celui du style. Tu as tout à fait raison de souligner qu’il est important trouver sa “patte”, ses propres sonorités, bref sa marque de fabrique qui fera de vous ce que vous êtes et vous distinguera des autres.

      Après je pense qu’il est important de distinguer le fait d’avoir certaines caractéristiques communes dans ses compositions qui justement contribue à la création de ton style, et celui d’être bloquer et de ne plus pouvoir trouver quelque chose de nouveau à apporter à ta musique.

      Après ou se situe la frontière entre ces deux nuances ? Là est la question ! :D

      Répondre

  • Alice

    Trop génial Alex grâce à toi, j’ ai remarqué que toutes mes créations étaient construites sur les mêmes accords, (à des tonalités différentes).

    C’ est pour cela que je trouvais qu’elles étaient redondantes, maintenant je vais pouvoir surprendre ma classe avec de nouvelles créations !

    Merci beaucoup, tu déchires !

    Répondre

  • nancy

    bonjour alex bonne année à toi et ta famille,

    merci pour ton site

    Peux tu me donner une methode pour apprendre et retenir les accords je joue un peu du saxophone .

    merci d’avance

    Répondre

    • Alex

      Salut Nancy. Je ne manquerai pas de passer le mot à ma famille ;) . Concernant les accords, je te conseille plutot de comprendre la logique de leur construction plutot que de les apprendres par coeur. Ce sera beaucoup plus simple et bénèfique pour toi. Pour ce faire, je te conseille de lire le chapitre 5 de mon guide “L’Essentiel du Solfège pour Composer”. ;)

      Répondre

  • lelelala

    J’avais envie de mettre un truc : je trouve que ton site est super bien fait.

    C’est exactement mon cas, merci de me l’avoir fait comprendre !!!!!!!!

    Répondre

  • Correct-er

    Ça m’arrive tout le temps… Je pense que c’est parce que j’adore l’enchaînement d’accords que je fais avec les cordes à vide qui devraient pas l’être. Souvent, pour contrer ça je mets un capo, cherche un riff mélodique avant, ou change de genre et passe au reggae ou au jazz (ou au metal) ou essaye au piano. Mais tout ça a déjà été dit. Sinon j’ai deux autres techniques qui n’ont pas été citées: je m’inspire des paroles pour composer la musique à partir d’elle, ou alors j’essaye de multiplier les instruments et diminuer les accords pour faire quelque chose de plus atmosphérique avec plusieurs guitares jouant chacune une note ou un arpège de deux notes, trois maximum.

    Répondre

  • Soprano

    Hello
    MErci pour cet article et tout le blog..
    Moi mon petit truc a moi est de récuperer des progression d’accords assez bien foutus, (J’aime bien ceux de Prince ou ceux compositions bossa nova), d’en extraire deux ou 3, de les modifier un peu si ils sont trop complexe (et aussi pour éviter l’effet plagiat) et voila.. Me voila rendu avec une suite d’accords touts neufs, tout frais et qui sonnent.

    Répondre

  • kouadio yao firmin

    C’est vraiment beau tous ces cours. Mais comment font des personnes comme moi qui ne possèdent pas d’instruments de musique ?

    Répondre

    • Alex

      Salut Kouadio,
      Deux possibilités se présentent à toi: Soit tu te mets à la pratique d’un instrument, soit tu investis dans du matériel de MAO pour composer toutes les parties musicales de ta chanson à partir de ton ordinateur. ;)

      Répondre

  • Valerie

    Bonjour Alex. Je ne me permettrai pas de dire que je “compose” mais effectivement quand je trouve un enchaînement qui me plait… et ben paf… Bingo, c’est toujours les mêmes accords. Je suis vraiment heureuse d’avoir trouvé un docteur qui comprenne ma douleur alors que je pensais être la seule à souffrir de ce mal :D

    Répondre

  • pascal

    Salut Alex,
    Je me suis totalement reconnu dans ce que tu as écris là.
    Je suis autodidacte à la retraite depuis deux ans. Les accords de bases m’ont beaucoup aidé à avancer. J’ai adoré, tellement adoré que j’ai fais une vingtaine de titres au moins avec les 4 accords de do. Toujours dans le même ordre en + hihi.

    Un jour, je demande à ma femme si elle aimait mon dernier titre.
    Elle me dit que je l’avais déjà joué ou alors, elle ressemble beaucoup au autres. Puis, un ami sur you-tube me dit la même chose…
    Paf !! prise de conscience, du coup, je cherche partout des niveaux accords qui s’accordent.
    Voilà, bonne soirée et merci pour le blog que je dévore chaque soir !
    pascal

    Répondre

  • JPaul

    Bonsoir
    ça m’arrive souvent aussi.Pour en sortir,parfois,je me sers d’une “erreur de doigté” que je fais tourner en boucle sur la guitare,et qui va parfois m’envoyer dans de nouveaux univers sonores.Une note qui décale,et ça peut aider l’esprit à partir sur autre chose.
    C’est vrai que c’est énervant,cette façon de revenir toujours sur la même chose.J’appele ça mes ornières,merci pour les pistes qui peuvent aider à en sortir.

    Répondre

  • JPaul

    Ah oui,sur une guitare,mettre un capo (ce qui équivaut à changer de tonalité,est très efficace pour moi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *